Référence multimedia du sénégal
.
Google

MÉCONTENT DU TRAITEMENT INFLIGÉ A SA SOEUR ENCEINTE Il tabasse son beau-frère à coups de poing

Article Lu 11021 fois


Parce que tout simplement sa douce moitié n'a pas repassé ses habits, il a piqué une colère noire et s'en est pris à elle en l'abreuvant d'injures. Loin de s'en limiter là, il lui assène une gifle qui l'envoie à terre alors que cette dernière traîne une grossesse de six mois. Mais son beau-frère lui a administré une correction dont il se souviendra très longtemps.
Âgé aujourd’hui de 43 ans, Thierno Gueye et Nafyssatou Ndiaye, sa cadette de 5 ans, ont convolé en justes noces il y a une dizaine d'années. De leur union sont nés trois enfants dont deux garçons et une fille. Comme bon nombre de couples, il arrivait qu'ils soient confrontés à des problèmes, mais tout finissait par rentrer dans l'ordre. Un beau jour, le gars qui travaillait comme chauffeur livreur dans une boulangerie de la place, perd son emploi pour faute lourde. Commencent alors les difficultés de tout genre. Ne pouvant plus payer convenablement le loyer des deux chambres prises en location, le couple déménage au domicile familial de Nafyssatou Ndiaye situé à Tally Bou bess dans le courant d'octobre 2007. À en croire le mari, c'est à partir de ce moment que sa femme a radicalement changé. « Elle ne me respecte plus et si je lui donne un ordre, elle refuse de s'exécuter. En somme, elle ne m'obéissait plus, encouragée en cela par sa mère », renseigne-t-il. La goutte d'eau qui a fait déborder le vase a eu lieu le dimanche 15 juin courant. Selon Thierno Gueye, il voulait porter son ensemble bleu, mais s'est rendu compte que madame ne l'avait pas repassé bien qu'il le lui avait ordonné. Il lui a fait la remarque, mais celle-ci lui a répondu sur un ton incorrect n'être pas son esclave. « Je me suis emporté et je l'ai abreuvée d'injures. Elle a répliqué et je l'ai giflée », explique-t-il. Quand son beau-frère Matar Ndiaye a été mis au courant par sa mère, il n'a pas cherché midi à quatorze heures pour bander les muscles contre son beau-frère. Beaucoup plus musclé que lui, il lui a infligé une bonne raclée, le blessant au visage. Dès le lendemain, Thierno Gueye s'est procuré un certificat médical attestant d'une Incapacité temporaire de travail de 16 jours et a déposé une plainte contre son bourreau. Cueilli et soumis à un interrogatoire, Matar Ndiaye reconnaît avoir mal agi et propose de rembourser à la victime tous ses frais médicaux tout en regrettant son geste. N'empêche, il est pensionnaire de la citadelle du silence de Rebeuss depuis mardi passé après son passage au parquet pour être inculpé. Il attend d'être fixé sur son sort.

Source: L'observateur

Article Lu 11021 fois

Vendredi 20 Juin 2008





1.Posté par Mamy le 21/06/2008 00:54
Je n'arrive pas à comprendre les hommes ...Battre une femme enceinte de 6 mois:c'est incroyable ces gestes de superioritè.

2.Posté par gilles le 28/06/2008 10:23
non moi ce que je n'arrive pas a comprendre pour affaire de bagard on n'envoie a la citadelle mais s'il s'agit de centaines de tonnes de drogue les concernes sont en liberte provisoir
vraiment ce senegal

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State