Référence multimedia du sénégal
.
Google

MANDAT D’ARRÊT: Aïssatou Guèye Diagne se constitue prisonnière et passe cinq minutes au Camp pénal

Article Lu 13507 fois

Tôt dans la matinée d’hier, la notaire Me Aïssatou Guèye Diagne s’est présentée à la Brigade des affaires générales (Bag) de la Division des investigations criminelles (Dic) pour se constituer prisonnière. Après lui avoir signifié l’ordre de dépôt, faisant suite à sa condamnation à cinq ans ferme avec mandat d’arrêt, les policiers l’ont mise dans un convoi en direction de la prison des femmes. Enregistrée comme prisonnière, elle n’aura fait que cinq minutes dans ces lieux, le temps que son avocat ne lève le mandat d’arrêt à la Cour d’appel.



MANDAT D’ARRÊT: Aïssatou Guèye Diagne se constitue prisonnière et passe cinq minutes au Camp pénal
Surprise hier à la Brigade des affaires générales (Bag) de la Division des investigations criminelles (Dic). La notaire Me Aïssatou Guèye s’est présentée tôt dans la matinée devant les hommes du commissaire Adramé Sarr pour se constituer prisonnière. Sur place, les policiers lui ont signifié l’ordre de dépôt contre elle avant de la conduire au Camp pénal. Alors que le convoi qui transportait la notaire franchissait les portes de la prison des femmes, et que les gardes pénitentiaires enregistraient son arrivée, son avocat, Me Moustapha Diop avait entre temps formalisé l’appel, qui permettait de lever l’ordre d’écrou délivré contre son client. Au total, la notaire n’aura donc passé que cinq minutes au Camp pénal avant de humer l’air de la liberté. En effet, le tribunal l’avait condamnée par défaut à cinq ans de prison ferme avec mandat d’arrêt en plus d’une amende de 30 millions de FCFA. La notaire était poursuivie par un tiers à qui elle avait vendu une maison à 40 millions de FCFA, avec un premier versement de 26 millions de FCFA. Le client s’est par la suite désisté pour réclamer son argent car selon lui, la maison qui appartenait à un journaliste avait été vendue à deux autres personnes. La notaire avait accepté le principe et versé 9 millions de FCFA, promettant de compléter plus tard le reliquat. D’ailleurs, les deux avocats étaient en négociation lorsque l’affaire est arrivée en Correctionnel. L’avocat de la notaire avait d’ailleurs écrit une lettre pour demander le rabat du délibéré se fondant sur les tractations en cours. N’empêche, l’affaire a été appelée et jugée, sans la présence de la notaire et de son avocat qui était parti « régler un dossier » au tribunal départemental. Joint hier au téléphone par L’As, Me Moustapha Diop confirme les faits qui se sont déroulés à la Bag : « Contrairement à ce qu’on a dit, ma cliente n’a jamais quitté son bureau, encore moins son domicile. Comme on vous l’a rapporté, c’est elle qui s’est présentée à la Bag pour qu’on accomplisse les formalités d’exécution du mandat d’arrêt le temps qu’on obtienne sa main levée en appel. Elle est présentement chez elle ». Avant Me Aïssatou Guèye Diagne, deux autres personnalités ont été au cœur de ces procédures, dans lesquelles même pour une minute, le mis en cause est tenu de faire la prison. La première est le marabout Cheikh Alioune Souané. Condamné par défaut dans l’affaire de la mosquée de Dianaba, il avait fait quinze minutes à Rebeuss avant que son conseil, à l’époque Me Boucounta Diallo, ne fasse lever le mandat d’arrêt. Plus récemment, c’est l’ancien maire de Yoff, Mamadou Diop, qui était pris par la même procédure, condamné qu’il était par défaut à six mois de prison ferme avec mandat d’arrêt. Lui aussi a passé quelques minutes en prison, le temps de formaliser son appel.

Cheikh Mbacké GUISSE

Source: L'as

Article Lu 13507 fois

Mardi 12 Mai 2009





1.Posté par seye le 12/05/2009 15:03
c domage pour le sénégal un pays que nos dirigeants devaient etre exemplaire
deviennent de plus en plus corrompu

2.Posté par mbaye sarr le 12/05/2009 16:03
vraiment c dommage pour nous d avoir ces types de dirigeants

3.Posté par un senegalais le 12/05/2009 17:11
C'est vraiment dommage. Les escrocs comme Aissatou Gueye Diagne se font proteger par les marabouts et dirigeants du Senegal au moments ou leurs victimes souffrent. Le Senegal est maintenant devenu le pays le plus corrompu de la planete. Un jour viendra ou tous ces escorcs et leurs complices de marabouts auront a repondre devant Dieu, Le Tout Puissant. Pour le reste de la population qui veut investir au Senegal, allez investir ailleurs car le Senegal va eclater dans un avenir proche. Demystifiez ces marabouts, tous les marabouts parcequ'ils ne servent pas d'examples. Ils sont tous des corrompus et des complices. Ce n'est pas pour rien que Aissatou Gueye Diagne ne fasse jamais la prison et continue d'exercer son metier d'escroquerie en paix., les marabouts sont derriere elle, ce sont eux qui assurent sa liberte.

4.Posté par WAKH DEUG le 12/05/2009 17:17
JE NE SAIS PAS COMMENT LES RICHES S'arrangent ils pour avoir une procedure specialeavec la justice. Cette procédure qui consiste à se constituer prisonnier pour quelques minutes et d'etre prsenté devant le juge et remis en liberté. Tout celà est minutieusement préparé et pas propre.
CETTE PROCEDURE N'EST PAS DONNEE A N'IMPORTE QUI

5.Posté par defilè national le 12/05/2009 17:45
n est ce pas c est le pays de la teranga?mais ne vous leurez pour uniquement ceux qui ont des relations....ceux qui n en ont pas creuvent en detention preventive pendant cinq à dix ans.....life is like this....

6.Posté par facoly le 12/05/2009 17:57
Chers amis

Les infractions les plus courantes sont le vol, l’escroquerie, l’abus de confiance, l’abus de faiblesse… Les personnes qui sont à l’origine de ces manipulations peuvent être poursuivies et condamnés en fonction des procédés employés, de la personnalité de l’auteur et de la victime.

Pour le vol et/ou tentative de vol, Une personne à l’origine de cet acte peut être punis au maximum d’une peine de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende. Les peines peuvent être élevées en cas de circonstances aggravantes (vol au préjudice d’une personne particulièrement vulnérable en raison de son âge, santé…).

La loi considère aussi comme circonstance aggravante la violence, la dégradation, l’effraction, la ruse, le port d’arme.

L’escroquerie se caractérise par une tromperie dans le but de se faire remettre de l’argent, des valeurs ou des biens, ou encore d’obtenir un engagement, un protocole de transaction… L’escroquerie n’est retenue qu’à la condition qu’il y ait tromperie au moyen d’un procédé issu de l’imagination de l’escroc.

Il peut s’agir de l’usage d’un faux nom, d’un abus de qualité ou du recours à des manœuvres frauduleuses. Au terme de l'article 313-1, quiconque qui tentera d'escroquer une personne tierce, sera puni d'un emprisonnement d'un an au moins et 5 ans au plus et d'une amende de 375 000 euros.

L’abus de confiance est caractérisé par le détournement d’argent, de valeurs ou de biens par une personne à laquelle ils ont été confiés à charge de le restituer, de les présenter à un usage déterminé. Pourqu'il y ait abus de confiance, il faut qu'il ait eu

Un accord écrit ou verbal, entre vous-même et l'auteur de l'abus, que votre bien ai été détourné, dissipé (donné ou vendu) ou qu'il ne vous ait pas été rendu dans les délais prévus. De plus, il faut que l'auteur ait agi en toute connaissance de cause.

L’extorsion se caractérise par le fait d’utiliser des violences, des menaces de violences ou la contrainte dans le but d’obtenir une signature, un engagement, une renonciation, une remise d’argent, bien… Ce délit est punit d’une peine maximale de 7 ans d’emprisonnement et de 100 000 euros d’amende.

Le chantage est un délit qui se caractérise par la menace de porter atteinte à l’honneur et à la considération de la victime en révélant des faits moralement condamnables, afin d’obtenir une signature, un engagement, une renonciation et le plus souvent une somme d’argent. Le chantage est puni au maximum de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.


7.Posté par facoly le 12/05/2009 18:03
le plus nul des ministres du sénégal c'est Monsieur Bécaye DIOP

8.Posté par bebe87 le 13/05/2009 13:44
facoly wakhko si kaw way... Je crois qu'il est Ministre depuis l'Alternance mais défoufi darra amooul bene nieurigne

9.Posté par mal au coeur le 14/05/2009 02:30
Aissatou DIAGNE est une IMBECILE .

10.Posté par musa le 14/05/2009 03:40
Ki man fan na ko amazone deugue la femme bi
ki amoul titou kay amoul ragualou kay.guaynde gueth boko leke mou leka la boko lekoul mou leka la.Guey ndioro,ndiay ndiata ndiay

11.Posté par Ma co wakh le 17/05/2009 14:44
On aura tout vu.
Dans ce pays les dirigeants se mettent dans touts leurs états lorque Transparency International le classe parmis les plus corrompus de la planéte et malheuresement rien n'est fait pour endiguer ce fléau comment on peut faire confiance à un notaire comment cette femme qui escroque même les morts je veux parler de feue Djily Mbaye et j'en passe et elle n'a pas finie les marabouts argent de l'argent se paie même les institutions de notre état.

Pauvre pays

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State