Référence multimedia du sénégal
.
Google

MAISON D'ARRET DES MINEURS:Les agents déplorent la pléthore de prisonniers multirécidivistes

Article Lu 1509 fois


La commission des lois de l'Assemblée Nationale était hier, dans l'établissement pénitentiaire des mineurs de Hann. Les parlementaires ont été frappés par le cas de ces mineurs multirécidivistes et la déficience de prises en charge matérielle qui y règne. Ils ont promis d'apporter des solutions.



"La condamnation de mineurs constitue une exception chez le juge. Elle devient le dernier recours pour lui après moult tentatives de retrouvailles des parents de ceux-ci en vain. La difficulté réside dans le fait que la plupart des mineurs récidivistes sont en rupture avec leurs parents et plusieurs d'entre eux ne livrent pas la bonne information sur leurs familles. Ce qui forcément contribue aux multirécidivistes enregistrés dans cette maison d'arrêt ". Ces confidences de Alpha Diallo démontrent toutes les difficultés que l'éducateur spécialisé de la maison d'arrêt et de correctionnel de Hann rencontre dans son travail pour encadrer ces jeunes en âge mineur gardés dans ce lieu de correction.
Ces propos ont été prononcés à l'occasion de la visite des 25 parlementaires membres de la commission nationale des lois et de la décentralisation de l'Assemblée Nationale. Ces derniers se sont rendus hier dans la maison d'arrêt et de correctionnelle des mineurs de Hann, connue sous le vocable de Fort B, pour s'enquérir de la situation des détenus mineurs et de leurs conditions de garde dans ces locaux. Une occasion saisie par le régisseur de la prison pour solliciter une meilleure prise en charge à l'égard des mineurs " L'accueil est bien.
Le programme est intéressant mais les garçons sont en manque de formation car ils n'ont pas des possibilités d'être formés ni d'être enseignants. En plus, ce sont eux qui assurent leurs linges et préparent leurs repas ». Déplore-t-il. Pour leur part, les élus du peuple, après avoir bien prêté une oreille attentive à ces doléances, ont promis de faire un plaidoyer fort devant les autorités et de jouer de leurs atouts pour changer ces dures conditions d'existence de ces enfants dont les âges varient entre 12 à 16 ans et qui continuent de dormir entre ces quatre murs de la citadelle du silence.
En attendant cela, les parlementaires se rendent présentement à Saint-Louis avant de clôturer leur tournée demain à Kaolack.

Source: Le Matin

Article Lu 1509 fois

Mercredi 28 Mai 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State