Référence multimedia du sénégal
.
Google

MARCHE DU RIZ : L’Etat plafonne le prix à 280 FCfa

Article Lu 1501 fois

Le prix du kilogramme de riz ne doit pas dépasser 280 FCfa au détail. Ainsi en a décidé l’Etat à travers un arrêté interministériel n°03419 portant fixation des prix de certaines variétés de riz brisé. Celui-ci vient d’être signé par le Ministre du Commerce et son homologue en charge du Budget.



MARCHE DU RIZ : L’Etat plafonne le prix à 280 FCfa
L’Etat a finalement arrêté un prix pour le riz en le plafonnant à 280 FCfa le kilogramme. Aussi, les variétés de riz vendues au détail sur le marché sénégalais ne pourront être cédées au-delà de ce prix.

Dans la limite de ce plafond, le prix du riz brisé non parfumé ordinaire est ainsi fixé à 270 FCfa tandis que le riz brisé parfumé ordinaire ainsi que le « non parfumé » (sortexed) sont à 275 FCfa, le kilogramme. Quant au Riz bisé parfumé « sortexed », c’est la variété de référence au plafond : 280 FCfa/kg.

L’arrêté interministériel n°03419 portant fixation des prix de certaines variétés de riz brisé, qui vient d’être signé par le Ministre du Commerce et son homologue en charge du Budget, indique en outre que pour les régions de l’intérieur du pays, les prix ainsi fixés sont majorés du coût du transport tel que déterminé par les Conseils de la consommation. Aussi, comme le précise le communiqué de presse émanant du ministère de tutelle, à l’intérieur de la région de Dakar, aucun différentiel de transport n’est autorisé.

Pour rappel, les marges applicables aux différents stades de commerce du riz brisé importé sont les suivantes : 2000 FCfa la tonne au gros c’est-à-dire pour l’importateur ; 5000 F CFA la tonne pour le demi-grossiste ; 750 FCfa par sac de 50 kilogrammes soit 15 FCfa par kilo pour le détaillant.

Les prix ainsi arrêtés comportent une subvention de l’Etat, accordée suivant Décision Présidentielle en date du 12 avril 2008.

Par ailleurs, l’arrêté précise que toute introduction de nouvelle marque ou modification d’appellations sous lesquelles ces variétés de riz sont commercialisées sur le marché national, devront faire l’objet de notification par l’importateur à la Direction du Commerce Intérieur, avant la mise à la consommation.

Toutes choses qui font dire au Ministère du Commerce que « toutes les conditions sont réunies, pour un approvisionnement correct du marché intérieur » : disponibilité du produit avec un stock total supérieur à 200.000 tonnes à la date du 17 avril 2008 ; fixation de prix au gros, au demi-gros, et au détail au terme d’une démarche consensuelle engagée avec les commerçants depuis deux semaines ; mise à disposition par l’Etat d’une subvention à la consommation dont les modalités de liquidation ont déjà été arrêtées et notifiées aux destinataires.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1501 fois

Samedi 19 Avril 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State