Référence multimedia du sénégal
.
Google

MENACE DE MORT ET INJURES : Pierre Goudiaby Atépa porte plainte

Article Lu 11061 fois

Le président du Collectif des cadres casamançais, Pierre Goudiaby Atépa a décidé de porter plainte contre Moustapha Bassène pour menace de mort, injures publiques, calomnies et accusations mensongères. C’est le Secrétaire général du Collectif des cadres casamançais, Moussa Cissé qui en a fait la révélation lors d’une conférence de presse tenue hier, mardi 26 août.



MENACE DE MORT ET INJURES : Pierre Goudiaby Atépa porte plainte
Entouré par une bonne partie de l’état-major des cadres casamançais, Moussa Cissé a diffusé par le biais d’un Cd qui a aussi été remis à la presse la conversation téléphonique entre Moustapha Bassène et Pierre Goudiaby Atépa. « Je vais te broyer, je vais te massacrer, je vais te tuer ». Telle est la teneur des propos du protagoniste du président des cadres Casamançais reprise par Moussa Cissé. Le secrétaire général du Collectif a souligné « l’engagement sans faille de Pierre Goudiaby Atépa dans la mise en œuvre de l’action judiciaire destinée à mettre hors d’état de nuire l’instigateur et surtout pour que force reste à la loi », a-t-il souligné. Et de confirmer : « à la suite de ces menaces de mort et ces insultes, Pierre Goudiaby Atépa a porté plainte ».

Le Collectif des cadres casamançais a, naturellement manifesté son soutien et sa solidarité à Pierre Goudiaby Atépa dont « les préoccupations majeures demeurent le retour définitif de la paix en Casamance, le développement de la région et le mieux être des populations », a ajouté le conférencier.

L’origine du différent entre Moustapha Bassène et Pierre Goudiaby Atépa, ce sont les divergences entre deux ministres, nées du problème de l’université de Ziguinchor. Moussa Cissé a indiqué que « l’objectif de leur mentor dans cette médiation est que cette brouille puisse faire l’objet d’un apaisement en conseil des ministres. Il s’agissait pour lui d’éviter que des ministres de la République se donne en spectacle ». Le secrétaire général du Collectif a précisé que « Moustapha Bassène, prenant fait et cause pour l’un des ministres, est à l’origine d’agitations des étudiants contre leur ministre de tutelle qui s’est personnellement beaucoup investi dans la création et le démarrage de l’université de Ziguinchor ».

Pour lui, « Moustapha Bassène ayant senti ses intérêts bassement matériels menacés a appelé Pierre Goudiaby Atépa comme vous avez pu l’entendre dans la conversation téléphonique constituée principalement de menaces directes et virulentes d’insultes et de graves accusations aussi mensongères et injustes ». Alors que, a-t-il rappelé, « le but recherché par le conciliateur est que tout le monde se donne la main pour trouver des solutions aux problèmes posés ».

Les mallettes d’argent bloquent le processus de paix

Le Collectif des cadres Casamançais a saisi l’occasion pour revenir sur la crise au Sud du pays et son corollaire. Il a déploré la situation de ni paix ni guerre qui prévaut aujourd’hui en Casamance et qui, de son avis, entraîne « toutes les formes de violence verbales et physiques, des mensonges, des calomnies, des invectives les plus sordides, la médisance, des crimes crapuleux ».Moussa Cissé a estimé qu’il est aujourd’hui urgent que « les autorités du pays prennent leurs responsabilités, combattent résolument l’impunité que l’on veut ériger en système, mettent fin aux agissements des activistes qui vivent de la crise en Casamance en utilisant les deniers publics, les moyens du contribuable Sénégalais, apportent toute la lumière sur les assassinats notamment du sous-préfet Gorgui Mbengue, du président du Conseil régional, El Hadji Omar Lamine Badji, du chargé de mission du président de la République, Chérif Samsidine Dino Néma Aidara ».

L’un des responsables du collectif a rebondi sur ces propos de son secrétaire général. Selon Benoît Sambou, « si le processus de paix bloque, c’est qu’il est clair que des mallettes d’argent traversent le maquis et qu’il y a des gens qui pensent que c’est avec l’argent qu’on peut régler les questions politiques ou la lutte armée ». Le chargé de la communication de l’Alliance Jëf-jël de poursuivre : « nous disons que ce n’est pas comme cela que ça se réglera. Nous disons que nous avons l’intelligence, nous habitons la Casamance, nous connaissons ceux qui vivent. C’est avec détermination et amour qu’on peut régler le problème Casamançais mais pas avec des mallettes d’argent ».

Source: Sud Quotidien

Article Lu 11061 fois

Mercredi 27 Août 2008





1.Posté par joe sylla le 27/08/2008 10:29
pfff ....c leur blem ki tue par l epée perira par l epée ...

2.Posté par mbouba le 27/08/2008 12:58
c pas n inporte ki voila kulkun don le se,egal doit etre fier Institut Polytechnique RENSSELAER de NEW YORK
Diplôme Ingénieur " Building Sciences "
Diplôme Architecte Mention "Très bien "
Thèse sur "VILLE IDEALE AFRICAINE "
Membre de l'Organisation Internationale des Experts "ORDINEX"
Président de l'Ordre des Architectes du SENEGAL
Président de l'Union des Architectes d'Afrique
Membre de l'Académie Internationale d'Architecture
Président de l'Union des Architectes d'Afrique (U.A.A.)
Professeur de l'Académie Internationale d'Architecture à SOFIA (BULGARIE)
Officier de l'ORDRE NATIONAL DU LION
Citation for LEADERSHIP IN ARCHITECTURE (HAWARD UNIVERSITY, WASHINGTON D.C.)
Chevalier des Palmes Académiques
Commandeur de l'ORDRE NATIONAL DE GUINEE EQUATORIALE
Commandeur de l'ORDRE NATIONAL DU LION
Conseiller Spécial de Monsieur le Président de la République du SENEGAL (Avril 2000)
Ambassadeur Honoraire du A.A.I Africa America Institute de New York
Ambassadeur Honorifique du World Solar Council

3.Posté par randou le 27/08/2008 13:47
ils disent stop aux assassinats politiques en casamance !
mais , et les autres assassinats de simples citoyens par des rebelles coupeurs de routes depuis plus de 20 ans ?
qu'est ce qu'ils en disent , RIEN ! POURQUOI ?
ces types disent vouloir ramener la paix en casamance , mais ils ne condamnent JAMAIS FRANCHEMENT la rebellion ! POURQUOI ?
c'est ça le probléme !

4.Posté par yes or not le 27/08/2008 19:55
ECOUTEZ MONSIEUR ATEPA NE VOUS FAITES MEME PAS D ILLUSION LA DESSUS C FARBA SENGHIOR LE ROI DES GAFFEUTRS QUI ESTR A LA TETE DE TOUT CA CROYAIT MOI SI VOUS LE VOULEZ OU NON C LUI


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State