Référence multimedia du sénégal
.
Google

MBAYE JACQUES DIOP SUR L'AGRESSION CONTRE WALF: « C'est l'occasion de bannir les milices»

Article Lu 1746 fois

Personne n'est au-dessus de la loi. Cette vérité, Me Mbaye Jacques souhaite que les Sénégalais se le rappellent toujours «si on veut éviter de tuer la démocratie». En marge d'un meeting organisé, ce week-end, par ses jeunes partisans, l'ancien maire de Rufisque a condamné l'attaque commise par les talibés de Kara sur le groupe Walfadjri. Non sans inviter 1'Etat à prendre ses responsables de bouter les milices hors du pays.



MBAYE JACQUES DIOP SUR L'AGRESSION CONTRE WALF: « C'est l'occasion de bannir les milices»
L'ancien président du défunt Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales (Craes) se dit indigné par l'agres­sion contre le groupe de presse Wal fadjri. Comme la plupart des Sénégalais, Mbaye Jacques Diop n’approuve guère ce genre de comportements dans un Etat de droit. Pour lui, force doit rester à la loi.

«Il faut qu'on revienne à la citoyenneté. J’aime rappeler qu'en France, c'est le 21 janvier 1793 qu'on a tué le roi Louis VI. C'est ce jour-là, qu'est née la République française. Autrement dit, on a mis fin à la monarchie. Et les gens sont devenus des citoyens», explique Me Mbaye Jacques Diop. Et l'ancien maire de Rufisque de poursuivre : «Ici (Ndlr: au Sénégal) aussi, nous avons obtenu notre indépendance et sommes devenus des hommes et des femmes libres et tant que tout le monde n'a pas conscience que nous sommes tous égaux aux yeux de la loi (étant des citoyens), le problème restera entier. », A l'en croire, qu'il s'agisse de chefs religieux ou de simples citoyens, personne ne peut se prévaloir de se taire justice soi-­même. Pour le bien de la démocratie, dira le maire honoraire de Rufisque, il faut que l’Etat demeure garant de la sécurité publique de tous les citoyens. «La gendarmerie, la police et les forces de sécurité doi­vent assurer l'ordre public. Il est inconcevable dans une République qu'on assiste à des actes de vanda­lisme pareils. Pour dire que l'agres­sion contre le groupe Walfadjri, que tout le monde condamne, doit être l'occasion ou jamais de bannir les milices dans notre pays», s'insurge Mbaye Jacques Diop. Et il revient, selon lui, à l'Etat de porter ce com­bat consistant à aller en croisade contre tous ces groupuscules qui n'excellent que dans les actes de barbarisme.

Par ailleurs, Mbaye Jacques, qui renouvelle sa confiance et son sou­tien au président de la République Me Abdoulaye Wade, a décidé de s'appuyer sur les jeunes pour gagner le pari de 2012. «j'ai été jeune et je sais de quoi ils sont capables lorsqu'ils se dévouent à une cause. Par conséquent, je me suis engagé à faire le tour du département pour mobiliser tous les jeunes, afin de porter dignement la candidature de Me Wade a-t-il encore indiqué.

Oumy DIAKHATE
Source Walf Grand Place


Article Lu 1746 fois

Jeudi 1 Octobre 2009





1.Posté par DEUG le 01/10/2009 07:41
VIVE LA REPUBLIQUE PAS DE CONCESSION AUX MILICES RELIGIEUSES .JE NE SAVAIS PAS MBAYE JACQUES DIOP AUSSI COURAGEUX

2.Posté par sambou le 01/10/2009 10:37
il est pire que les autres il veut se faire remarquer simplement on m;a tout compris

3.Posté par Xouloum le 01/10/2009 11:56
Tiens! il se réveille

4.Posté par coco le 01/10/2009 12:52
je suis d'accord avec toi cett fois ci;on ne veut aucune milice politiqueou réligieuse au sénégal.l'état a combattu la mfdc en casamance, alors pourquoi pas ces milices réligieuses?toute milice que ce soit politique, réligieuse ou sectaire est contraire aux valeurs de la république.
Mais ils se pennent pour qui ces gens là?
La première faute a été de les laisser germer un peu partout dans le pays, mais il n'est pas trop tard.Nous sénégalais, on voit le danger tout les jours devant notre portail de maison, on sait bien d'où est ce que ca va mener, mais on fait rien tant que le danger n'est pas complètement entré chez nous.
maintenant il s'agit de se conferer à la constition de notre pays, avant on disait: "ils ont l'air gentils, ils n'ont fait de mal à personne".
et dire que mon frère le sage a toujours vu celà arriver un jour!
maintenant ilss'attaquent par bande à des personnes et des biens d'autrui, alors notre laxisme n'a plus sa raison d'être

5.Posté par momiss le 01/10/2009 14:18
tu nous fatique mbaye jacques tous les resposable de pds son milices ou est farba

6.Posté par deug le 02/10/2009 04:48
punir ses bandits est le role de l´état mais mbaye jaques aurait oublié qu en2000
le bandit de grand chemin qu´il accusait goueverne le senegal aujourd´hui, en plus entre le porteur de pancartes que tu as été et le traitre et corrompu que tu es devenus a constitué un sentiment de mépris et de rejet á travers les citoyens sénégalais digne que nous sommes nous n´oublierons jamais le dinausaure sale politicien qui a détruit la ville Rufisque j´espere que les sénégalais n´ont pas la mémoire courte pour te remettre a ta place
vive le peuple
mbaye jaques complexé qui nous cite la république francaise tout en niant la souffrance de son peuple

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State