Référence multimedia du sénégal
.
Google

MANŒUVRES AU SOMMET DE L’ETAT: Comment un «Baye-Fall de Wade» s’en est tiré

Article Lu 1924 fois

Les dénégations n’y feront rien. Des pressions, et pas des moindres, ont été exercées sur les enquêteurs pour tirer Mamadou Lamine Massaly de leurs griffes. Est-ce la raison pour laquelle il a crié, aussitôt libre, sa fidélité et sa loyauté au chef de l’Etat, Me Abdoulaye ? Des indices plaident à répondre par l’affirmative.



MANŒUVRES AU SOMMET DE L’ETAT: Comment un «Baye-Fall de Wade» s’en est tiré
La surprise a été grande d’entendre, dès sa sortie des locaux du Commissariat central de Thiès, où il aura passé neuf tours d’horloge, le patron des jeunesses wadistes, Mamadou Lamine Massaly, jurer, sur tous les saints, qu’il va s’atteler, plus que par le passé, à faire réélire le chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade. Une déclaration qui départ nettement du sujet du jour, à savoir son audition, sur laquelle il n’a pipé mot. S’il en a été ainsi, c’est parce que le président du con¬seil d’administration (Pca) de la Société des infrastructures de réparation navale de Dakar (Sirn), désigné comme le principal commanditaire de «l’incendie criminel qui a visé, samedi dernier, des responsables du Parti socialiste (Ps) en meeting à la Promenade des Thiessois», sait, plus que quiconque, que «des leviers ont été actionnés en hauts lieux pour le tirer d’affaire». D’ailleurs, à ce sujet, des sources dignes de foi indiquent que «ses relations avec l’Establishment de Touba, d’où est originaire sa deuxième femme, et des instructions données par des canaux officieux ont, finalement, eu raison de la farouche détermination de quelques proches du Président Wade à laisser la Justice aller au bout de cette affaire qui met le Sénégal au creux de la vague». En atteste la sortie musclée, hier, à travers les ondes de la Rfm, du ministre chef de Cabinet du président de la République, Pape Samba Mboup : «Je suis contre tout acte de violence. Il n’est pas normal, au moment où Abdoulaye Wade cherche à pacifier ses relations avec la presse et l’opposition, des énergumènes essayent de tout remettre en cause. Ça aurait pu virer au pire, s’il y avait eu débandade ou panique à Thiès. Les auteurs de cette barbarie, que ce soit Massaly ou d’autres personnes, doivent être arrêtés». Avant lui, le porte-parole du Parti démocratique sénégalais (Pds), Babacar Gaye, a, lui aussi, demandé l’application de la loi dans toute sa rigueur. Toujours dans ce concert de condamnations et de déclarations de principes, il faut signaler que le ministère de la Justice n’a pas été en reste. Dans un communiqué signé par son porte-parole, Cheikh Mouhamadou Bamba Niang, la Chancellerie a placé les choses dans leur contexte : «Informé des faits vers 21 heures par le commissaire central, le procureur de la République a immédiatement instruit l’ouverture d’une enquête judiciaire. Des auditions ont été déjà effectuées dans l’enquête judiciaire visant l’incendie qui s’est déclaré lors d’un meeting politique organisé par le Parti socialiste dimanche à Thiès. Mieux, des diligences entreprises pour rechercher, identifier et déférer devant les juridictions les auteurs de cette infraction». De là à dire que Mamadou Lamine Massaly avait mesuré toute la portée de son acte en tirant à boulets rouges, aussitôt après avoir franchi le portail du Commissariat central de Thiès, sur les «responsables libéraux jaloux de son aura qui lui veulent du mal», le pas est vite franchi.

PAPA SOULEYMANE KANDJI
Source L'Observateur

Article Lu 1924 fois

Mercredi 20 Janvier 2010





1.Posté par freeson le 20/01/2010 16:27
Massaly est un fou, même si c'était son père le Presi il devrait avoir un peu de retenue et de respect envers sa famille, lui qui vient juste d'éclore se permet de se mettre dans toutes les mauvaises sauces qui gangrènent la République. Dans dix ans qu'est ce qu'il va dire encore

2.Posté par 1 maman le 20/01/2010 17:06
Même les proches du PR sont responsables, ils ne font que du bluff pour parler comme ça - Il sont les premiers à intervenir. Vous voyez que ça va continuer ils veulent intimider l'opposion ces poltrons, ces incapables, ils ont tous pareils. Mais le jour viendra où vous regretterez vos actes ignobles.

3.Posté par koring le 20/01/2010 17:33
je suis du pds mais jec condamne avec la derniére energie ce qu'a fait ce jeune inconscient. il faut que la justice fasse son travail. on a vu le cas de farbarito senghor, jusqu'à présent mystére et boule gomme. et j'ai peur que cela ne soit pas avec le cas massaly. il doit repondre aux accusations dont il fait l'objet d'inculpation. est ce que ce n'est pas une perte d'energie que de parler cette chose. car nous avons une justice à double vitesse. pour ne pas dire une justice colorée au bleu jaune

4.Posté par dish le 20/01/2010 18:25
quel Etat!!!!

5.Posté par sakebe le 20/01/2010 23:42
GNI CE SONT DES MALADES

6.Posté par sakebe le 20/01/2010 23:43
PRENEZ EXEMPLE SUR CHEIKH ABDOULAYE DIEYE

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State