Référence multimedia du sénégal
.
Google

MATAM Les préfets interdisent tous les manifestations de soutien à Macky

Article Lu 11084 fois

Depuis la proposition de loi visant à réduire le mandat du président de l'Assemblé nationale, le Fouta est en ébullition. Les manifestations et les déclarations de soutien se multiplient à l'endroit de Macky Sall. Une situation qui a fini par susciter une réaction musclée des autorités administratives qui ont interdit les manifestations de soutien à Macky Sall.



MATAM Les préfets interdisent tous les manifestations de soutien à Macky
La marche organisée dans les rues de Nguidjilone, village natal de Sada Ndiaye et celui de la mère à Maky Sall, a provoqué une réaction musclée de l'administration locale. Malgré tout, les populations maintiennent la pression pour s'opposer à la modification de la Constitution. Les sous préfets d'Ogo et d'Agnam ont signé des arrêtés pour interdire toute manifestation de soutien à Macky Sall. Mieux, des éléments de la gendarmerie veillent, depuis lors, au grain. Comme pour défier l'autorité, les souteneurs de Macky Sall se sont retrouvés chez Farba Ngom pour rencontrer la presse. Ce qui a poussé le préfet de Matam à signer, à son tour, un arrêté interdisant toute manifestation dans l'ensemble du département de Matam. Selon Ibrahima Mamadou Ly, «notre combat est noble car il s'agit d'une campagne de déstabilisation d'un digne fils. Macky a été élu pour un mandat de cinq ans. On ne peut pas accepter qu'on veuille le démettre pour des raisons personnelles. C'est la raison pour laquelle il y a cette mobilisation». Depuis une semaine, sous la coordination de Farba Ngom, griot du président de l'Assemblée nationale, les déclarations fusent de partout. À Wendou Bosséa, conseillers ruraux, chefs de village et mouvements de femmes s'étaient retrouvés dans un domicile pour manifester un soutien de taille au président de l'Assemblée nationale. Au cours de cette rencontre, Samba Kane, le président de la communauté rurale de Orkadiéré, le vieux Mamadou Niang, un des doyens de la politique de la zone, Diyé Thioye et de nombreux autres libéraux ont condamné la cabale contre Macky Sall. Pour Kalidou Tambadou, «nous nous érigerons en bouclier pour barrer la route aux ennemis. Nous sommes engagés et prêts à quitter le Pds avec Macky pour le suivre vers n'importe quelle destination». Cette grande mobilisation des partisans du Maire de Fatick a fini par irriter les autorités. Même si l'arrêté en question ne souffre, pour l'instant, d'aucune violation, il se susurre que les partisans de Macky Sall sont en train de peaufiner des stratégies pour maintenir la pression. Notamment en faisant bouger le Damga, fief du député Demba Diop, un parlementaire fidèle à Macky Sall.

Source: L'observateur

Article Lu 11084 fois

Mardi 7 Octobre 2008





1.Posté par amy le 07/10/2008 16:47
thiéy sounou journalistes yi on dit une manifestation yén tamit donc "toute manifestation" bok

2.Posté par adja le 07/10/2008 19:33
ahhhhhhhhh. senegal mo mel nonnu

3.Posté par sirouman le 07/10/2008 23:27
mon vieux

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State