Référence multimedia du sénégal
.
Google

MAOULOUD 2008- PAS DE CRD EXCLUSIF POUR MEDINA: Médina Baye se fâche

Article Lu 1494 fois

La famille Niassène de Médina Baye n’est pas du tout contente. Le « Gamou » annuel qui constitue l’un de ses évènements les plus prestigieux, ne semble pas connaître, pour cette année, l’implication des pouvoirs de ce pays. Alors que dans ce quartier religieux on s’affaire et se précipite pour les préparatifs de cette nuit du prophète, de l’autre côté par contre, l’administration locale semble faire la sourde oreille.



« Non seulement aucun Crd n’a été convoqué pour l’organisation de ce »Gamou« , mais depuis le début des activités préparatifs, aucune autorité n’a marqué de sa présence à Médina Baye, encore moins apporté une quelconque contribution symbolique pour cet évènement », a indiqué Serigne Mamoune Niasse lors d’une rencontre tenue sur la grande place de Médina Baye, dans la nuit du lundi 10 au Mardi 11 Mars, un peu après 00 heure. « En marge des enseignes lumineuses sur certaines grandes artères, posées par le Maire Khalifa Niasse, membre de la famille », martèle le porte-parole de la famille, « l’Etat n’a rien apporté comme contribution pour ce Maouloud".

En effet, c’est pour la première fois qu’une telle chose arrive, car d’habitude, le chef de l’Exécutif régional tenait tous les ans un mois avant le « Gamou » son Crd pour une meilleure organisation de cet évènement majeur qui draine à chacune de ses éditions plusieurs milliers de fidèles venus d’une dizaine de pays africains, d’Europe, des Etats-unis, du Golfe pour ne citer que ceux-là. S’agissant de la contribution apportée par l’Etat dans les familles religieuses à l’occasion de la célébration du Maouloud, un ancien dignitaire de la famille nous apprend que " un geste qui a toujours existé entre le pouvoir en place et les familles religieuses, d’une manière générale.

Même avec l’administration coloniale, ces genres d’actions ou cette contribution était régulièrement allouée aux familles religieuses. Bien qu’étant des personnes avec qui on ne partageait pas la même religion, les commandants de l’administration coloniale, les chefs de cercle faisaient parvenir ces genres de soutien, car estimant que nous étions des voisins. Et pour des raisons humanistes, il fallait contribuer à l’évènement".

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1494 fois

Vendredi 14 Mars 2008





1.Posté par khadi le 15/03/2008 01:23
Waroulene mere maouloud bi seydina mouhamet psl moo kay yoral bopap.Gouvernementbi manou noussi touss


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State