Référence multimedia du sénégal
.
Google

MENACES DE MORT DE AIDA MBODJ: Madiambal Diagne : ' J’enverrais des expéditions punitives à mes agresseurs et leurs commanditaires...'

Article Lu 11017 fois

Le Président du Groupe Avenir Communication, Madiambal Diagne a déposé ce mercredi une plainte contre Aïda Mbodj pour menaces de mort, chez le Procureur de la République. Il y a joint les coupures des journaux "Le Populaire" et "24 heures Chrono" qui évoquent dans leurs éditions de ce mercredi, des menaces de mort de l’ancienne ministre et responsable libéral à Bambey, Aïda Mbodj.



MENACES DE MORT DE AIDA MBODJ: Madiambal Diagne : ' J’enverrais des expéditions punitives à mes agresseurs et leurs commanditaires...'
En effet, lors de la visite mardi du Khalife général des mourides à Bambey, fief de l’ancienne ministre de la Femme, et Vice-Présidente à l’Assemblée nationale, Aïda Mbodj a déclaré, selon le journal Le Populaire : "j’ai envie de tuer Madiambal Diagne". Elle a ajouté que "si la Police ne réagit pas, je réglerai mes comptes avec lui".

Aïda Mbodj a tenu ces propos en même temps qu’elle a introduit une plainte au niveau de la Justice pour diffamation, suite à un article publié par Weekend, un magazine du groupe Avenir Communication. C’est suite à ces menaces de mort que Madiambal Diagne, en sa qualité de Président du groupe de presse Avenir Communication, a décidé de saisir la justice.

Mais le Président du groupe Avenir Communication ne veut pas seulement se contenter de la procédure judiciaire ainsi engagée. Il déclare avoir pris des mesures conservatoires pour assurer sa propre sécurité. "Si l’Etat n’est pas en mesure de m’assurer une sécurité, j’ai les moyens de le faire moi-même. J’ai déjà pris des dispositions dans ce sens. J’ai déjà pris toutes mes précautions", assure-t-il. En menaçant dans la même lancée, "toute personne qui va toucher un seul cheveu de ma famille ou qui veut mettre en péril notre outil de travail".

Et d’ajouter : "je vais envoyer des expéditions punitives non seulement contre nos agresseurs mais aussi contre leurs commanditaires si je suis attaqué. Je connais où ils habitent et j’ai les moyens de me défendre", avance l’éditeur du journal "Le Quotidien" qui précise avoir les moyens d’entretenir des nervis.

Source Nettali

Article Lu 11017 fois

Mercredi 20 Août 2008





1.Posté par alkati le 20/08/2008 20:55
a wooy tu as raison madiabale comme a la guerre dans ce pays si tu te defends pas on t tue pour rien
boule tiite dara...

2.Posté par WAAROU le 20/08/2008 22:06
Et c'est parti !! La Liberté d'expression doit être le mot d'ordre de tous les journalistes, intellectuels... de tous les sénégalais. Ils veulent museler le peuple sénégalais, ils veulent installer la guerre civile dans ce pays. Aïda Mbodj, Farba Cancre Senghor etc...., vous nous trouverez toujours sur votre chemin.

3.Posté par Mr Diagne USA le 20/08/2008 23:22
J enverrai amoul S waay les journaleux.
Li moo taakh wade dileen khass reeek.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State