Référence multimedia du sénégal
.
Google

ME MBAYE JACQUES DIOP: « Je n’ai jamais été accusé de détournement et je n’ai jamais détourné un seul centime »

Article Lu 1555 fois

L'article publié le week-end dernier par «L'As» sur les accusations de détournement de 300 millions dont a fait l’objet l'ancien président du Conseil de la République, a fait sortir ce dernier de ses gonds. Mbaye ­Jacques Diop nous saisis pour préciser qu'il n'a jamais été accusé de détournement. Mieux, l'ancien maire de Rufisque martèle avec force : «de ma vie, je n'ai jamais détourné un seul centime». Toujours dans ce qu'il est convenu d'appeler désormais «l'affaire» Wade-Mbaye Jacques, les militants de l'ex-Ppc se sont réunis samedi dernier à Rufisque pour fustiger «l'acharnement» dont est victime leur mentor avant de demander purement et simplement la «défusion».



ME MBAYE JACQUES DIOP: « Je n’ai jamais été accusé de détournement et je n’ai jamais détourné un seul centime »
L'ancien président du Conseil de la République se veut clair et sans équivoque : «je n'ai jamais été accusé de détournement et je n’ai jamais détourné le plus petit franc». Mbaye Jacques Diop réa­gissait suite à notre article de samedi dernier dans lequel on disait qu'il était accusé de détournement. Cette précision, l'ancien maire de Rufisque n’a pas voulu s'épancher outre mesure sur l'actualité dominée par les inspecteurs généraux d’Etat qu'il a éconduits la semaine dernière.

Après donc Wade-Idy, Wade­-Macky, très prochainement, ce sera le tour de «l'affaire» Wade­-Mbaye Jacques. En effet, après lui avoir «retiré» le Conseil de la République, le président de la République a envoyé des Inspecteurs généraux d'Etat fouiller » la gestion de Me Mbaye Jacques Diop. Refus ferme de ce dernier qui estime que l’institution qu’il dirige, selon la loi doit être contrôlée par la Cour des comptes. Flairant cette décision Me Wade comme une volonté de humilier «pour des raisons politiciennes et par jalousie pure», Me Mbaye-Jacques Diop, pas dispose à se laisser traîner à l'échafaud pour un sou, a déjà consti­tué un pool d'avocats (une quin­taine) pour parer à toute éven­tualité. Ses partisans ne sont pas en reste. Face à ce qu'ils nom­ment «l'acharnement dont est victime leur leader, les anciens membres du Parti pour le pro­grès et la citoyenneté (Ppc) de Rufisque se sont réunis samedi dernier pour «voir la position politique à arrêter».



Vers la fin du compagnonnage Pds-Ppc ?



Si Me Mbaye Jacques Diop suit la volonté exprimée samedi der­nier par ses nombreux militants, il ne restera plus rien très bientôt entre le Pds et le Ppc. En effet, après être longuement revenus sur les péripéties de la fusion entre les partis de Me Abdoulaye Wade et Mbaye-Jacques Diop, rappelé «le ralliement histori­que» de leur mentor lors de l'en­tre deux tours au Fal, sa «contri­bution tant par l'action que 1a plume» à la victoire de l'actuel chef de l'Etat, ils ont jugé injuste le sort qui lui est réservé. Et de marteler : «Non seulement, Me Mbaye Jacques Diop a été le pre­mier maire d'une grande ville à avoir accompagné Wade dans la victoire de 2000 (comme l'avait fait son mentor Maurice Guèye avec Léopold Senghor en 1951), mais aussi le Ppc a été le premier parti politique du Fal à fusionner avec le Pds». Les femmes et les jeunes ont particulièrement clamé et réclamé la défusion. Estimant que le Ppc ne se limite pas seulement à Rufisque, les responsables ont dit que toute décision devra se faire après concertation avec les amis et militants éparpillés partout au Sénégal. « Et quel que soit ce qui doit arriver demain, nous réité­rons notre fidélité et notre atta­chement à Mbaye-Jacques dans le respect des valeurs qu'il nous a enseignées en terme de fidélité et de loyauté dans l'engagement militant dans le respect des prin­cipes de la République», disent-­ils.



«Nous avons subi trop d'ostracisme»



Les anciens militants du Ppc ont aussi abordé les débuts du Conseil de la République. Selon eux, c'est Mbaye-Jacques Diop qui a fait de la 4e institution ce qu'elle est devenue. «Il y a mis un contenu et depuis, cela aiguise des appétits», disent-ils. Aussi, ils ont profité de l'occasion pour dire que tout le temps qu'il est resté à la tête du Conseil de la République, des gens malinten­tionnés n'ont cessé de lui mettre les bâtons dans les roues. Se vou­lant plus précis, ils accusent : «Mbaye-Jacques a réussi à cal­mer les magistrats, mais quand il ne restait qu'à signer l'accord, on l'a complètement écarté. Ce n'est pas tout. Nommé médiateur de la Casamance, il a réussi la prouesse de réunir tous les pro­tagonistes de

la crise dans un hôtel de la place, mais quelques jours plus tard, cela a été torpillé par des gens jaloux».



«Trop c'est trop»



Les proches de l'ancien prési­dent du Conseil de la République ont aussi rappelé son «apport décisif» lors des dernières élec­tions présidentielle et Législatives. Mécontents, ils martèlent: «aujourd'hui, non seulement, on lui enlève le Conseil, ce qui est politiquement injustifié, mais en plus, on lui cherche des poux, on cherche à l'humilier». Seydou Diouf, député à l'Assemblée nationale et héritier politique de Mbaye-­Jacques Diop, prenant la parole, a dit «comprendre et partager entièrement cette révolte». Selon l'ancien directeur de cabinet du maire de Rufisque, il est faux de dire que Mbaye-Jacques Diop a été accusé de détournement. « Il n'a jamais détourné, C'est un homme propre. A quatre repri­ses, il a été inspecté, mais il en est chaque fois sorti haut la main. Aussi, il s'est donné corps et âme en toute fidélité et en toute loyauté à la cause de Wade, il ne mérite pas ça. Trop c'est trop».

Source: L'as

Article Lu 1555 fois

Mardi 11 Décembre 2007





1.Posté par boiké le 11/12/2007 10:08
résultat transumance ak tass parti c ça

2.Posté par tala le 11/12/2007 10:48
sén bay ablaye wade leugnou guiss mouy lék mo takh niou am fit lék niom tamit. waya dal yala nelawoul. kou fi lék kouné di ngua ko fay allahira.

3.Posté par alain le 11/12/2007 15:51
c est bien fait pour vous.......tu n as eu que la monnaie de sa piece te souviens-tu comment tu a trahie le gd DIOUF.......que cela serre de lecon aux autres qui sont avec le viel........

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State