Référence multimedia du sénégal
.
Google

MBOUR : ECONOMIE MARITIME: Brassards rouges pour le ministre

Article Lu 1484 fois

La deuxième partie de la visite du ministre de l’Economie maritime, Souleymane Ndéné Ndiaye dans la Petite côte a été mouvementée. Au niveau du quai de pêche, les acteurs de la pêche ont accueilli le ministre de l’économie maritime avec des foulards, brassards rouges et des cris pour décrier leurs conditions de travail. Ils ont été outrés par les tracasseries de l’équipe gérant l’exploitation du quai qui les accable de quitter les lieux. Elle a justifié ses agissements par le cahier des charges organisant l’exploitation et la gestion du quai de Mbour et le respect des normes de l’Union européenne concernant manutention et l’exportation du poisson.



MBOUR : ECONOMIE MARITIME: Brassards rouges pour le ministre
Les manifestants ont profité de la visite du ministre pour trouver une solution à leurs problèmes. La présence des éléments du groupement mobile d’intervention n’a pas calmé les ardeurs des gens excités .Souleymane Ndéné Ndiaye a usé de diplomatie et a désamorcé la colère et la furie des manifestants en les recevant et les écoutant .Il est ressorti au cours de leur entretien des recommandations pour des réglages et la tolérance des femmes écailleuses, vendeuses de poissons dans les lieux où elles exercent leurs activités. La tenue d’un comité départemental de développement est attendue pour trouver une solution finale avec les usagers du quai.

Le ministre de l’Economie maritime est revenu sur les doléances des pêcheurs. Sur les questions liées à la licence de pêche et au permis de pêche, il a expliqué que cela entre dans le cadre d’une politique de l’Etat visant à règlementer un accès à la ressource. A l’endroit du groupement d’intérêt économique de l’interprofessionnel des acteurs de la pêche ( mareyeurs ,pêcheurs ,femmes transformatrices ),il leur a demandé la tolérance des femmes écailleuses et vendeuses de poissons à l’intérieur ou aux environs du quai pour qu’elles puissent s’adonner à leurs activités génératrices de revenus . La décision est pour lui transitoire en attendant la construction d’un marché aux poissons,elles vont exercer dans des espaces aménagés à ces fins .A l’en croire ,la démarche initiée ne doit nullement constituer une menace quelconque sur l’agrément pour l’exportation du poisson vers les pays de l’Union européenne.

Tirant un bilan, de sa visite dans le département de Mbour, il a invité à l’abandon de la pêche illicite comme la pêche sous marine source de beaucoup de désagréments. Concernant le site de Mballing qui reçoit les femmes transformatrices depuis plus d’une dizaine d’années, les doléances se résument à une sécurisation des lieux par la construction d’un mur de clôture une réalisation grandiose à mener. Il a magnifié les initiatives des pêcheurs qui s’investissent dans des efforts de contribuer à la reproduction et à la multiplication de la ressource .Pour certaines espèces comme le poulpe les canaris immergés sont très concluants. Ils sont devenus des retraites de ponte de ces céphalopodes. Il s’y ajoute d’un endroit en mer qui est en voie d’être érigée en aire marine protégée.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1484 fois

Mercredi 28 Mai 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:44 Pénurie d’eau à Dakar : la véritable raison…

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:30 Gambie : « La première erreur de Barrow… »

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State