Référence multimedia du sénégal
.
Google

MARCHE DES JEUNES DU FRONT « SIGGIL SENEGAAL »:Une offensive contre le coût élevé de la vie

Article Lu 1417 fois


Après deux reports successifs, suite aux décès du député Abdou Latif Gueye et de celui du Khalife Général de la famille Omarienne Thierno Habibou Daha Tall, les jeunes du Front Siggil Sénégal ont battu le macadam ce samedi. Du triangle sud à la place de l'obélisque, ces marcheurs ont sonné la mobilisation en protestant contre ce qu’ils appellent le coût élevé de la vie.



Les jeunes de l'opposition regroupés au sein du Front « Siggil Sénégal » ont réussi cette fois-ci à organiser leur marche de protestation contre la cherté de la vie et le report des élections locales. En effet, après deux reports consécutifs jusqu'ici justifiés, ils ont tenu à battre le macadam ce Week-end. C’est une véritable marée humaine qui a pris d’assaut le boulevard du centenaire samedi dernier dans l’après-midi. Des centaines et des centaines d'hommes, de femmes et de jeunes ont répondu à l’appel, pour exprimer tout leur ras-le-bol face à ce qu'ils qualifient "l'enfer". « Nous n'accepterons plus cette politique basée sur des décisions unilatérales ».
Ces propos de Barthélémy Diaz prouvent si besoin en est, toute la volonté de ces jeunes à en découdre avec Me Wade et son régime. Notre interlocuteur de marteler : « ça ce n'est que le début, tant que Wade fera la sourde oreille, il nous aura toujours en face ». Saisissant la balle au rebond, Ousmane N'diaye du Jëf-jël déclare : « Le Sénégal est prêt pour que de telles pratiques cessent. Wade sait qu'il est fini ». En signe de contestations, des jeunes venus de tous les coins et recoins de Dakar brandissaient des marmites, sacs de riz vides, banderoles sur lesquels on pouvait lire pêle-mêle : « on a faim, non à la dégradation du pouvoir d'achat ! Non au report des élections ! Le monde rural a faim, Wade a déçu et il sera déchu ». Toute une panoplie de slogans que les manifestants ont formulée sous l’œil vigilent des forces de l'ordre. À signaler qu’à côté des jeunes de l’opposition qui ont initié la marche, il y avait leurs mentors pour les galvaniser.
Ces derniers en ont profité pour lancer un appel à l'unité. Un geste qui les galvaudait. Ainsi Tanor, Dansokho, Bathily et compagnies comptent davantage accorder leur violon afin de contraindre le Président de la République à trouver des solutions urgentes et efficaces aux maux qui gangrènent le Sénégal. Par ailleurs, ils accusent Me Wade de rompre le dialogue politique avec l'opposition. Dans la foulée, Amath Dansokho dopé par la forte mobilisation dira que le peuple est avec le Front « siggil Senegaal ». Selon le leader du Pit, cette marche est un signal fort lancé contre le pouvoir.
« Wade est averti, s'il persiste dans cette dynamique, nous passeront à la vitesse supérieure », tonne-t-il. Avec la sortie au vitriol du président Wade ce week-end contre ces leaders de l’opposition, nous sommes tentés de dire que c’est le fossé de la rupture du dialogue politique qui se creuse davantage.

Source: Le Matin

Article Lu 1417 fois

Lundi 28 Avril 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Octobre 2016 - 12:30 Convocation de Barhelemy Dias: le Ps divisé

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State