Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



MBATHIO NDIAYE, DANSEUSE « Je reçois souvent des injures provenant d’appels téléphoniques » (Entretien)

Mbathio Ndiaye, c'est cette belle fille que l'on voit dans les clips qui passent régulièrement dans les différentes chaînes de télévision de la place. Pas saccadés, cadence respectée avec de beaux mouvements d'ensemble aux sons du mba­Îlaax, les prestations de Mbathio sont toujours agréables à savoir. Sa belle dentition et son sourire ravageur font qu'elle ne passe jamais inaperçue. Danseuse professionnelle, on sent en elle cette fille joyeuse, naturelle, entière et sincère. À la rédaction de votre hebdo préféré, où elle nous a rendu visite, la révélation de l'année 2008 s'est prêtée à nos ques­tions. Entretien.



MBATHIO NDIAYE, DANSEUSE « Je reçois souvent des injures provenant d’appels téléphoniques » (Entretien)
Qui est Mbathio Ndiaye ? Mbathio est une sénégalaise, dan­seuse de profession. Je suis née à Dakar, précisément dans la ban­lieue à Malika, mais j'ai passé toute mon enfance à Koungueul, où j'ai fait toute ma scolarité. Du primaire au cours secondaire. Après deux échecs successifs au Bfem, j'ai préféré abandonner les études et tenter ma chance ail­leurs.

Et comment êtes-vous venue à la danse ?

Je dirai que le virus m'a piqué très tôt. Déjà, très jeune, à Koungueul, je participais à différents podiums organisés soit par les Asc, soit par des promoteurs locaux., C'étaient des occasions rêvées pour moi de danser et d'imiter des chanteuses comme Titi que j'aimais bien. Une fois à Dakar, j'ai commencé la coiffure chez Adja Thiam de Yacine Coiffure. Un jour, à Oscar des vacances, j'ai rencontré Oumou Sow et je lui ai fait part de mon désir de rejoindre son groupe. Elle m'a donné son numéro de téléphone et après l'avoir contactée, j'ai intégré son groupe : les Amazones. Au passage, je la remercie sincèrement du fond du coeur.

Pourquoi avez-vous quitté Oumou Sow ?

En réalité; j'ai fait une prise de conscience, et l'expérience aidant, j'ai décidé d'évoluer en solo pour me prendre en charge et aider ma famille et mes proches. Et, depuis lors, j'évolue dans le sens souhaité et je gère tranquil­lement mon ­plan de carrière, car mon ambi­tion est de réus­sir et d'atteindre les sommets.

Quels sont vos rapports avec les dan­seurs et les musiciens en général ?

Dieu merci, j'entretiens de bons rapports avec tout le monde, mais mention particulière à Fatou Guéwél qui fait tout pour moi.

On t'a vu récemment participer au concours «C'est moi la plus belle » de la chaîne de télévision panafricaine Africable. Qu'est-ce que cela vous fait d'être éliminée alors que vous présentiez des atouts non négligeables ?

Dans un concours, il y a toujours des gagnants et des perdants, mais l'essentiel était de participer et cela m'a permis de découvrir l'univers de la mode et du manne­quinat et c'était très enrichissant pour ma carrière. Je dois préciser que c'est sur insistance de ma copine Diyé qui travaille au bureau d'Africable à Dakar que j'ai parti­cipé au concours. On était un mil­lier de candidates et je faisais par­tie des finalistes, et je m'en réjouis. De plus, mon calendrier très chargé ne me permettait pas de me préparer convenablement à cette compétition.

Le milieu du show-business étant ce, qu'il est, est-ce que vous ne redoutez pas des peaux de bananes ?

Cela ne peut man­quer, comme dans tous les corps de Métiers. Je reçois souvent des injures provenant d'appels téléphoniques, c'est pourquoi d'ailleurs je ne prends plus d'appels privés. Mais l'homme propose et Dieu dispose, et j'ai la bénédiction de mes parents dans ce que j'entreprends.

Et comment négociez-vous vos contrats ?

C'est mon manager qui s'occupe de tout cela. Mais dans toute règle, il y'a une exception comme aime à le chanter papa Thione. Il arrive qu'un ami musicien me sol­licite directement et compte-tenu de nos rapports privilégiés, nous faisons jouer le bon sens.

Parlez-nous de vos projets immédiats ?

Comme le dit le président Abdoulaye Wade, travailler, encore travailler, beaucoup travailler, tou­jours travailler, c'est mon sacer­doce. Le reste est entre les mains dans les prochains jours, j'y compte beaucoup de fans. J'ai déjà fait des prestations au Mali et en Guinée.

À quand le mariage ?

Je laisse tout entre les mains de Dieu. Mais je préfère un mari com­préhensif, qui m'aime sincèrement et qui peut subvenir à mes besoins.

Votre rêve ?

Aider mes parents, mes proches et ceux qui sont dans le besoin. Emmener ma mère à la Mecque.

Votre plat préféré ?

J'adore le thiébou dieune et le démoda.

Et qu'est-ce que vous détestez dans la vie ?

Je déteste l'hypocrisie, la trahison et le mensonge.

Votre âge et le mot de la fin ?

J'ai 22 ans. Je remercie tous ceux qui me soutiennent. Je remercie ma mère qui représente tout pour moi, mon père qui est en Espagne. Je ne saurai terminer sans remercier du fond du coeur, Fatou Guewel Diouf qui est une mère pour moi, sa fille Mame Khoudia, une sœur pour moi. Je remercie aussi chaleureusement Jeanne de Jeanne Coiffure, Diatou Lèye de Dié Nogoye coiffure, le Salon Khady Touré.

Entretien réalisé par Abdoul Latif NDIAYE

Source: La Voix plus


Vendredi 15 Août 2008




1.Posté par Jeylani le 15/08/2008 14:53
Collez au moins sa photo..................

2.Posté par americain le 15/08/2008 15:20
``un mari qui peut subvenir a mes besoins`` c`est tout ce que je retient. et pourkoi pas toi subvenir aux besoins de ton mari? voila la mentalite des femmes senegalaises. meme si elle devient milliardaire elle attend tout de son mari. ce qu`elle gagne ca sera pour sa mere et ses parents. drole de way of thinking

3.Posté par BIBA de barcelone le 15/08/2008 16:29
merci americain wakh nga lima beuguone wakh senegalaise beugue niou yorlèn ba parè douniou nangou dègeul sen dieukeur yi trop facile.

4.Posté par Ndiaye le 15/08/2008 16:36
chose tres rare...les Ndiaye sont souvent d'une tres grande pudeur.....seulement ils peuvent etre des deux extremitès....imam ou abè!!!!! mais danseuse c est du nouveau...les Ndiobènes ne seront jamais capables de cette ambivalence...

5.Posté par baydi le 15/08/2008 16:52
rien a ajouter a ce ke lamricain vient de dire. you just hit the right key brother man

6.Posté par borom torino le 15/08/2008 17:22
damanè americain pour moi tu as un peu tort car c'est le devoir du mari de subvenir aux besoins de la famille (je dis bien famille ,femme comprise)en depit de tout ce qu'elle peut avoir dans la vie ,ton devoir est yoorko,saangue ko,dekeul ko mais surtout dekoo ko(facc bu baax).

7.Posté par Al le 15/08/2008 20:23
Hey toi Ndiaye, ne dit-on pas «oubil mbarka ndiaye»?

8.Posté par Ndiaye le 15/08/2008 20:23
c'est pas parceque Pape Ndiaye thiopet et Assane Ndiaye font le oubil mbarka ndiaye que nous le sommes (les ndiaye) tous.

9.Posté par nit bou normal le 15/08/2008 23:29
vs zete débile ay américain et tt.il fo tjrs k vs ayé des critiks

10.Posté par Sakhewar le 16/08/2008 00:01
Americain, Biba

vous raconter des bobards. SELON LA RELIGION ISLAMIQUE , c'est à l'HOMME DE SUBVENIR aux BESOINS de la FEMME , même si celle-ci est RICHE. La femme , sa richesse à elle , c'est pour elle-seule.
C'est au MAri de l'habiller , la nourrir etc...



Alors démeléne dianguiwaat séne dinnéh

11.Posté par Sakhewar le 16/08/2008 00:02
Americain, Biba

vous raconter des bobards. SELON LA RELIGION ISLAMIQUE , c'est à l'HOMME DE SUBVENIR aux BESOINS de la FEMME , même si celle-ci est RICHE. La femme , sa richesse à elle , c'est pour elle-seule.
C'est au MAri de l'habiller , la nourrir e
tc...



Alors démeléne dianguiwaat séne dinnéh

12.Posté par banlieusard le 16/08/2008 02:55
Americain , elle ne veut pas parler d'argent mais KOYE BOU REUYE Té DEUGARE HAHAHAHAHAHH maaa taay ,ake yéne tamite g c k vs allez m'insulter

13.Posté par Khalil le 16/08/2008 03:48
Ndiaye,


ces Ndiaye Gueweul, c'est une grande famille déh. j'en connais.

14.Posté par mamy le 18/08/2008 17:40
boy dagua gnak fayda ba dé takhawalou rek gua néké dakar lou khew yaguifa togal une reste tjour a coté de sa maman oubien de ses proche woyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy ma dioyyyyy allé dégage waye mouno dara si féth dagua 10 wakhouma tu défile thipiri

15.Posté par toutou le 27/08/2008 13:23
sénégal lifi méti mooy borom ndiague you souféyi nioo yague diné gui , fou guéne dégue djiabar bouy entretenir son mari khana en cas de force majeur.
vous néte que des idios

16.Posté par real le 29/08/2008 18:13
la plupart des danseuses sont obligés de coucher avc leur patropn pour réussir. cette fille la parle de mari qui puisse subvenir a ses besoin. dc qu'importe sa personnalité. yén koulén tak ce sera pas pour avoir es enfants mé pour le plaisir.dioglén si sen bope. goor yi kou niou dioutal rek la niou begue!!!!!

17.Posté par nounou le 30/08/2008 12:47
mé boy ou é tn mari ousmane ndiaye elle est divorcé ba parré kouko takk dofa fékk dara ayyyyyyyyyyyyyy way safoma dara

18.Posté par alakham le 04/09/2008 11:43
amèricain tu es vraiment bète yaw goorguou bou amoul diom gua une femme si son mari ne l,entrtient pas qui le fera à sa place beugueu lou yombe ba dè dieummmmmmmmm

19.Posté par fatimata sylla le 04/09/2008 17:50
la cé bien dit ce critaires je partage avec toi mbathio cé la ou tu dit(jke tu détéste le mensonge la trahison l'hypocrisie é pouvoir aidé tes parents é je suis d'acore du faite tu trouve 1 mari ki subviendra a tes besoins car dans ce genre de métier ke vous exersé vous les danseuses vos mieux avoir 1 mari tré comprehensif é ki né pas jaloux aussi.je t'encourage il faux aller de l'avant.

20.Posté par fatimata sylla le 04/09/2008 17:59
americain on arréte de raconté des bovares cé ta l'homme de subvenir au besoin de la femme ok .jamais au plus grand jamais tu entendra dire ke ses au femme de subvenir au besoins des hommes ok.
certe nous les femmes on doit vous comprendre é vous donnez beaucoups d'amour mes pas subvenir à vos besoins.

21.Posté par djibi le 14/05/2009 19:27
t belle ia rien a dire mais mom largent oublie

22.Posté par djiby dieng le 15/05/2009 20:52
djiby de puis lespagne chaque personne a des amies et des innemies mais moi je vous adore et je vous admire continuer vous etes dans le bon chemin le conseil cest de garder toujours tes valeurs humins








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés