Référence multimedia du sénégal
.
Google

MARCHE DE MISE EN GARDE: Le Front « Siggil » Sénégal durcit le ton

Article Lu 1487 fois

Le Front « Siggil » Sénégal intensifie la résistance. Après la série d’actions du week-end dernier organisées un peu partout à travers le territoire, les leaders de l’opposition dite significative comptent marcher sur Ziguinchor le dimanche 25 mai prochain. Ils sont, en outre, revenus largement sur « la boulimie foncière ».



MARCHE DE MISE EN GARDE: Le Front « Siggil » Sénégal durcit le ton
Les chefs de partis membres du Front « Siggil » Sénégal sont sur le point de sceller une alliance ou pour reprendre leurs termes « s’engagent à présenter dans l’unité pleine et entière, à toutes les élections à venir quelle que soit leur nature ». Ces propos sont contenus dans une déclaration datée du 19 mai dernier, distribuée par « erreur » aux journalistes, selon les leaders du Front Siggil. D’ailleurs ces derniers ont demandé aux reporters de ne pas en tenir compte. Le Front « Siggil » Sénégal remet ça. Il a lancé un appel à la marche de ce dimanche 25 mai à Ziguinchor « pour montrer que le peuple Sénégalais n’est pas prêt à laisser Me Wade s’installer sur un trône qu’il ne lui a jamais donné ». Les leaders de l’opposition ont fait cet appel lors d’une conférence de presse qu’ils ont organisé hier, vendredi 23 mai au centre culturel Daniel Brottier. « Le Front « Siggil » Sénégal prendra la tête de la résistance contre les velléités de « monarchisation » de la République du Sénégal », ont noté les leaders. Il a invité le peuple à se mobiliser pour saisir la gravité de la situation et l’importance des enjeux et mettre un terme aux « dérives du pouvoir ».

Les partis de l’opposition ont tenu le week-end dernier des manifestations, des actions sur plusieurs parties du territoire en l’occurrence Dakar, Thiès, Mbour et Saint louis.

Les chefs de partis du Front « Siggil » Sénégal ont accordé une importance particulière à la « boulimie foncière du président Wade et du bradage du patrimoine foncier du Sénégal ». Ils sont revenus largement sur ce phénomène à travers une déclaration. « Malgré l’état de dégradation avancée du patrimoine forestier du Sénégal et le degré alarmant de son processus de désertification , le président Wade n’a pas hésité à déclasser 3 000 hectares de forêt classée, Alou Kagne au profit d’un projet de groupe Dangote Industries du Nigéria, pour construction d’une troisième cimenterie au Sénégal », a révélé le secrétaire général du Rassemblement des travailleurs africains-Sénégal (Rta/S), El Hadji Momar Samb. Il s’est, dans la foulée, étonné du fait que « les projets immobiliers du président Wade n’ont épargné ni le camp des Mamelles, ni les champs de tirs sis aux Mamelles.

Dans cette zone des Mamelles, un terrain de près de 26ha (260 000m2 a été cédé au groupe Kharafi, sous forme de titre foncier, à 5000 Fcfa le m2, soit au prix total de 1,3 milliards. Alors que le prix du m2 dans ce secteur est à 200 000 francs Cfa. Cette vente aurait dû rapporter 52 milliards à l’Etat. L’on se demande qui a intérêt à faire perdre à l’Etat 50 milliards ? », s’est-il interrogé.

« Goana signifie accaparement des terres rurales »

Dans ces révélations, El Hadji Momar Samb n’a pas oublié de signaler : « la boulimie foncière n’a pas non plus laissé en rade la bande verte le long du mur Est de l’aéroport de Dakar, une servitude aéronautique instituée depuis près de quarante ans et dont la sauvegarde a toujours été scrupuleusement assurée par différentes administrations qui se sont succédé au sein de l’Etat ». Le leader du Rta/S a estimé que « la loi du 6 février 2007 est une forfaiture ». Mais le plus scandaleux selon lui, « c’est sans aucun doute la création en catimini en pleine campagne électorale le 6 février 2007 à l’issue des députés de l’opposition d’une « zone économique spéciale intégrée » de 10 000ha située à cheval sur les communautés rurales de Diass et de Sindia dans la région de Thiès et de Yenne dans la région de Dakar ».

Les leaders du Front « Siggil » Sénégal est revenu sur le changement de statut de l’Apix pour le déplorer et indiquer leur indignation par rapport à cela. Les camarades d’Amath Dansokho ont assimilé les projets de la Grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance (Goana) à « la nouvelle tentative d’accaparement des terres rurales ». Ils ont fait savoir que « la Goana constitue l’ultime trouvaille dont s’est récemment saisi le président Wade pour planifier, en s’appuyant sur les leviers de l’administration territoriale, l’accaparement des terres à usage agricole dans les communautés rurales. En effet, le chef de l’Etat vient de réclamer, par une circulaire adressée à l’ensemble des sous-préfets 1000ha à chaque communauté rurale ».

Le Front « Siggil » Sénégal menace de revenir sur tout

Le Front « Siggil » Sénégal avertit solennellement qu’il se réserve, une fois au pouvoir, le droit de remettre en cause toute acquisition de terres dans les conditions non transparentes. El Hadji Momar Samb a tenu à expliquer que « le Front « Siggil » Sénégal procédera en particulier à l’abrogation des lois du 6 février 2007 portant création de la « zone économique spéciale » et autorisant la transformation de l’Apix en société anonyme à participation publique majoritaire ». Le Front « Siggil » Sénégal a attiré « l’attention des bailleurs de fonds et autres investisseurs au Sénégal, qu’ils ne doivent pas être les complices actifs ou passifs de cette manipulation circonstancielle des lois et règlements de notre pays à laquelle se livre le président Wade, pour aliéner de façon absolument non transparente, les terres de notre peuple, à des fins de rente foncière et de spéculation immobilière ».

Les partis membres du Front « Siggil » Sénégal sont sur le point de sceller l’union sacrée. Ils ont distribué une déclaration avant de la reprendre qui indique que « les partis membres du Front « Siggil » Sénégal s’engagent à se présenter dans l’unité pleine et entière à toutes les élections à venir quelle que soit leur nature ».

Une motion de soutien a été adressée à la FAO et à son directeur général Jacques Diouf par les chefs de partis de l’opposition dite significative.

Source: APS

Article Lu 1487 fois

Samedi 24 Mai 2008





1.Posté par diaw le 24/05/2008 13:16
Est ce qu'ils sont vraiment crédibles cette bande de racaille mécontents et prête à sauter sur le pouvoir pour leur intérêt et celui de leur proche ?Qu'ont ils à critiquer tout le temps au lieu de proposer des issus pour sauver la république ? est ce qu'il est l'heure d'ouvrir sans grande gueule au moment où le monde souffre de la montée du prix du pétrole ? Wade nous avait toujours bercé avec ces belles promesses mais dara, touss..... Vous pensez que vous pouvez nous faire gober que vous feriez mieux ? non j'y crois pas car vous étiez tous dans le gouvernement et c'est cet eldorado ministériel qui vous manque( grosse voiture, un bureau gigantesque, des milliers de litres de carburant par mois, chauffeur, garde du corps, budget incontrôlé, .....) .Vous vous battez non pas par patriotisme mais pour acceder au sommet du pouvoir.Il n'existe pas de politiciens avec une conviction républicaine, mais que des véreux à la quête d'une occasion pour dilapider le peu de ressource qui nous reste. Les sénégalais ne doivent pas se laisser endormis par cette bande de racaille( dansokho; niasse; idy le voleur, bathily, et consort....) qui stimule le peuple au soulévement alors qu'ils ne seront même pas au premier rang quand ça fera mal. L'histoire du Kenya nous édifie largement sur les politiques.
Faisons gaffe les gars et choisissez le meilleur président pour notre peuple s'il existe réellement


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 13:42 « Khalifa Sall n’est plus dans le Ps »

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State