Référence multimedia du sénégal
.
Google

ME ABDOULAYE WADE: « Le procès de Hissène Habré va répondre aux normes »

Article Lu 1470 fois

Le Sénégal a fait des avancées significatives dans la mise en place d’instruments juridiques nécessaires pour organiser le procès de l’ancien président tchadien Hissène Habré.



ME ABDOULAYE WADE: « Le procès de Hissène Habré va répondre aux normes »
Le président de la République, Me Abdoulaye Wade, en a fait la révélation hier, à l’occasion de la rentrée solennelle des Cours et tribunaux. Devant les présidents du Sénat, de l’Assemblée nationale, les membres du gouvernement, les hautes juridictions et le corps diplomatique, Me Abdoulaye Wade a réitéré l’engagement du Sénégal à ce que ce procès se déroule selon les grands principes. « Nous avons beaucoup pu progresser dans la mise en place des instruments juridiques avec l’implication de la communauté internationale, des organisations de défense des droits de l’homme et de certains Etats comme la France et le Danemark qui ont accepté de participer au financement de ce procès », a déclaré Me Wade. Selon lui, le Sénégal a fait des pas décisifs vers la tenue du procès Habré dont l’organisation a nécessité une modification des textes juridiques. L’ancien dirigeant du Tchad, de 1982 à 1990, avant de se réfugier au Sénégal, est accusé de « milliers de meurtres politiques, de tortures systématiques et de vagues de nettoyage ethnique durant l’exercice de son mandat ».

Hissène Habré a été inculpé en 2000 au Sénégal avant que la justice ne se déclare incompétente pour le juger. En 2005, la Belgique a délivré un mandat d’arrêt international à son encontre.

Le Sénégal, qui s’était opposé à cette extradition, s’en était référé à l’Union africaine qui lui a finalement demandé de juger l’ancien dirigeant tchadien « ’au nom de l’Afrique », ce que le président Wade avait accepté en juillet 2006.

Source: Le Soleil

Article Lu 1470 fois

Jeudi 24 Janvier 2008





1.Posté par MARVEL le 24/01/2008 12:28

Lettre ouverte à la triste magistrature sénégalaise


N'allons pas par quatre chemins. Chers magistrats, vous êtes la honte de la nation, et le plus triste est que vous le savez, mais avez décidé de vous en accommoder tant que cela ne diminue pas votre train de vie, mais l'augmente plutôt.

Il n'existe plus au Sénégal depuis 2000 UN SEUL magistrat qui mérite ce nom. Soit ils sont déjà corrompus jusqu'à l'os, soit ce sont de piteux carriéristes prêts à fermer les yeux sur tout pour conserver leur triste poste.

- Investiture du 2 avril 2000, les magistrats de la Cour Constitutionnelle ont été délogés pour aller applaudir Abdoulaye Wade au stade. Aucun d'eux n'a pipé mot pour rappeler qu'une séance d'investiture doit se tenir de manière plus solennelle que cela

- Elections législatives de 2001. Le Conseil Constitutionnel se fait engueuler comme un enfant pour avoir osé demander à Wade de ne pas poser sa photo sur les bulletins de vote conformément à la loi. Aucun magistrat n'a osé contester le fait que Wade les ait accusés eux d'avoir violé la loi, et non lui

- La Cour Constitutionnelle se déclare incompétente pour toutes les saisines qui entraîneraient une décision en défaveur de Wade. L'opposition et les sénégalais floués n'ont qu'à aller voir ailleurs

- Qui ne se souvient pas du lamentable discours de Mireille Ndiaye lors de l'investiture 2007 de Wade après tripatouillé les élections ?

- Les scandales à foison avec des preuves tangibles, souvent même des aveux clairs, des protocoles de reubeuss avoués publiquement, des agressions publiques, etc..., les magistrat n'osent piper mot dès lors que les voleurs et les criminels sont du camp du chef de gang qu'est Wade

Dans tout cela, et depuis 7 ans, aucun, je dis bien AUCUN magistrat qui soit encore en fonction n'a osé dénoncer, ne fusse que frileusement, les dérives monarchiques, l'instrumentalisation de la justice, les méthodes arbitraires, la corruption, les parodies de justice, etc…, auxquelles nous assistons depuis 2000.

Alors qu'on ne nous dise pas, "il ne faut pas les mettre tous dans le même sac". Si il ne faut pas le faire, alors dites moi où sont ces magistrats que l'on dit intègres, professionnels, incorruptibles, etc… ? Si ils existaient, pourquoi aucun d'eux ne s'est jamais fait entendre ? Pourquoi aucun d'eux n'a jamais osé prendre la moindre décision au détriment du clan wadien ? Pourquoi aucun d'eux n'a jamais cru bon de s'auto saisir pour autre chose que pour casser de l'opposant ? Pourquoi ….. ?

Si il y'a tant de "pourquoi ?" sans réponses, c'est parce qu'ils n'existent tout simplement pas ces magistrats que l'on dit intègres. Ils sont tous du pareil au même car le silence vaut consentement. Tous corrompus actifs ou passifs.

Les faits ont démontré plus d'une fois l'implication directe de Wade dans des détournements, de la corruption, de la haute trahison, des complots, des crimes organisés. Nous avons tous assisté à cela, et sommes tous convaincus de sa culpabilité, je dis bien tous, même ses plus fervents larbins ou supporters. Les aveux de Pape Ibrahima Diakhaté (un des assassins de Maitre Seye) ne peuvent être plus clairs, les documents incontestables publiés prouvant le détournement des 7,5 milliards de Taiwan ne sont que deux exemples parmi des dizaines ou centaines. Mais cette justice préfère encore détourner le regard ailleurs, fidèle à son habitude lorsque le criminel est dans le clan du PDS ou son chef lui-même, ou ses supporters qui sont sous sa protection, ou ses larbins.

Le principal problème du Sénégal est qu'il n'y existe plus aucune justice, aucun magistrat au Sénégal prêt à mettre sa carrière en jeu, prêt à renoncer à ces p'ti plus comme cette enveloppe de 1,5 millions qu'ils reçoivent illégalement chaque fin de mois, avec émargement s'il vous plait, qui soit capable de dire "STOP". Tous sans exception se contentent, soit de bouffer, soit de se taire. Même ces magistrats en fin de carrière auraient pu essayer de se risquer à quelque chose, mais rien. Ils pensent encore à l'après retraite.

Voyez dans ces pays où des présidents, des ministres, des personnalités de toutes sortes, encore au pouvoir, sont poursuivis pour ce qui ressemble à des broutilles (billets d'avion par ci, harcèlement sexuel par là, favoritisme par ci) comparés aux immenses crimes et scandales quotidiens qui ont cours au Sénégal. Wade et ses sbires sont quotidiennement impliqués dans des opérations de viol, de pédophilie, de crime, de vol en milliards, de mensonges d'état, etc..., sans même prendre la peine de le faire intelligemment, peut-être aussi parce qu'ils sont incapables de le faire intelligemment car faut pas oublier que la mention BAC ne figure toujours pas sur le long CV de Wade, et son fils est un cancre qui a duré sur les bancs, 5 ans de retard nous révèle l'un de ses anciens amis. Mais où sont les magistrats dans tout cela ? Ils scrutent les moindres faits et gestes de l'opposition, des journalistes, et des voleurs de poulets.

On a l'habitude de dire que dans pratiquement tous les corps de métier, il y'a des bons et des brebis galeuses. Mais l'on entend au moins certains qui se disent bons dénoncer les méfaits des brebis galeuses, même en évitant de les nommer s'il le faut. Mais lorsque tout le corps est constitué de brebis galeuses, qui pour dénoncer l'autre ? Cette affaire de corruption en direct, avec toutes les preuves et enregistrements à l'appui, impliquant l'avocate générale Aminata Mbaye et d'autres juges, symbolise tout à fait cette magistrature pourrie jusqu'à l'os. Tous coupables, mais aucune sanction parmi les magistrats qui n'ont fait que se soutenir entre complices, juste une retraite dorée anticipée pour la plus médiatisée.

Messieurs les magistrats, l'on dit que la justice sénégalaise est cette grosse toile d'araignée qui retient les mouches et laisse passer les gros frelons. En fait, vous êtes ces frelons car vous vivez et prospérez grâce à l'injustice. Vous êtes la honte de ce pays. Et un pays sans justice ne peut être que dans le triste état où se trouve le nôtre.


MARVEL
marvel@hotmail.fr

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State