Référence multimedia du sénégal
.
Google

MBAYE DIACK SG DE L’UFPE : «Il ne faut pas que l’opposition se dise que Me Wade est obligé de dialoguer »

Article Lu 1455 fois

Le secrétaire général de l’Ufpe n’exclut pas des retrouvailles avec son ancien mentor Abdoulaye Bathily. Pour lui, on ne dit jamais en politique. Au cours de l’émission « Grand Jury », il a livré ses convictions sur le dialogue politique, la création du grand parti présidentiel, entre autres questions.



MBAYE DIACK SG DE L’UFPE : «Il ne faut pas que l’opposition se dise que Me Wade est obligé de dialoguer »
« On ne dit jamais en politique. Je ne suis pas un homme subjectif. Il y avait des conditions objectives qui nous ont séparées. Des conditions objectives peuvent nous réunir. J’ai une histoire commune avec Abdoulaye Bathily. Nous avons encore de très bons rapports. Je ne connais pas l’animosité. Certes je n’ai pas d’amis mais je n’ai pas d’ennemis aussi », explique Mbaye Diack.

Le secrétaire général de l’Ufpe estime que l’appel au dialogue de Me Wade ne découle pas d’un blocage. Pour lui, Me Wade est sincère. « Il a pensé à rencontrer les gens et à discuter. S’ils ont des idées fixes, ils pourront en discuter avec lui. Mais, il ne faut pas qu’ils se disent que Wade est obligé de dialoguer. Toutes les institutions fonctionnent à merveille. Le pays n’est pas bloqué », affirme Mbaye Diack.

Sur le monument de la renaissance africaine, il soutient que Me Wade en est l’auteur intellectuel et réel. « Wade a un autre grand projet relatif à la case des tout-petits et à la fracture numérique. C’est pourquoi, il veut que les 35% qui lui reviennent de droit soit destinés à la case des tout-petits. Les gens confondent tout sur ce sujet ».

En ce qui concerne le verdict de la Cour suprême sur la collectivité locale de Mbane, Mbaye Diack juge qu’il conforte la démocratie sénégalaise. « Le verdict de la Cour suprême me conforte réconforte dans l’idée que nous sommes dans un pays démocratique ou la séparation des pouvoirs est réelle.

Abordant la question de l’attribution des terres, il ajoute : « Encore une fois, ce n’est pas avec des lopins de terre que nous arriverons à développer l’agriculture. Il faut une agriculture moderne avec de vastes étendues, des machines et des tracteurs. Nécessairement, on donnera la terre à ceux qui peuvent la travailler. Il y a une dizaine de responsables socialistes du Ps qui ont bénéficié de terres à Mbane depuis plus de dix ans et qui ne l’ont pas mis en valeur ».

Abdoulaye WANE
Source Sununews.com

Article Lu 1455 fois

Lundi 17 Août 2009





1.Posté par M.KANDJI le 17/08/2009 14:47
Grand, arrête ton cirque. Tu te rappelle de cette phrase de Ely Ousmane Sarr , je le cite:TOUS LES DIGNES FILS DE CE PAYS SONT DANS L'OPPOSITION

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State