Référence multimedia du sénégal
.
Google

MESURES CONTRE LA CHERTé DE LA VIE: « Wade est un grand metteur en scène » selon le Front siggil Sénégal

Article Lu 1567 fois

À travers une conférence organisée par les responsables du Front « Siggil Senegaal à Thiès sur la situation du pays dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur la responsabilité du pouvoir de l’alternance dans les difficultés des populations sénégalaises, le Front « Siggil Senegaal » national à travers le secrétaire général du RND par ailleurs membre de la conférence des leaders a répondu au président Wade, après sa sortie annonçant son programme concernant la grande offensive pour l’autosuffisance alimentaire.



MESURES CONTRE LA CHERTé DE LA VIE: « Wade est un grand metteur en scène » selon le Front siggil Sénégal
Pour le professeur Madior Diouf qui a animé la conférence, tout ce que le président Wade « sait faire c’est du spectacle, puisqu’il est un grand metteur scène ».
À en croire M. Diouf et ses camarades du front « siggil Senegal », Wade n’a fait que des effets d’annonce. Selon eux, la question de fond, c’est de faire en sorte que les 145 milliards que le Sénégal dégage pour l’achat du riz reviennent aux Sénégalais et non pas de « recommander des milliers de tonnes de manioc ». Pour Madior Diouf, le problème c’est que le président de la République « ne sait pas écouter et n’a pas la patience de faire étudier la faisabilité de ses propositions ».

Abordant la crise scolaire qui Sévit au Sénégal, l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur estime que le président Wade « est en train de saboter l’école sénégalaise en refusant de discuter avec les enseignants ». Dans son diagnostic, le professeur Madior Diouf n’a pas manqué dénoncé la façon que les institutions sont gérées par le président Wade, qui a tous les pouvoirs entre ses mains tout en « cherchant à écarter des cadres sénégalais dans la gestion de ce pays au profit de ses proches ». Face à une telle situation, le secrétaire général du Rnd dira qu’au Sénégal, il n’y a qu’une « démocratie de façade ». C’est pour cela que les Sénégalais, poursuit-il, doivent « confectionner un document dans lequel ils vont consigner les orientations par lesquelles ils souhaitent être gouvernés ». C’est que le front « siggil Senegaal » est en train de faire avec les assises nationales que le « pouvoir veut étouffer ».

Source: Le Matin

Article Lu 1567 fois

Lundi 21 Avril 2008





1.Posté par alain le 21/04/2008 16:15
au moins la voix du peuple puisse etre entendu par ces vaillants et braves personnes de l opposition...................................................

2.Posté par wxo le 21/04/2008 20:35
je suis pour les assises nationales! c'est le seul salu pour notre gal.
mais en fait les opposants n'ont rien proposé pour sortir le galsen de la crise eux aussi. ils devaient être en mesure d'aller chercher des fonds pour soutenir le monde rural ou les ex agents de la sotrac. ils n'ont même pas rendu visite à ces agents de la sotrac. et surtout qu'ils arrêtent leurs idées de marche par A ou par B le pays a des lois il faut les respecter. les urnes sont là pour sanctionner ou récompenser les uns et les autres

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State