Référence multimedia du sénégal
.
Google

Lutte contre le choléra : 72 heures pour nettoyer Touba

Article Lu 1337 fois


Le ministère du Cadre de vie et de l'Hygiène publique, à travers l'Agence de la propreté du Sénégal (Aprosen), engage une opération d'envergure de nettoiement de la ville de Touba. En ligne de mire, l'hygiène et la propreté du cadre de vie.

Pour réduire de façon sensible les facteurs qui favorisent le développement du vibrion cholérique et améliorer de manière permanente la propreté de la ville, l'Agence de la propreté du Sénégal (Aprosen) entame, dès ce matin et ce, pendant trois jours, une opération d'envergure de nettoiement de la ville de Touba. Le ministère du Cadre de vie et de l'Hygiène publique entend ainsi, par cette opération, en cette période où la situation du choléra prend des proportions inquiétantes, positionner des actions de salubrité à un niveau appréciable.

Cette initiative, renseigne le communiqué, recouvre toute sa pertinence si l'on se réfère aux données statistiques. Des statistiques qui renseignent que la ville de Touba, du fait d'une bonne urbanisation, n'en recèle pas moins des problèmes d'insalubrité. Au total, il est dénombré dix-huit sites de dépôt sauvage d'ordures ménagères. Chaque jour, pas moins de 100 tonnes d'ordures sont collectées et acheminées vers le site qui fait office de zone de transit, voire de décharge. Plusieurs catégories de déchets sont concernées par cette production. Et le développement fulgurant des Pme/Pmi ainsi que le regroupement des véhicules hippomobiles cumulés aux vieilles pratiques des habitants de la ville, qui est le lieu de manifestations religieuses à une fréquence soutenue, ne militent pas en faveur d'une gestion maîtrisée des déchets solides.

Cette action menée conjointement avec le Conseil rural de la ville sainte propose une nouvelle approche de la gestion des déchets solides au sein de la ville religieuse. Une opération qui sera renouvelée après la fête de la Korité. Cette opération constitue, pour l'Aprosen, un prélude à l'ouverture d'un bureau local à Touba. Ce qui facilitera davantage la préservation d'un cadre de vie durablement assaini et collectivement maîtrisé. Aussi, avec cette résurgence des ‘maladies des mains sales’ qu’est le choléra, avec ses corollaires, le ministère du Cadre de vie et de l'Hygiène publique vient à la rescousse des populations, en leur permettant ainsi d'évoluer dans un environnement assaini.

Ibrahima DIAW
Source: Walfadjri

Article Lu 1337 fois

Mercredi 10 Octobre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State