Référence multimedia du sénégal
.
Google

MÉDIATION DANS LA CRISE GUINÉENNE : Blaise Compaoré à Conakry ce matin

Article Lu 11080 fois

Conakry - Le chef de l’Etat burkinabè Blaise Compaoré entame aujourd’hui une médiation à Conakry en vue de faire "baisser la tension" en Guinée, une semaine après le massacre de manifestants par les forces de sécurité, qui ont tué et violé en toute impunité.



MÉDIATION DANS LA CRISE GUINÉENNE : Blaise Compaoré à Conakry ce matin
M. Compaoré "se rendra lundi à Conakry dans le cadre de la médiation qui lui a été confiée par ses pairs de la Cedeao (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest)", a annoncé samedi à l’Afp le ministre burkinabè des Affaires étrangères, Alain Bédouma Yoda.

"Il est prévu qu’il rencontre les responsables du pays, les opposants et tous ceux qui peuvent aider à une sortie de crise dans ce pays frère", a précisé un conseiller du président burkinabè. Ce déplacement a lieu une semaine, jour pour jour, après le massacre perpétré par les forces de sécurité dans le plus grand stade de Conakry. Le 28 septembre, l’opposition y tenait un rassemblement pacifique pour s’opposer à une probable candidature du chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara, à la présidentielle du 31 janvier.

La junte soutient que "56 civils" ont été tués. L’organisation guinéenne pour la défense des droits de l’Homme avance au moins 157 tués et 1.200 blessés. L’Onu évoque "plus de 150 morts".

Selon de nombreux témoignages, des bérets rouges (garde présidentielle) ont tiré à balles réelles sur la foule, mais aussi poignardé, humilié et violé un grand nombre de femmes et battu des dirigeants politiques.

Dans une interview diffusée hier à Radio France internationale (RFI), le président autoproclamé n’a reconnu "aucune responsabilité" dans ce massacre. "Un complot" est fomenté par les chefs de l’opposition pour "ternir" son image. "Il me semble qu’aujourd’hui, on ne peut plus travailler avec Dadis Camara", a déclaré à Paris le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner. "Même (l’ex-dictateur ougandais Idi) Amin Dada n’avait pas fait ça (...) Là on égorgeait les femmes sous les yeux de leurs maris, on les violait, on les tuait", a affirmé le chef de la diplomatie française. Estimant "le danger de guerre intercommunautaire" en Guinée "immense", M. Kouchner a précisé que Paris travaillait à une forme d’"intervention internationale" pour résoudre la crise. Selon le président de la Commission de la Cedeao, Mohamed Ibn Chambas, M. Compaoré devra "voir comment il peut aider à trouver les moyens de baisser la tension, redynamiser le processus de transition, reprendre le dialogue entre les autorités et les forces vives et voir comment on peut aller vers des élections crédibles et transparentes".

Pour le journaliste guinéen Mamadou Dian Baldé, directeur de publication de « L’Indépendant » et « Le démocrate », la médiation sera "difficile pour ne pas dire impossible" car l’opposition exige "tout simplement le départ de Dadis".

Le 18 septembre, l’Union africaine a donné un mois à la junte pour s’engager par écrit à ne pas se porter candidats, sous peine de sanctions. Dadis Camara reste flou. Il ne dit pas clairement s’il se présentera. "Je suis prêt à démissionner de l’armée (...) si je veux être candidat". Le pape Benoît XVI a appelé hier au "dialogue et à la réconciliation" en Guinée.


Source AFP/ Le Soleil

Article Lu 11080 fois

Lundi 5 Octobre 2009





1.Posté par FATOUFATOU le 05/10/2009 14:39
Si la page "BLAISE COMPAORE-THOMAS SANKARA" est tournée, pourquoi celle de DADIS ne dispaitrait pas dans quelques semaines ?
DIEU seul sait.

2.Posté par FATOUFATOU le 05/10/2009 14:40
Si la page "BLAISE COMPAORE-THOMAS SANKARA" est tournée, pourquoi celle de DADIS ne dispaRAitrait pas dans quelques semaines ?
DIEU seul sait.

3.Posté par FATOUFATOU le 05/10/2009 14:42
que le BON DIEU assiste les guinéens et tous les peuples épris de PAIX et de JUSTICE. AMINE.

4.Posté par mousse le 05/10/2009 16:02
voila un jeune president tres brave ...........qui asauve des nations en afrique..........loin des viellards pourri qui seme la terreure dans ...............

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 18:11 Trump se risque à un bras-de-fer contre la Chine

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State