Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



MEDIA - Licenciements à la chaîne de télévision privée 2Stv : El hadj Ndiaye se sépare de 3 journalistes et 2 techniciens

Cinq agents de la chaîne de télévision privée 2Stv (trois journalistes et deux techniciens) ont été licenciés. Selon le journaliste Mody Gaye, leur direction a invoqué l’abandon de poste comme motif pour justifier sa décision.



MEDIA - Licenciements à la chaîne de télévision privée 2Stv : El hadj Ndiaye se sépare de 3 journalistes et 2 techniciens
Le Directeur général de la chaîne de télévision privée 2Stv, El hadj Ndiaye va-t-il se débarrasser de 25% de son personnel comme il l’avait promis lors de la rencontre entre le patronat de presse et la Direction générale des Impôts et Domaines, à propos du nouveau Code général des impôts ? En tout cas, des licenciements ont été notés au sein de ce groupe de presse. Selon Mody Gaye, un des journalistes de la 2Stv concernés par la mesure, que Le Quotidien a joint au téléphone hier, El hadj Ndiaye vient de se séparer de trois de ses journalistes (Oumy Ndoye, Moustapha Ndoye, Mody Gaye) et de deux techniciens. D’après M. Gaye, c’est le «motif d’abandon de poste», qui a été invoqué dans les lettres de licenciement reçues par les journalistes et l’un des techniciens. Pour le journaliste Mody Gaye, «ces raisons ne sont pas valables sur le plan juridique». Pour réagir à cette décision prise par le Dg de la 2Stv, les agents licenciés ont saisi un avocat qui va «introduire une requête». Mody Gaye dénonce la façon dont ces licenciements ont été faits. «Le 21 décembre 2012, nous avions reçu des demandes d’explications relatives à nos absences aux réunions de rédaction. Moi, j’ai répondu le même jour, c’est-à-dire le 21 décembre et les au­tres ont répondu le 24 décembre. On n’a pas reçu de mise à pied. On a directement été licenciés en nous opposant que les raisons que nous avions servies n’étaient pas valables. Nous avons reçu la lettre (de licenciement) le 3 janvier, alors que celle-ci est datée du 24 décembre. Ce qui veut dire que la décision était déjà prise», a expliqué le journaliste Gaye. Pour lui, le patron de la 2Stv est libre de se séparer de ces agents, mais que cela «se fasse dans les règles de l’art». Il soutient même qu’il y a un journaliste de la chaîne derrière cette décision.
«Vous attendez que les gens soient au lit pour appeler»
Nous avons essayé d’avoir la version du Directeur général de la 2Stv, à 20 heures passées de quelques dizaines de minutes. El hadj Ndiaye a décroché son téléphone une première fois, pour dire ensuite qu’il était «en train de dîner», avant de nous raccrocher au nez.
Joint une seconde fois à 21 heures 42 minutes, M. Ndiaye fulmine : «Vous n’avez pas honte d’appeler les gens à cette heure ? Vous ne pouvez pas appeler les gens à une heure respectable ; mais vous attendez qu’ils soient au lit pour appeler». Il refusera ainsi catégoriquement de nous écouter.

dkane@lequotidien.sn

Samedi 5 Janvier 2013




1.Posté par adamo le 05/01/2013 20:11
mé il a raison ce mec, savoir vivre, savoir faire, ils n´en ont pas , ces soi-disant journalistes de malheur

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Juillet 2014 - 17:25 Fée pour les planches








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés