Référence multimedia du sénégal
.
Google

MAMADOU DIA ET SENGHOR : Des divergences idéologiques qui ont fini par peser lourd

Article Lu 12571 fois

Mamadou Dia et Léopold Sédar Senghor avaient comme but commun de développer rapidement le Sénégal nouvellement indépendant. Très vite, des divergences idéologiques entre les deux hommes vinrent à bout de leur complicité.



Léopold Sédar Senghor et Mamadou Dia ont longtemps cheminé ensemble sans pour autant partager, toujours, les mêmes idées. Beaucoup de choses différenciaient les deux hommes sans les diviser, sans entamer leur complicité. Jusqu’à la crise de 1962. Autant Senghor tenait au cordon ombilical reliant le Sénégal à l’ex-métropole, la France, autant Dia prônait par les actes et la parole la souveraineté du pays en s’inspirant du socialisme autogestionnaire.

Mamadou Dia s’inscrivait ainsi en droite ligne avec l’appartenance du Sénégal au camp des Non-Alignés, ces pays qui refusaient d’appartenir aux Blocs socialiste et capitaliste qui se livraient à un combat à mort, parfois par pays plus faibles interposés. Il se racontait même que Senghor, plus porté vers la France et réfractaire au communisme, appréciait peu les déplacements de Mamadou Dia dans les pays de l’Est.

Mamadou Dia concevait le socialisme à la sauce sénégalaise comme une idéologie intégrant la religion. Par conséquent, il voulait construire son pays en faisant de l’Islam, religion de l’écrasante majorité des Sénégalais, le moteur même du développement. Une idée peu du goût de la France. Les deux hommes ne partageaient pas non plus la même idée du régime.

Senghor ne cessait de montrer son penchant pour un régime présidentiel qui était en vogue, tandis que Mamadou Dia se prévalait de la légitimité conférée par le parti, même si pareille clause n’était pas prévue par la Constitution de l’époque.

Dès lors, la question était de savoir : entre le parti et l’Etat qui prime ? Evidemment, Mamadou Dia penchait pour une primauté du parti pour se prévaloir de sa légitimité. Dans la gestion des affaires, Mamadou Dia n’hésitait pas à prendre de grandes décisions qui n’étaient pas du goût de la France et de Senghor. Il y a par exemple le plan qui allait décider du renvoi des troupes françaises présentes à Dakar prévu par Dia.

Autant de divergences entre les deux poids lourds de la vie politique sénégalaise qui ont facilité la survenue de la crise de 1962.


Malick CISS

Source: Le Soleil

Article Lu 12571 fois

Lundi 26 Janvier 2009





1.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 26/01/2009 09:01
Qu'il me soit permis de demander solennellement qu'un grand boulevard de Dakar soit rebaptisé Momadou DIA( par exemple le Bd de la République).

Le président DIA s'est éteint dans sa 99ième année . 99, un chiffre symbolique dans l'Islam.

Le Président DIA Momadou aura été l'un des plus grands hommes d'Etat de notre pays.

Nous avons tous été témoins, de ce qu'il a subi dans la patience et sans jamais transiger.

Que DIEU, Tout- Puissant l'assigne à résidence éternelle dans l'un de ses Paradis.


2.Posté par emti le 26/01/2009 09:53
Allahouma amine

3.Posté par mackyage sale le 26/01/2009 13:39
GESTION DE L’ETAT : Macky Sall répond au Maodo Mamadou Dia
Monsieur le Président Mamadou Dia,
Dans un article publié le 27 juin 2006 dans plusieurs quotidiens sénégalais, votre notabilité s’est livrée à des attaques « ad hominem » contre le président Abdoulaye Wade et sa famille.
Vos propos, essentiellement basés sur des « il se dit … », donc la rumeur et les perceptions personnelles, nous surprennent de la part d’un homme qui a assumé les plus hautes fonctions de l’État.
Votre démarche heurte nos mœurs sociales et notre culture de respect. Bien entendu, nous sommes d’accord que dans une société démocratique, le citoyen a le droit de prendre position dans le débat politique, mais notre civilité sénégalaise nous interdit certains écarts.
Parce que nous ne voulons pas réveiller l’histoire, au risque de blesser, nous ne polémiquerons pas.
Maodo, vous me permettrez de vous rappeler que tout, dans la démarche du président Abdoulaye Wade, nous ancre profondément dans la République.
Les derniers actes qu’il vient de poser pour l’organisation des élections présidentielle et législatives du 25 février 2007 en sont une éloquente illustration : des élections libres, démocratiques et transparentes se tiendront à bonne date et, encore une fois, le président Wade sera le président le mieux élu d’Afrique.
Monsieur le Président Dia,
Dans votre tentative de discréditer la politique agricole du président Wade et de son gouvernement, vos propos ne reflètent aucunement la réalité.
En effet, nous avons engagé aux côtés du président Wade un ambitieux programme incitatif de diversification de la production et de modernisation de l’agriculture. Jamais le paysan sénégalais n’a bénéficié d’autant de soutien et d’égard de la part d’un gouvernement. Notre approche à nous est et demeurera celle du respect et de la considération envers les valeureux travailleurs de la terre. Notre approche n’est point celle des humiliations et des vexations.
La politique agricole du président Wade n’est assurément pas celle que vous meniez.
Monsieur l’ancien Président du Conseil des Ministres,
Il est troublant de vous entendre parler de l’éventualité d’un « coup de force » au Sénégal.
Le Sénégal de 2006 n’est pas celui de 1962.
MACKY SALL Secrétaire général national adjoint du PDS

4.Posté par Dr FAlilou SENGHOR le 26/01/2009 20:01
Désormais, ceux qui veulent Mamadou DIA pourront le trouver dans l'un des paradis où le Tout -Puissant l'a assigné en résidence éternelle.


Qu'il me soit permis de demander solennellement qu'un grand boulevard de Dakar soit rebaptisé Momadou DIA ( par exemple le Bd de la République).

Le président DIA s'est éteint dans sa 99ième année . 99, un chiffre symbolique dans l'Islam.

Le Président DIA Momadou aura été l'un des plus grands hommes d'Etat de notre pays.

Nous avons tous été témoins, de ce qu'il a subi dans la patience et sans jamais transiger.


5.Posté par malick tall le 22/01/2011 12:39
le president dia mamadou a exerce ses fonctions ds tte sa liberte.il aurait ete l un des pus grands chefs d etat de notre pays.il a inspire plusieurs hommes politiques a travers ses idees ses pensees en tt son ideologie.

6.Posté par tafsir dieng le 30/03/2012 12:37
la seule chose que je reproche a senghor c d avoir èliminè très tot mamadou dia.quand je serais pdt de la rep j utiliserai la meme idèologie que mamadou dia.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State