Référence multimedia du sénégal
.
Google

MBOUR Un charretier de 62 ans viole sa bonne âgée de 11 ans

Article Lu 1886 fois

Né en 1946 à Saly, marié à deux épouses et père de 9 enfants, Babacar Seck alias Mame Pouye ne cessait d’entretenir des relations sexuelles avec sa bonne, une fille âgée seulement de 11 ans. Le monstre a été démasqué grâce à une voisine qui a vendu la mèche en informant les parents de la fille qui ont déposé une plainte au poste de police de Diamaguène.



Pendant 13 mois, R.T travaillait comme domestique chez Babacar Seck. Elle passait la nuit en compagnie de son épouse et de ses enfants. Selon les plaignants, Babacar Seck prenait à bord de sa calèche leur fille et l’emmenait dans un quartier périphérique, précisément à Daaray Serigne Madické situé aux environs de Malicounda où il avait loué une chambre, pour entretenir des relations sexuelles avec elle. D’après les parents de la fille, Babacar Seck s’est présenté à eux pour leur dire que dorénavant R.T va rentrer tous les soirs, et chaque matin, il va la déposer à la gare routière à bord de sa calèche. Le reste du trajet, elle le fera à pied pour rejoindre le domicile de son épouse. En réalité, Babacar Seck passait chaque matin au domicile de la fille pour l’amener à Daaray Serigne Madické afin d’assouvir sa libido dans une chambre qu’il avait louée. Et c’est ainsi que le 4 mars dernier, un voisin, intrigué par le comportement du sexagénaire, a suivi la fille qui est entrée dans un domicile en l’absence des maîtres des lieux et a trouvé un individu qui lui a expliqué que la fille s’enfermait chaque jour avec le vieux Babacar Seck pour des relations sexuelles. C’est à son retour que la maîtresse de maison, une nommée Ngoudie Diéye, fut informée par le voisin. Cette dernière qui connaissait la famille de la fille informe ses parents qui saisissent les policiers d’une plainte. Conduite chez le gynécologue, celui-ci a constaté une perte de l’hymen. Interrogée, la fille a avoué et a déclaré qu’elle a été contrainte à coucher avec lui et à chaque fois, il lui remettait des pièces de monnaie tout en lui demandant de garder le silence. La première fois, poursuit-elle, elle avait perdu beaucoup de sang et c’est elle-même qui avait lavé son pagne sans que ses parents ne s’en aperçoivent. Interpellé, Babacar Seck ne reconnaît pas les faits, mais déclare qu’il amenait la fille de temps en temps à Daaray Serigne Madické pour nettoyer la chambre d’un ami pêcheur qui se trouve en campagne en Gambie. Il indique que c’est un coup monté de toutes pièces par la Dame Ngoudie Diéye pour des raisons qu’il ignore. Marié à deux épouses et père de neuf enfants, Babacar Seck, alias Mame Pouye a été déféré au parquet de Thiès depuis le 11 mars dernier.

Source: L'obervateur

Article Lu 1886 fois

Mercredi 19 Mars 2008





1.Posté par dieng le 03/04/2008 03:00
la saison des amours

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State