Référence multimedia du sénégal
.
Google

MBOUR: Une écolière de 11 ans violée par son grand-père en état d’ébriété

Article Lu 12934 fois

Veilleur de nuit de profession, D. Ndour, domicilié à Mbour Sérère, a été déféré jeudi dernier au Parquet de Thiès. En plus d'être un soûlard, il a fait étalage de sa perversité en abusant sexuellement de sa petite-fille, D. Sène, jeune écolière âgée de 11 ans. Un acte que le mis en cause dit avoir commis sous l'emprise de l'alcool.



MBOUR: Une écolière de 11 ans violée par son grand-père en état d’ébriété
«L'alcool est la mère des péchés». Cette vérité du Coran trouve toute sa pertinence dans les faits ignobles qui ont perdu le veilleur de nuit D. Ndour. Bien que marié et père de quelques enfants, Ndour ne vit pas pour autant sous le même toit que sa petite famille. Motif de cette «mise en quarantaine», des sources proches de cette affaire soutiennent que sa dulcinée a préféré épargner à ses enfants de vivre le récur­rent spectacle d'époux soûlard que livre son mari, après avoir siroté l'eau de feu. Et si ces allégations sont avérées, autant dire que la dame a eu raison sur son époux. En effet, le 24 novembre dernier, les limiers du commissariat du 1er arrondissement de Mbour, avisés par un anonyme que D. Ndour venait de commettre un viol sur une mineure, se sont rendus à son domicile, sis au quartier Mbour Sérére, pour le

cueillir. Finalement, c'est dans une demeure en construction, située non loin de sa maison, que Ndour a été retrouvé. Au moment de son inter­pellation, il puait l'alcool à mille lieux. C'est ainsi qu'il a été jeté dans le panier à salade des limiers et conduit au posté. Là, les enquêteurs qui procédaient à son audition ont remarqué que les habits que portait Ndour étaient mac­ulés de sang. Ce n'est pas tout, puisque les lim­iers en ont aussi trouvé sur sa main droite et au niveau de ses parties intimes.

Ccnfrorité à sa victime D. Sène, une écolière de 11 ans qui n'est autre que sa petite-fille, celle-­ci l'a désigné comme étant celui qui l'a violée. Les policiers ont aussi découvert des traces de sang sur les habits qu'elle portait, Ses déclara­tions sont corroborées par les termes du certifi­cat médical ayant conclu à une perte de l’hymen, avec une déchirure de 2 cm. Face à autant de charges, Ndour a fini par reconnaître avoir violé sa petite-fille, avant de préciser l'avoir fait sous l'emprise de l'alcool. Mieux, Pépé Ndour révèle que sa petite-fille avait l'habitude de lui rendre visite chez lui et que c'est au cours de l'une de ses visites qu'il l'a vio­lée alors qu'il était sous l'emprise de l'alcool. En plus de ses aveux, les limiers ont perquisitionné la chambre de Ndour où ils ont saisi des draps et un tee-shirt, maculés de sang. Ce qui a con­traint Ndour à reconnaître que c'est dans sa chambre qu'il a violé la victime. Au final, il a été déféré jeudi dernier au parquet de Thiès.

Abdoulaye DIEDHIOU
Source Le Populaire

Article Lu 12934 fois

Vendredi 4 Décembre 2009





1.Posté par lom le 04/12/2009 12:49
booléne bayiwoul jaxassook toubab yi louné dinguéne koofi guisse.
Qélouléne thji YALLAH moléén di mousseul dé! baxna daal.

2.Posté par maty le 04/12/2009 13:25
yalnaniou yalla mousseul ci sangara!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State