Référence multimedia du sénégal
.
Google

MACKY SALL SE CONFIE À LA SOCIÉTÉ CIVILE: «Je suis victime d'un coup de force»

Article Lu 1631 fois

Pour éviter une crise institutionnelle palpable depuis un certain temps entre le chef de l'exécutif et le président de l'Assemblée nationale, la société civile a pris l'initiative de proposer sa médiation. Cette médiation a été entamée avec M. Macky Sall qui a reçu hier la délégation des organisations de ce secteur dans son bureau à la place Sowéto.



MACKY SALL SE CONFIE À LA SOCIÉTÉ CIVILE: «Je suis victime d'un coup de force»
Après sa tentative avortée de réunir autour d'une table le président Abdoulaye Wade et une partie de l'opposition ayant remis en cause la réélection de ce dernier après la publication des résultats de l'élection présidentielle du mois de février dernier, la société civile n'en démord pas. Pour cause, Mme Penda Mbow, Alioune Tine et leurs camarades ont, hier, repris leur bâton de pèlerin pour tenter de désamorcer la crise qui prévaut entre le chef de l'exécutif M. Abdoulaye Wade et le président de l'Assemblée nationale, M. Macky Sall. À propos des tentatives de trouble au sein de l'hémicycle, M. Tine a laissé entendre que Macky Sall a le sentiment profond d'avoir été victime d'un coup de force.

À en croire le Secrétaire général de la Raddho, le président de l'Assemblée nationale leur a confié que ce sont des gens tapis dans l'ombre au sein du groupe parlementaire libéral qui mettent de l'huile sur le feu. Toutefois, le professeur Alioune Tine dira qu'au cours de leur audience, le maire de Fatick a réaffirmé avec « beaucoup de sincérité son ouverture » à la discussion pour le fauteuil qu'il occupe à l'Assemblée nationale. Toute chose qui fait dire au porte-parole du jour de la société civile que Macky Sall est ouvert au dialogue. Car, selon ce dernier, l'homme n'est pas fermé et ce n'est pas quelqu'un qui joue au blocage des institutions.

Avec comme forte préoccupation la garantie du fonctionnement régulier des institutions telles que prévue par la Constitution du Sénégal, les organisations de la société civile veulent donc jouer une médiation entre le président Wade et M. Sall. C'est donc une délégation d'Ong regroupant dix organisations au total qui a, hier, été reçue en audience en fin de matinée par ce dernier dans son bureau. Cette audience s'inscrit dans une logique qui voudrait qu'on évite toute tentative de blocage dans la marche des institutions de la République. À leur sortie d'audience qui a duré plus d'une heure et demie, le Secrétaire Général de la Rencontre africaine pour la Défense des Droits de l'Homme (Raddho), M. Alioune Tine, parlant au nom de la délégation a dressé à l'intention de la presse sur l'essence de la rencontre, qui a permis, selon lui, de revenir de long en large sur les faits opposant le président de l'Assemblée nationale, Macky Sall au président de la République, Me Abdoulaye Wade.

«Nous avons passé tout en revue pour éviter les menaces et dangers qui pèsent sur les institutions de la République», a-t-il confié aux journalistes. Après cette première audience avec le président de l'Assemblée nationale, la même délégation des organisations de la société civile reste à l'écoute du président de la République Me Abdoulaye Wade pour une audience s'inscrivant dans la même dynamique.

Source: Le Matin

Article Lu 1631 fois

Jeudi 3 Janvier 2008





1.Posté par MARVEL le 03/01/2008 09:15

La médiation des hypocrites

Il parait que 10 organisations d'une certaine société civile a décidé d'agir et d'entamer une médiation entre Abdoulaye Wade et Macky Sall. Et c'est Alioune Tine de la Raddho que nous avons entendu s'expliquer au nom de ces organisations.

Bien vrai que Wade règne sur les membres de son parti et de sa mouvance comme un maître sur ces esclaves. On aurait pu comprendre qu'une organisation telle que la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l'Homme se mêlât d'une telle situation d'atteinte aux droits humains si ces esclaves du maître ne se réclamaient pas eux-mêmes de leur servitude, si ces serviteurs de sa majesté ne revendiquaient pas leur larbinité à chaque sortie médiatique.

Que viennent faire ces organisations dans ce qui n'est rien d'autre qu'une sorte de bataille de bulldogs dans une cage ? Sur des sujets 1000 fois plus sérieux, sur des cas 1000 fois plus graves, sur des faits 1000 fois plus attentatoires aux droits humains et à la démocratie, les sénégalais n'ont eu droit de la part de ces organisations (dont certaines quasiment inconnues au bataillon) à ces quelques déclarations opportunistes et sans lendemain de la Raddho par la voix de son secrétaire général qui joue à l'équilibrisme pour visiblement ne rien rater des différents râteliers.

Parlant de lui d'ailleurs, n'est-ce pas Alioune Tine qui avait accepté ces quelques millions de perdiem pour accompagner durant la semaine du 15 au 22 Décembre 2006 Abdoulaye Wade, pourtant grand spécialiste des atteintes aux droits de l'homme comme il l'a prouvé à maintes reprises, aux Etats-Unis recevoir de cette fondation attrape nigauds qu'est "Celebrate Africa" un énième trophée de pacotille qui va lui aussi coûter des centaines de millions aux sénégalais qui financeront malgré eux le déplacement de dizaines ou centaines de laudateurs et leur bienfaiteur décidément insatiable ? A quels droits humains pensait Alioune Tine lorsqu'il était dans ces loges présidentielles de cet hôtel de luxe à New York qui a accueilli la délégation fantoche ?

Où étaient ces 10 organisations lorsque les deux personnages qui se boudent aujourd'hui, se passaient la pommade hier pour mieux détrousser ensemble les maigres ressources d'un pays qui compte encore parmi les 20 pays les plus pauvres au monde ? Où étaient ces organisations lorsque toutes les institutions de ce pays ont été prostituées par ces deux lascars qui nous rappellent une certaine querelle de grands bandits assez récente ? Où étaient ces organisations lorsque des centaines de milliers de sénégalais s'étaient vus priver le droit de vote par les manipulations de ces deux lascars et leur ministre de l'intérieur partisan ? Où étaient ces organisations lorsque de jeunes désespérés se lançaient à la conquête mortelle de Barsa et pour fuir ce pays devenu un enfer pour eux ?

Que de violations des droits des sénégalais, parfois même des étrangers (Sophie Malibau, Tiken Jah, ….), de violations des institutions, de violations des fleurons nationaux, de détournements des deniers des sénégalais, d'instrumentalisation de cette justice si corrompue, de torchonnisation de cette constitution, de crimes jamais élucidés, ……., se sont déroulés depuis 7 ans, sous les yeux de ces organisations qui n'ont jamais été au-delà de la fameuse déclaration de principe.

Il a suffi qu'un esclave semble se rebeller contre son maître, et ces organisation pensent le moment venu de passer de la parole à l'acte, prétextant vouloir protéger la paix civile et les institutions. Ce qui n'est pas vrai car la paix civile a connu 1000 fois pire comme menaces suivies de communiqués, et tout ce qui se passe actuellement n'est qu'une minable querelle au sein d'une même bande. Et même si il s'agissait d'une affaire d'institutions, de quelles institutions d'ailleurs ?

- La présidence, le point de convergence des transhumans, des traîtres, des manipulateurs, des grands complots contre le peuple sénégalais.

- L'assemblée Nationale, là où l'on vote des lois telles que Ezzan, où l'on danse après avoir violé la constitution une énième fois, là où l'on dépense les milliards du contribuable dans des 4x4 deux fois de suite en 3 ans et pour pratiquement les mêmes députés, une assemblée que n'a pas voté plus de 70 % des sénégalais

Messieurs les membres de ces organisations, vous avez bien d'autres sujets sur lesquels vous étiez attendus et êtes encore attendus pour autre chose que vos déclarations et communiqués. Ce double jeu (di matteu, di euff, "de souffler le chaud et le froid") ne trompe personne à part ceux qui croient toujours que les deux lascars que vous voulez réconcilier ont la moindre ambition pour ce pays qu'ils ont passé leur temps à détrousser ou à hypothéquer son avenir.

MARVEL
marvel@hotmail.fr

2.Posté par Détruisez la matrice le 03/01/2008 12:53
Marvel s'attaque à un homme, c'est bien.
S'attaquer au système qui l'a engendré et qui en engendrera d'autres, c'est mieux:

Pour le sénégalo fasco, la corruption n'existe pas et si les enfants crèvent dans les rues de Dakar, c'est parce que Dieu l'a voulu.
Pourquoi me direz-vous ? Mais à cause des valeurs de l'Islam:
Le sénégalo fasco pense que les marabouts disent la vérité quand ils affirment pouvoir guérir le cancer ou le sida.
Le sénégalo fasco croit les chefs religieux quand ils affirment que tout le savoir est contenu dans le Coran et que seuls les imams peuvent l'enseigner.
Le sénégalo fasco est persuadé que tous les pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire) doivent être dans les mains de son marabout (Abdoulaye Wade qui est un grand talibé puisque tout le temps fourré chez le chef des mourides).
Par corollaire, quand les politiques dilapident le pays au point que les écoles et les hôpitaux ne fonctionnent plus, qu'est-ce que cela peu bien faire ?
Les hôpitaux, c'est la médecine des mécréants, les écoles, c'est l'enseignement des mécréants.
Les droits de l'homme, la liberté d'expression, l'indépendance de la justice, ce sont des valeurs des mécréants en contradiction avec la sunnah.
Si des gens meurent de maladies bénignes ou si des politiques volent, c'est bien Dieu qui l'a voulu ainsi. Le sénégal fasco a depuis longtemps perdu le sens de la responsabilité et baigne dans le fatalisme musulman.


3.Posté par alain le 03/01/2008 15:43
dieu est avec toi.................

4.Posté par mansour le 03/01/2008 17:05
L’assemblée nationale rencontre des difficultés liées au manque de confiance dont maky sall est l’objet .Je me suis posé beaucoup de question pour savoir comment maky est arrivé à cette situation, un de ses proches m’a confié que Maky sall a détourné les 7 milliards que le Taiwan avait offert au senegal .Si cette information est confirmée maky sall devrait rejoindre rebeuss pour détournement de deniers publiques .Maky sall a déçu tout le monde même ses proches ,cette information est entrain de créer des vagues multiples de démission de ses proches ,d’ailleurs certains députés comme Aliou sow et le jeune député Diarra ont quitté Maky depuis que cette information leur ait parvenu .Maky sall est un cleptomane experts .ah maintenant je comprend pourquoi ce traître de Maky refuse de démissionner .

5.Posté par KHADYDELPH le 03/01/2008 17:55
DOU YAKA SOMBI?!?! SALAOU DI NGA GOUKH DE!

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State