Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



MANEL DIOP A COEUR OUVERT: ''Je suis passe par Youssou Ndour... en 1996 on a créé «Le Super Etoile»... Je suis allé par la suite en Italie où j'ai vécu comme SDF; au Sénégal, les gens disaient que j'étais devenu un clochard'

Alors qu’il avait commencé à peine à chanter, les sénégalais lui ont prédit un avenir radieux. Parce que le jeune homme qu’il fut à l’époque débordait de talent. Mais, l’inexpérience, les crocs en jambe ont freiné son ascension. Mais, à force de se rappeler son enfance, sa mère et sa famille, celui qui a vécu en Europe dans la galère, est parvenu à sortir la tête de l’eau. Revenu au Sénégal, Manel Diop, refait sa vie et réorganise sa carrière.



MANEL DIOP A COEUR OUVERT: ''Je suis passe par Youssou Ndour... en 1996 on a créé «Le Super Etoile»... Je suis allé par la suite en Italie où j'ai vécu comme SDF; au Sénégal, les gens disaient que j'étais devenu un clochard'
Vos premiers pas dans la musique ? Je suis passe par Youssou Ndour. J'étais très jeune en ce moment et Youssou était quelqu'un de très populaire avec une grande notoriété. Beaucoup de gens pensent que Youssou est un ennemi alors qu'il n'en est rien. C'est lui qui m'a donné la chance d'ex­primer mon art. Je passais la nuit dans sa chambre, il s'occupait très bien de moi et me traitait comme son propre frère. Il m'a recommandé à un de ses amis à la rue 27 de la Médina pour que j'apprenne la couture. C'est pour vous dire qu'on a eu à cheminer ensemble. Il m'a invité dans un de ses albums (...) pour me faire découvrir au grand public. J'ai connu un grand succès car faisant partie des membres fondateurs de l'Etoile de Dakar, étant jeune. J'ai perdu très tôt mon père et il ne me restait que ma maman. Par la suite, en 1996 on a créé une deuxième forma­tion à savoir «Le Super Etoile». On a sorti un album qui a connu un grand succès et on jouait un peu partout. Mais au début Youssou n'avait pas beaucoup de moyens et quand il partait en tournée, on ne pouvait pas jouer. C'est ainsi que le groupe a éclaté. Je suis par la suite allé en Finlande où on est resté pendant quatre ans, on a donné là-bas de grands concerts et sorti des Cd qui ont connu beaucoup de succès. Lorsque je reve­nais de la Finlande, je peux dire qu'à Part El Hadji Ndiaye et Youssou Ndour, personne n'avait de matériel de musique. Je suis venu ainsi avec mon propre matériel, je suis resté une année à faire des répétitions avant de sortir un premier album qui n'était d'ailleurs pas bien fait car il avait un problème de mixage. Je ne me suis pas découragé pour autant. Un jour, j'ai invité Youssou Ndour à une de mes prestations. Il me conseilla ainsi d'essayer d'avoir une audience au niveau international. On a sorti alors l'album «Xam­xam» avec la belle participation de Habib Faye. L'album a été proposé à beaucoup de maisons de disques qui étaient intéressées mais on n'était pas tombé d'accord sur les modalités de vente. N'empêche, on a conti­nué à faire des tournées un peu partout en Europe et dans le monde pour sa promotion. J'ai ensuite sorti l'album «Mbaxal» avec Talla Diagne. Mais malheureusement j'ai connu beaucoup de difficultés, toutes les portes m'étaient fermées. J'ai donc du me résoudre à vendre mon matériel. Mais, par la grâce de Dieu j'avais un ami promoteur qui vivait à Paris, c'est moi qui le mettais en contact avec des artistes qu'il amenait jouer en France. J'avais une 205 en ce moment et malheureusement j'ai eu un accident avec. Après les difficultés se multipliaient et j'ai été même obligé d'hypothéquer ma voiture, une belle Mercedes 190 à 7oomille francs alors que je l'avais acheté à six millions. Par la suite les producteurs m'ont tourné le dos, je n'arrivais même plus à avoir une presta­tion, les boîtes et autres clubs ne voulaient plus de moi. Mais j'ai persévéré en m'armant de courage et de détermination. Au contraire toutes ces difficultés ont été pour moi une source de motivation. C'est ainsi que j'ai décidé d'émigrer. Je suis allé en Suisse où j'ai joué un concert, j'ai fait là-bas 15 jours et les promoteurs m'ont fait comprendre après la fin du contrat que je ne pouvais plus rester. Je suis allé par la suite en Italie où j'ai vécu pendant deux ans comme SDF (Ndlr : sans domicile fixe). Il en est de même à Paris où je n'avais pas où habiter pendant six mois. Je passais la nuit de maison en maison ou bien dans les boîtes de nuit. N'empêche, je tenais toujours à mon image en étant tou­jours correct et bien habillé. Je vivais dans des situations très difficiles et pensais beaucoup à ma famille. Le peu que je gagnais, je l'envoyais à ma mère et à ma femme. Ici au Sénégal, les gens disaient que j'étais devenu un clochard et que je passais la nuit dans les rues de Paris. Mais bon, ce n'était qu'une rumeur. J'étais telle­ment désespéré que je me suis mis à boire. Ceux qui me connaissent savent que je n'étais plus moi-même. Je me suis ensuite fait une autocritique et j'ai décidé de lais­ser toutes ces choses et m'en remettre à Dieu. Je priais tout le temps, je lisais le coran et demandais pardon à Dieu qui a fini par me secourir. J'ai commencé à retrouver le succès et jouais un peu par­tout en Europe. Et pourtant je n'avais pas de papier, mais Dieu était toujours à mes côtés. Je suis allé en Hollande pour rendre visite à un ami qui s'appelle Laye. J'ai alors joué avec un grand groupe un grand concert. Finalement, par la grâce de Dieu, je suis devenu populaire en Hollande, je côtoyais de grandes personnalités du pays et avais beaucoup d'entrées dans les milieux artistiques et administratifs. Je suis par la suite retourné à Paris puis en Suisse. Dieu m'a ouvert les portes du suc­cès et je m'en sortais très bien. Tout ce que je voulais c'est rentrer au pays et être à côté de ma mère et de ma famille. Par la grâce de Dieu je suis rentré et j'ai sorti l'al­bum «Manel is back». Je l'ai appelé ainsi parce que je ne pensais jamais pouvoir revenir un jour chez moi. Pour moi j'allais mourir en Europe car j'avais honte de revenir les mains vides. Quand l'avion a débarqué à l'aéroport de Dakar, je n'en revenais pas, j'ai ainsi rendu grâce à Dieu.

MANEL DIOP A COEUR OUVERT: ''Je suis passe par Youssou Ndour... en 1996 on a créé «Le Super Etoile»... Je suis allé par la suite en Italie où j'ai vécu comme SDF; au Sénégal, les gens disaient que j'étais devenu un clochard'
Vous avez donc connu un véritable miracle ?

Oui c'est un miracle de Dieu ! Lorsque je suis venu j'ai remarqué que le pays avait beaucoup changé. Je suis apolitique, d'ail­leurs je n'ai jamais voté mais j'ai constaté beaucoup de changements et je me suis dit que l'actuel président a vraiment du mérite. C'est vrai qu'il y a une crise qui est d'ailleurs mondiale, mais le président Wade a du mérite quand même. Il faut lui reconnaître les changements qu'il a fait dans le pays depuis qu'il est au pouvoir. Vous savez, les gens aiment critiquer et en ce qui concerne le domaine artistique, il faut dire qu'il est très large, chacun peut y jouer sa partition. Il suffit juste qu'on se comprenne, qu'on se supporte et surtout se pardonner. Chaque artiste a des fans, il y a des gens qui pleurent pour moi parce qu'ils aiment ce que je fais. J'ai eu la béné­diction de ma mère, j'aide mon prochain, donc je n'ai peur de rien. Je ne vais pas vous cacher que les artistes ne se suppor­tent pas, le milieu reste marqué par la jalousie et la méchanceté. Ils ne font que faire semblant de s'aimer mais tel n'est pas toujours le cas. Tout le monde sait que le mbalax ne marche pas au niveau interna­tional, c'est parce qu'on n'est pas unis, contrairement aux Congolais et autres musiciens étrangers. Ils sont très solidai­res et s'entraident. Il est temps qu'on ait cet esprit de solidarité et qu'on cesse de nous faire du mal. Il faut croire en Dieu et savoir que chacun a un destin, un chemin qui lui est tracé par le tout puissant qui décide de ce qu'il va avoir ou pouvoir. Croyons en Dieu et cessons d'être jaloux. En tout cas les gens auront beau être jaloux mais moi je crois en Dieu, en son prophète, à mes parents et à Cheikh Ahmadou Bamba. Unissons-nous donc pour aller de l'avant.

MANEL DIOP A COEUR OUVERT: ''Je suis passe par Youssou Ndour... en 1996 on a créé «Le Super Etoile»... Je suis allé par la suite en Italie où j'ai vécu comme SDF; au Sénégal, les gens disaient que j'étais devenu un clochard'
D'après vos explications, vous vous êtes marié très tôt, je me trompe ?

Effectivement je me suis marié très tôt, j'avais 19 ans et ma femme avait 17 ans. Je suis né en 1967.

Est-ce pour cela que vous avez été responsable très jeune ?

C'est surtout le fait d'avoir perdu mon père très tôt qui m'a rendu responsable. Il était commissaire de police, il s'appelait Malick Diop et a servi dans beaucoup de commis­sariats. Je n'ai pas vraiment connu mon père qui était très populaire à l'époque. Après le décès de mon père, on m'a confié à ma grand-mère à Usine. J'allais souvent à Liberté pour jouer avec les jeunes de mon âge. Quand mes oncles ont voulu m'amener au Daara, je suis allé à Louga chez mon grand-père maternel où j'ai fait un mois. A mon retour je suis allé chez ma mère et on m'a fait savoir qu'elle est allée vendre de l'en­cens. Elle vivait dans une petite chambre. C'est ainsi que m'est venue l'idée de faire de la musique. J'ai commencé par faire des «kassak», chanter dans les cérémonies histoire de gagner quelque chose à lui don­ner. C'est après qu'on a formé «Africa star» avec Paul Diakhaté, Pape Fall, Omar Bassoum, Assane Ndiaye etc. j'ai ensuite intégré «L'an 2000 » puis «Star Band» avec feu Ibra Kassé qui aimait bien m'en­tendre chanter. J'ai aussi fréquenté «Xalam» avec les Prosper Niang. J'ai même fait le ballet Oumou Sène où j'ai connu Mbaye Dièye Faye qui était alors au «Number One». Il m'a ainsi amené voir le groupe «Etoile de Dakar», Youssou Ndour venait de quitter le groupe et on m'a demandé de chanter. J'ai trouvé là-bas le père d'Oumou Sow, Sow Sabor, Laye Barry etc. C'est grand Galo Niang qui vendait les tickets d'entrée. Je n'avais que quatorze ans et je suis resté dans le guichet pour suivre le spectacle. C'est par la suite que je suis allé voir Youssou Ndour au Kilimandjaro, il m'a posé pas mal de ques­tions avant de me donner 5ooof. Je suis venu les remettre à ma mère qui était très contente quand je lui ai dit qu'ils venaient de Youssou. Il est alors venu à la maison (...). Il venait souvent à la maison. Youssou est un grand frère et je ne l'oublierai jamais. Je lui demandais de m'aider à avoir du boulot et c'est ainsi qu'il m'a amené chez son ami tailleur, feu Moumba. Il m'a ensuite fait intégrer «L'Etoile de Dakar», j'étais jeune mais il avait beau­coup de respect pour moi. Youssou est mon grand et il le restera toujours.

MANEL DIOP A COEUR OUVERT: ''Je suis passe par Youssou Ndour... en 1996 on a créé «Le Super Etoile»... Je suis allé par la suite en Italie où j'ai vécu comme SDF; au Sénégal, les gens disaient que j'étais devenu un clochard'
Comment votre famille a-t-elle vécu votre long séjour en Europe ?

Elle l'a vécu avec foi et beaucoup de cou­rage. C'était très difficile, quand j'appelais à la maison, mon fils me demandait tou­jours quand est-ce que je vais rentrer et cela me rendait très triste. Je sais que je manquais beaucoup à ma famille. Mais tout cela n'était qu'une mauvaise passe, Dieu m'a aidé à m'en sortir. Dans mon album, je me suis surtout inspiré de mon vécu. C'est pour dire aux gens de garder la foi quoi qu'il arrive.

MANEL DIOP A COEUR OUVERT: ''Je suis passe par Youssou Ndour... en 1996 on a créé «Le Super Etoile»... Je suis allé par la suite en Italie où j'ai vécu comme SDF; au Sénégal, les gens disaient que j'étais devenu un clochard'
Et votre ménage, comment est-ce que votre femme gère votre succès, n'est-elle pas jalouse quand on sait que les filles ne vous laissent pas tranquille ?

Malgré le succès, je garde la tête sur les épaules. Il y'a beaucoup de choses que je n'ose pas faire car je tiens à rester pur, c'est très important. Ma femme m'aime et comprend très bien. J'ai reçu une bonne leçon de la vie et tout ce que je veux c'est aller de l'avant par la grâce de Dieu.

Combien d'enfants avez­-vous ?

J'ai deux enfants.

Propos recueillis par Minetou FALL

Source: STATION ONE

Vendredi 20 Juin 2008




1.Posté par deug deug le 20/06/2008 03:25
yalla nala yala yok khéweul yi sa barké serigne falllou

2.Posté par wa salam le 20/06/2008 04:21
Manel, tu te dis bon croyant, donc arrete de faire du xessal et de porter des boucles d'oreille,car demain tu seras appele a etre imam

3.Posté par MARIE le 20/06/2008 07:14
C EST BIEN MANEL , IL FAUT CROIRE EN DIEU ET SURTOUT SAVOIR QUE SA DECISION RESTERA TJRS LA MEILLEURE. CONTANE NA SI LI NGA WAKH SI YOUSSOU, CE N EST PAS POUR RIEN QU IL EST LE MEILLEUR; IL A UN BON COEUR ET IL SAIT PARTAGER. KOU WEDDI LATHIEU THIONE.
BRAVO MANEL, BONNE CONTINUATION

4.Posté par Jack le 20/06/2008 07:38
"... en 1996 on a créé «Le Super Etoile»... : Je ne comprends pas, en ma connaissance le super etoile a ete cree bien avant, walla bok?

5.Posté par paco le 20/06/2008 10:40
oui cé un menteur dans sa théorie de creation du super etoile ; ca alors ; On se rappelle Manel, tu avais gagné un concours de chanson initié par youssou ndour et diffusé à la télé

6.Posté par elage le 20/06/2008 11:42
salam
il voulait peut etre dire 86?

7.Posté par Mane le 20/06/2008 11:50
Ce gard la à chaque fois que je le vois a la télé ou sur une photo, j'ai l'impression qu'il vient de se révéller...
C bizar

8.Posté par xam dainni le 20/06/2008 12:10
les gars il voulait parler du super etoile 2 car youssou à un moment donné avait 2 groupes ,le S.E 1 et le S.E.2 avec lequel il a chanté Ale Samba . C'est ce dernier groupe ki n'a pas duré du tout car je ne me rappelle que d'un seul album avec lead vocal Manel.
le S.E 1 qui est le groupe de tjrs a été fondé en 81 .Il mit 2 cassettes sur le marché (que je n'arrête pas d'écouter). Tous les nouveaux morceaux de youssou il les avait joués dans ses premières cassettes.

9.Posté par TI le 20/06/2008 13:25
On fait tous des erreurs dans la vie. L'essentiel c'est de se repentir pendant qu'il est encore temps.

BRAVO et bonne continuation

10.Posté par kha le 20/06/2008 14:56
BAYIL KHESSAL BI

11.Posté par kha le 20/06/2008 15:58
SAMA YAYE, SAMA YAYE,SAMA YAYE.......SA WOY BOU NAKHARI...........MDR

12.Posté par kuntakinté le 20/06/2008 20:59
Mais Mane ya con dé! looll
C'est vrai ke gayin bi on dirait daye nélaw rek koi!

13.Posté par Hans van klompen le 21/06/2008 02:00
Je vis en Hollande depuis des années et je n' ai jamais entendu parler de Manel Diop....et en plus de quelles personalités hollandaises tu parle? de quel milieu administratif....Manel Hollande dou senegal....arretes de mentir...les artistes senegalais n' arretent pas d' inventer , il suffit qu' ils jouent dans une boite en italie pour aller au pays et dire " totch naa Italie!!"

14.Posté par moha le 21/06/2008 04:22
toi aussi vivre en hollande ne signifie pas que tu es au courant de tout, et tu vis ou dans quelle ville, on sait ce qui se passe en europe avec le boulot beaucoup d'informations t'échappent. Personnelement j' ai fréquenté MANNEL DIOP, son personnage est exeptionnel et surout analyse bien son récit il veut faire partager son expérience de vie au public et les ressources qu'il a mobilisées pour mener sa vie. Dans les moment les plus difficiles il a pu garder la foi, avec les épreuves on renforce notre confiance en Dieu et on se rapproche de lui. Son succé actuel est le resultat d' un long processus de travail de soi, de questionnement et surotout de modestie de sa part, il n'éprouve pas de complexe à parler des durs momments de son parcours, tant que l' homme se distancie de l' orgueil il rentre dans la voie qui méne direct à Dieu. En somme La foi en Dieu qu 'il décrit est le moteur primordial pour vivre sur terre et lors du jugement drenier, surtout face en une société qzui perd son identité et ses valeurs où l'individualisme , le matérialime prône sur tout. Des personnes comme Manel qui en une expérience de vie trés riche, il a rencontré plusieurs cultures profite de son discours en fait il veut éviter aux autres ses erreurs.

15.Posté par DéDé le 21/06/2008 10:33
Je sais que il y a des rumeurs sur sa fortune. Je voulais d'éclaircissement sur sa fortune je vis en Europe depuis 13 ans, avec un bon job, et je vais réguliérement aux Pays Bas pour rendre visite des amis ou iune partie est dans la musique justement.

16.Posté par ndeye le 23/06/2008 11:49
bilaye MOHA yaye nguane tu es un grand boye tu raisonne bien

il faut lire pour comprendre yalla na la yala bayil sa khel Bravo Moha

tu es un vré intellectuel cé ça la valeure du sénégal posé et carré en mm temps

Bravooooooooo mille fois je ne parle pas de manel mais du commentaire 14 Moha

17.Posté par Malick le 24/06/2008 17:28
Féléicitaion! je parle de Minetou Fall, j'aimerais bien connaitre cette fille, je voudrais la recruter dans mon journal. Si tu lis ce message Minetou réagi stp

18.Posté par Paco le 24/06/2008 17:36
Si ca peut t'aider Malik sache que Minetou Fall c'est juste un seudo que utilise cette journaliste. J'ai même appelé à la redaction de Station, ils m'ont dit qu'elle s'appelait Marieme mais j'ai oublié son nom de famille.Appelle pour voir ils vont peut etre te donner ses coordonnées

19.Posté par fatou binetou diallo le 03/10/2008 12:48
yen da guen sokhor si manel.qu'est qu'il a fait. il n'a rien fait c'est vous qui est mechant.mome day waay wayame défoul dara.lou lene metti da fa ame allale mo len eupellé machalla.pourquoi vous n'avez pas chanté putin crasse un idiot quomme vous je n'ai jamais vu ca alors.
JE SUIS UN ENFANT QUI HABITE A HLM GRND YOFF A COTE DE MANEL DIOP.

20.Posté par congna le 06/10/2008 18:42
c'est vrai manel n'a rien fait vous etes mechant fatou binetou diallo est ma grande soeur merci de votre comprehension.

21.Posté par fatou sy le 06/10/2008 18:51
mame goor mo thii guena nul si artiste yi dafa rew bou feekée mom rek cassete am diaroule sof ba de

22.Posté par thiat le 27/12/2008 05:15
Manel contana torop ti discours bi
Fkkeita@yahoo.fr THIAT DE PARIS

23.Posté par fademe le 18/01/2009 15:36
je suis francaise d'origine senegalaise mon fils je le nome manel diop par ce que j'adors ce chanteur j'aimerais bien qu'il sache que il a un hommonime dans le sude de la france a cotee de geneve mon adresse elisadieng@hotmail.fr

24.Posté par diop le 16/03/2009 20:06
manel is the king mane youssou ndour moy sama waye kat mé maintenan cé manél is back j habit a hlm grand yoff a coté de manel

25.Posté par diop le 16/03/2009 20:09
manel barki yalla yangi toth deke bi manel is back lagnou wakh

26.Posté par pegui le 14/05/2009 04:06
bravo a toi manel ton album est super nekh
good result !!!!








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés