Référence multimedia du sénégal
.
Google

MAIRIE DE RUFISQUE : Ndiawar Touré accuse Mamaya Sène de faire de l’institution une arme de répression

Article Lu 11073 fois

Mises à pied, restrictions de salaires et affectations massives à l’encontre des employés municipaux, militants du Parti démocratique sénégalais...Face à ces sanctions, Ndiawar Touré a élevé la voix en accusant Badara Mamaya Sène de faire de la mairie, « une arme de répression ».



MAIRIE DE RUFISQUE : Ndiawar Touré accuse Mamaya Sène de faire de l’institution une arme de répression
Fini l’état de grâce entre Ndiawar Touré et son successeur à la tête de la mairie de Rufisque Badara Mamaya Sène. Profitant d’une réunion du mouvement « Réélire Wade », ce week-end, dans la vieille ville, l’ancien maire libéral de Rufisque a fait une sortie au vitriol en qualifiant la nouvelle équipe municipale de faire de l’institution une arme de répression dirigée contre les militants du Pds.

« Aujourd’hui, l’actuelle équipe municipale a fait de cette institution une arme de répression, mais ce qui nous dérange, c’est que cette arme est dirigée simplement et essentiellement envers les militants employés municipaux du Pds », a-t-il indiqué.

Pour le responsable de la Fédération Pds à Rufisque, cet acharnement de l’équipe actuelle sur les militants libéraux a commencé le lendemain de sa passation de services avec une mise à pied d’une de ses militants. Des sanctions qui, selon Ndiawar Touré, vont continuer parfois « sur la base d’habit qu’on porte qui ne plait pas ou d’une casquette portée par un jeune ».

Récemment, ce sont quinze affectations qui ont été servies aux militants libéraux qui étaient à l’accueil d’un ministre de la République en tournée à Rufisque. Last but not least, argue Ndiawar Touré, « depuis six mois, certains agents municipaux sont victimes de restrictions de salaire ».

Pourtant, remarque le responsable Pds à Rufisque, ces sanctions ont des allures de deux poids deux mesures puisque, au sein même de la mairie, des personnes se sont rendues quinze jours durant au Mali sans être inquiétées.

Pour Ndiawar Touré, si depuis 2002, il a réussi à faire de la mairie de Rufisque une institution de développement qui prenait en charge les problèmes sociaux et les aspirations des rufisquois, tous ces acquis sont remis en cause à l’heure actuelle.

« Aujourd’hui, accuse-t-il, les aides scolaires sont bloquées, les imams ne vont plus à La Mecque, les handicapés et les mouvements de femmes ne sont plus aidés ».

Pour le vice-président de l’Assemblée nationale, le budget de Rufisque n’appartient pas à Badara Mamaya Sène. Pour lui, chacune des couches sociales a sa part dans ce budget. Et celui qui n’aura pas compris cela n’est pas un vrai maire à Rufisque.

Ndiawar Touré a profité de cette rencontre présidée par le ministre conseiller Amadou Lamine Faye, pour tendre la main à tous les militants libéraux rufisquois pour réélire Abdoulaye Wade en 2012.


Maguette NDONG
Source Le Soleil

Article Lu 11073 fois

Mardi 27 Octobre 2009





1.Posté par black le 27/10/2009 12:14
Cammarade Diaward tu dois te taire ,tu n as pas de sujections a dire tu as ete nul sur tous les plans ne te fait pas un sentiment d importance que tu n as pas .Maya tu as tous nos encouragements ,j approuve beaucoup ton comportement sur la mise en scene de ses energumenes;cela prouve qu il n ont pas d idees pour remobiliser leur troupe peine perdue! Freres Rufisquois amenons notre contributions a la reconstructions de notre ville on a la valeur de ses Fils.Vive rufisque

2.Posté par khadija le 27/10/2009 12:20
mais ndiawar il s prend pour qui? tous les rufisquois savent se qui s passe il ne faut pas essayer de monter les gens contre le nouveau maire c n'estn pas en distribuant des cadeaux aux imams et des billets à lma mecque k rufisque va se développer
la mairie doit être nettoyer de tous ces parasites qui y sont. Quand vous y aller on voit des gens qui n'y foutent absolument rien du tout on à l'impression d'être sous l'arbre à palabre.
en ce qui concerne les bourses: aprés mon bts d'état et avec mes excellentes notes et ma mention g déposer plus de 3fois une demande de bourse mais rien il n'y avait que du népotisme et du militantisme dans cette mairie la preuve en l'espace de5 ans ndiawar vit com un pacha et ou est djigui dieng qui avait la charge des bourses et ses enfants ou est c kil vit lui aussi
de grace foutez nous la paix et laissez les gens travailler. vous ne faites k cultiver la médiocriticé, le mensonge, le larbinisme. DIATOU de LEBOUGUI

3.Posté par khadija le 27/10/2009 12:38
Ce k j conseille à maya c de chercer ds cette population des jeunes capables de faire fonctionner cettebmairie il a la chance d'avoir des jeunes trés entreprenants, compétents dipômés qui n'attendent k lui pour aider Rufisque à sortir de cette léthargie.
Si ns regardons la capacité de mobilisation de cette jeunesse leur courage et leur engagement surtout pendant les navétanes on peut se dire que nous avons les ressources k l'on a besoin
K'il fasse son maximum pour rénover la route qui va de la clinique rada vers youssou mbargane, celle ki part de la gare routiere logeant les rails et qui débouche vers fass dar salam qu'on récure fréquemment les canaux surtout celui qui traverse santhiaba diamaguene et k'il se concerte avec toutes les asc de rio. Je vous jure que les projets de dvlpment n manque pas ouvrez les porte à cette jeunesse et Rufisque va en bénéficier

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State