Référence multimedia du sénégal
.
Google

MANOEUVRES POUR REPORTER LES ELECTIONS LOCALES: La Coalition « Benno Siggil Senegaal » met en garde le régime de Wade

Article Lu 1651 fois

Officiellement, la date pour les élections locales est fixée pour le 22 mars 2009. Seulement, la Coalition « Benno Siggil Senegaal » qui regroupe l’opposition significative craint que ces élections soient reportées. Ce n’est pas une première, elles étaient préalablement fixées au 18 mai 2008, avant d’être reportées au 22 mars 2009. La Coalition « Benno Siggil Senegaal » veut mettre en garde le pouvoir.



MANOEUVRES POUR REPORTER LES ELECTIONS LOCALES: La Coalition « Benno Siggil Senegaal » met en garde le régime de Wade
La Coalition « Benno Siggil Senegaal » craint que la date retenue pour l’organisation des élections locales ne soit repoussée. Ou, si elles sont organisées à la date retenue, qu’elle soit entachée d’irrégularités. La Coalition « Benno Siggil Senegaal » qui tenait ce dimanche 18 janvier un point de presse, met en garde par la voix de Serigne Mbaye Thiam, le régime du président Wade.

C’est ainsi qu’elle prend l’opinion publique nationale et internationale à témoin et « met en garde le président Abdoulaye Wade contre toute organisation frauduleuse des élections locales et contre un nouveau report ces élections que ni la force majeure, ni les retards cumulés, ni les fautes par défaillance de l’administration ne peuvent justifier. » Poursuivant sur la même lancée, elle « exige des élections régulières, transparentes, bien organisées à la date du 22 mars 2009. Elle engage ses responsables et militants à rester vigilants en déposant dans toutes les collectivités locales du pays et dans le délai fixé par la loi électorale, les listes de candidats. La Coalition « Benno Siggil Senegaal » déclare solennellement qu’elle n’acceptera qu’aucune de ses listes soit rejetée pour des raisons entièrement imputables au Président Abdoulaye Wade et au Gouvernement, auxquels il incombe de prendre les mesures adéquates permettant à toutes les listes de participer à la compétition électorale en toute régularité, transparence et démocratie. »

Serigne Mbaye Thiam justifie cette position par le fait qu’ « après le coup de la création de nouvelles régions à la veille de la date fixée pour la clôture du dépôt des listes de candidats pour justifier le report des élections locales prévues le 18 mai 2008, le gouvernement multiplie les actes dilatoires, en vue de rendre impossibles les déclarations de candidature dans le délai fixé par la loi. En effet, alors qu’il disposait, depuis l’adoption de la loi n° 2008-14 du 18 mars 2008 portant création de nouvelles régions, d’un délai relativement long pour adopter les textes réglementaires subséquents, le président de la République a attendu le 10 juillet 2008 pour prendre le décret 2008/747 portant création de nouveaux départements et arrondissements et le décret 2008/748 portant création de nouvelles communes et communautés rurales. »

Comme si cela ne suffisait pas, Serigne Mbaye Thiam soutient que le 31 décembre dernier, à 20 jours de la date limite du dépôt des listes, Me Wade « a modifié les décrets susvisés en créant encore de nouvelles communes et communautés rurales par les décrets 2008/1496 et 2008/1497. Il s’y ajoute que même certaines autorités administratives n’ont pas été capables de renseigner des mandataires de partis politiques sur la délimitation exacte du ressort de ces nouvelles collectivités locales car, jusqu’à la date du 14 janvier 2009, ces décrets n’avaient pas été diffusés auprès d’autorités concernées par le processus électoral, encore moins, été portés à la connaissance des partis politiques. Comble de la duplicité, la loi fixant le nombre et la répartition des conseillers par collectivité locale était encore en cours d’examen par le Parlement à moins de quinze jours du dépôt des listes. Ce n’est que le 13 janvier 2009, soit sept jours avant la date limite de dépôt des listes de candidats, que le ministère de l’Intérieur a commencé à communiquer le nombre de conseillers par collectivité locale aux partis politiques en toute illégalité d’ailleurs car, à cette date, la loi n’avait pas été promulguée et le décret portant nombre et répartition n’avait pas été signé. »

Serigne Mbaye Thiam dénonce les difficultés enregistrées dans la délivrance du bulletin n°3 du casier judiciaire dans les greffes des tribunaux régionaux. Pour lui, ce sont des subterfuges du pouvoir qui participent d’une stratégie mûrement réfléchie et planifiée, et « exécutée dans l’objectif manifeste de saboter, en amont, le processus électoral, entrainant une forclusion massive des listes de candidats au soir du 20 janvier, pour ensuite s’en servir comme prétexte d’un nouveau report des élections, ou pour les organiser dans des conditions de confusion et de manipulation propices à des fraudes massives et autres coups de force. ». Et de marteler : « le pouvoir libéral doit savoir que l’alibi de la forclusion des listes de candidats comme motif du report des élections locales est une ruse éventée. »

Source: Nettali

Article Lu 1651 fois

Lundi 19 Janvier 2009





1.Posté par kaddu le 19/01/2009 17:42
N'OUBLIEZ PAS FARBA
Il doit être jugé. Nos journalistes tombent toujours dans le piège de Wade. Le feuilleton Macky/Wade est terminé. Maintenant ils nous démarrent une autre saison Idy/Wade. Pour une fois que ce n'était pas Wade le metteur en scène (je l'espère en tous cas) dans les dramatiques incidents de saccages des locaux de la presse privée dont les hommes de mains sont en prison alors que le présumé commanditaire vague tranquillement à ses affaires, les médias restent silencieux. Voila un comportement curieux que je ne m'explique pas. FARBA DOIT ÊTRE JUGE.

2.Posté par birama le 19/01/2009 18:15
Sles gens ne se lèvent pas pour arrêter Wade, sa famille et ses sbirs,le pire attend le senegal à moins que le prochain militaire qui récupérera le pouvoir soit un homme bien..puisque tout le tintamarre que crée Wade finira par sa fuite éhontée une fois qu'il s'assurera que le pouvoir est bien dans la rue comme il l'a si bien dit en Guinée. Wade ne laisera le pouvoir à personne d'autre que son fils. Dans son intime conviction, personne au senegal ne le mériterait; raison pour laquelle il estime qu'il n'a pas trouvé son remplaçant encore parmi douze millions de senegalais.
Il appartient au senegalais de l'arrêter et de refuser le coup de force.les bureaux de vote fictifs, les transferts d'électeurs , le vote des milliers d'étrangers à qui ousmane ngom a donné des cartes d'électeur ...
J'ai entendu Doudou Wade dire une vérité terrible et ça m'avait vraiment surpris,venant de bouche,lui même pouvant être classé parmi les nouveaux parvenus que Wade a créé et qui vit du sang du petit peuple: il a dit qu'au senegal, les vrais patriotes ne devaient plus se taire endant que parlent les bandits..effectivement , wade à donné la parole et le pouvoir aux bandits dont il est le grand chef d'après son fils Idy!!!!
Thiey senegal!

3.Posté par wakh deug le 19/01/2009 18:36
Moi franchement l´histoire des PD nous dépasse. Pourquoi voulez vous coúte que coûte que le sénégal accepte les homo alors sa société dans l´ensemble ne les accepte pas. Le sénégal a une autre culture. C´est impossible de tolerer cette practique au sénégal. Rama Yade ignore la réalité mais elle connait bien comment la situation se passe dans son pays natal qui est le sénégal. Laissez nous en paix nous sommes des terroristes ni des criminels nous voulons juste une société paisible, harmonieuse et respectueuse. Je suis désolé mais je déteste les PD de tout coeur.


Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State