Référence multimedia du sénégal
.
Google

MALAISE A L’HÔPITAL GENERAL DE GRAND YOFF: Le « racket » des médecins et infirmiers à l’origine du mal

Article Lu 1606 fois

Les travailleurs de l’hôpital général de Grand Yoff (Hoggy) étaient hier, jeudi 30 août, en Assemblée générale pour examiner la situation difficile que traverse leur structure. A l’occasion, ils ont dressé un réquisitoire implacable de l’établissement dont les besoins sont énormes. Les maux dont souffre l’hôpital ont pour noms : le racket des malades, la mauvaise gestion, les difficultés d’approvisionnement en produits consommables, en équipements…etc Conséquences, tous les services de la structure sont affectés par le dysfonctionnement. Ces pratiques ne sont pas le propre de Hoggy, elles sont observées, hélas, au niveau des grands hôpitaux de Dakar.



MALAISE A L’HÔPITAL GENERAL DE GRAND YOFF: Le « racket » des médecins et infirmiers à l’origine du mal
Devant les responsables de la Fédération nationale, des travailleurs de la santé et les représentants syndicaux des autres hôpitaux de la capitale, le personnel sanitaire de l’hôpital général de Grand Yoff plus connu sous son nom de centre de traumatologie, s’est réuni hier en assemblée générale dans l’enceinte de la structure. Une rencontre qui a donné lieu à un bilan sans complaisance de la gestion de cette structure caractérisée par un grave malaise. Pour cause, la gestion de l’hôpital est une des plus nébuleuse. Une situation aggravée par la guéguerre entre agents, la duplication des frais de prestations payés par les malades. Autrement dit, comme le constatent les travailleurs, « médecins et infirmiers détournent les malades vers des cliniques privées, moyennant une contrepartie financière, où les coûts des soins peuvent parfois atteindre 900 000 F.Cfa voire plus. » La pénurie en produits consommables, le manque cruel de moyens et l’insuffisance de la subvention de financements font partie également des problèmes à l’origine des dysfonctionnements qui ont fini par avoir raison du bon fonctionnement de cette structure hospitalière qui focalise l’ensemble des quartiers de Dakar et ses banlieues immédiates. Sans compter les autres malades qui viennent des régions et des pays voisins de la sous-région. Une situation alarmante que les travailleurs en assemblée générale ont dénoncée de vives voix.

Ils se demandent pourquoi les subventions restent statiques alors depuis quatre ans les effectifs du personnel sanitaire ne cessent d’augmenter ? Sur la question, ils estiment que la responsabilité de l’Etat et les dirigeants de la structure sont engagés. Même chose pour ce qui est de la démotivation du personnel et la question récurrente du retard des primes. Des difficultés que Cheikh Seck, un des représentants du Sutsas a dénoncées au cours de son intervention.

Souleymane Joseph Mané, un autre syndicaliste maison n’a pas également porté de gants pour étaler et dénoncer les maux qui continuent à gangrener la structure. Selon lui, les médecins de l’hôpital font des doubles prestations sur les malades qu’ils consultent. Cette tricherie est constatée au niveau des infirmiers en service dans la structure a fait remarquer le syndicaliste avant de fustiger le fait que le matériel et les produits consommables soient souvent détournés par le personnel de santé. Tout cela a été dénoncé par M. Mané en plus de la guéguerre entre les employés de l’hôpital. Pour Mballo Dia Thiam, le président de la jeune Fédération nationale des travailleurs de la santé, la mauvaise gestion des urgences, la pénurie des spécialistes dans le domaine de la pédiatrie, de gynécologies, de chirurgiens, de psychiatres constatés à Dakar, le chantage des malades sont autant de problèmes qui font qu’il est urgent de faire le bilan des 10 ans des réformes hospitalières. Hoggy n’est pas la seule structure sanitaire qui s’adonne à ces pratiques répréhensibles. Les malades sont aussi rackettés au niveau d’autres grands hôpitaux de Dakar.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1606 fois

Vendredi 31 Août 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State