Référence multimedia du sénégal
.
Google

Lutte- Balla GAYE 2-Eumeu SENE reporté au 15 février : Le fils de Double Less ne relâche pas sa préparation

Article Lu 14660 fois

Attendu pour être le premier grand choc de la saison 2008-2009, le combat de lutte devant opposer, le 11 janvier, Balla Gaye n°2 à Eumeu Sène a été reporté au 15 février prochain. Le sociétaire de l’Ecurie ‘Boule Falé’, malade, a brandi un certificat médical qui l’éloignera de l’arène pour trois semaines. Nullement découragé par ce report, le ‘Lion’ de Guédiawaye, Balla Gaye n°2, continue de braver le sable de la plage et les montagnes de muscles.



Lutte- Balla GAYE 2-Eumeu SENE reporté au 15 février : Le fils de Double Less ne relâche pas sa préparation
Les amateurs de lutte avec frappe qui attendaient, avec beaucoup d’enthousiasme et d’impatience, le premier grand choc de la saison, Balla Gaye n°2-Eumeu Sène du 11 janvier prochain, ont été cueillis à froid hier. Ce combat des deux grands espoirs de l’arène sénégalaise est reporté au 15 février prochain. Malade, le sociétaire de l’écurie ‘Boule Falé’, Eumeu Sène, a brandi un certificat médical qui l’éloignera de l’arène pour trois semaines, le temps de recouvrer sa santé. De reprendre aussi, l’activité intense des entraînements. Mais, le camp d’en face l’attend de pied ferme.
Nullement ébranlé par ce report, Balla Gaye n°2 qui avait régné en maître, la saison dernière, en alignant trois victoires d’une maîtrise exceptionnelle, devant Mbaye Diouf, le 9 décembre 2007, Issa Pouye, le 29 mars 2008 et Tyson Junior en fin de saison, continue de ‘bien’ travailler. Comme si de rien n’était, il est allé braver hier le sable de la plage de Guédiawaye et les montages de muscles de ses partenaires de l’école de lutte pour mesurer sa forme et sa force du moment.‘Ce n’est pas parce que le combat est reporté qu’on va croiser les bras. Du tout. Balla a continué à travailler sans changer une seule virgule de ce qu’il faisait d’habitude’, fait savoir le chargé de communication de l’Ecole de lutte Balla Gaye, Bassirou Gaye. De façon plus explicite, ce dernier explique que ‘Balla Gaye ne prépare pas un combat de lutte, mais une saison. Il s’entraîne chaque jour à fond pour être au top. Parce que nous voulons encore régner en maître cette saison, comme on l’a réussi l’année dernière’, déclare Bassirou Gaye. Tout en étant conscient que seule la différence dans le travail permettra à leur poulain de prendre le meilleur sur ses futurs adversaires.

Joint par téléphone, l’ancien champion de lutte, Balla Gaye, non moins père spirituel du ‘Lion’ de Guédiawaye, prie pour que le futur adversaire de son poulain recouvre très vite sa santé. ‘La structure Gaston production nous a prévenu à temps pour nous expliquer que le combat a été reporté à une date ultérieure, l’adversaire de Balla ayant eu des ennuis de santé. C’est un peu dommage. Mais, on ne peut que prier pour Eumeu Sène dans des circonstances pareilles’, déclare, au bout du fil, le manager d’Oumar Sakho alias Balla Gaye n°2. Très compréhensif, il philosophe : ‘Ce qui est arrivé à Eumeu Sène peut arriver à n’importe quel être humain. Nul n’est à l’abri d’une maladie. Avant de penser à un combat, à un jeu ou à un travail quelconque, il faut d’abord être bien portant. Par conséquent, on ne peut que prier pour que Eumeu Sène qui est un grand champion, recouvre sa santé. C’est ça le plus important chez tout être humain’. Pour autant, Balla Gaye entend redoubler d’effort pour bien préparer son poulain.

Du côté de l’écurie ‘Boule Falé’, on indique qu’Eumeu Sène va beaucoup mieux. Mais, interrogé sur la nature de la maladie qui a terrassé le champion, notre interlocuteur qui a requis l’anonymat donne sa langue au chat. Pour des raisons mystiques sans doute.

Ecole de lutte Balla Gaye : Le ‘Lion’ de Guédiawaye fait ombrage à un parterre de talents promoteurs

Oumar Sakho alias Balla Gaye n°2 fait-il ombrage à de nouveaux talents ? Tout porte à le croire. Parce qu’en dehors de ce jeune champion qui règne en maître depuis quelque temps dans l’arène sénégalaise, il y a un parterre de jeunes loups dans l’ombre. Double Less n°2, Elton…, sont, soutient le chargé de communication de l’Ecole de lutte Balla Gaye, Bassirou Gaye, des jeunes lutteurs confirmés qui n’attendent que leur chance pour prouver ce dont ils sont capables. ‘Que ce soit techniquement ou tactiquement, il y a plus d’une dizaine de jeunes talents à même de faire des merveilles dans l’arène. Malheureusement, les médiats ne parlent que de Balla Gaye n°2 comme s’il n’y avait que lui dans cette école’, se désole Bassirou Gaye. Il invite ainsi les médias à faire le tour des écuries et autres écoles de lutte pour constater le travail qui se fait à la base en vue de promouvoir les jeunes talents.

Mamanding Nicolas SONKO
Source Walf Fadjri

Article Lu 14660 fois

Mercredi 7 Janvier 2009





1.Posté par yoyo le 07/01/2009 22:03
hoho da ragual rek

2.Posté par ali le 07/01/2009 23:00
bakhna boye bi kou ko moye touwoul dina la raye je sui dèrier toi balla bone chance

3.Posté par bagne plotique le 08/01/2009 09:57
balla bayil khon you mèti yi

4.Posté par xxxx le 08/01/2009 17:12
eumeu sene sama kanam la dioudo dou délou guinaw mouck xana kay bala safi khon wayé one

5.Posté par jack boer le 10/01/2009 12:51
24 HEURES CHRONO
A
L’ INSTITUT DIAMBAR


L’institut diambar est un centre qui forme de jeunes footballeurs.Il est basé au Sénégal, dans la région de Thiès, dans le département de Mbour, sis à Sally portudal.
Cette structure a comme fondateurs les anciens footballeurs Français Patrick Viéra et Bernard Lama. Le¨résident de ce centre est Saér Seck qui est d’ailleurs vice président du CNF (comité de normalisation du football). Monsieur Aliou Tall était le responsable de la sécurité de l’institut diambar .Sa durée de service dans cette entreprise est du 03 novembre 2003 au 05 novembre 2005.
Après 02 ans de bons et lotaux services, Monsieur tall a été licencié sans aucune justification de la part de ses employeurs. Dés lors, Mr Tall avait encagé une poursuite judiciaire contre l’institut diabase.
Le dossier était donc enrôlé au Tribunal du Travail de Thiès et programmé à l’audience de mise en état.

Après une longue procédure articulée par plusieurs renvois dus aux absences répétées de l’institut diambar, le Tribunal avait rendu sa décision.
A la date du 20 novembre 2006, par le jugement de défaut numéro 106 , le juge avait qualifié d’abusif le licenciement de Mr Tall et avait condamné à l’institut diambar à payer à Monsieur Tall la somme de 1 873 250 FCFA dont 700 000 FCFA à titre d’exécution provisoire.

Contre ce jugement sus dit, l’institut diambar avait relevé appel.Dans cette même mouvance, l’institut avait engagé un recours de défenses à exécution provisoire. A cette procédure, l’institut diambar avait comme défendeur Maître Mame Adama Gueye et Associés, contre Monsieur Aliou Tall qui assurait sa propre défense.
A la date du 09 mai 2007, la Cour d’appel de Dakar avait débouté l’institut diambar de sa demande en ordonnant la continuation des poursuites contre l’institut diambar.

Suite à cette décision de la Cour, l’institut diambar engagea un recours de référé sur difficulté aux audiences du Tribunal du Travail de Thiès. Institut diambar représenté par Maître Mame Adama Gueye contre Monsieur Aliou Tall lui-même.
A la date du 17 mai 2007, le Tribunal déboute l’institut diambar et ordonne la continuation des poursuites sans délais et sans nouveau référé. Dés lors, l’institut diambar était contraint de payer à Monsieur Aliou Tall cette fameuse somme de 700 000 FCFA

Contre le jugement de défaut numéro 106 prononcés contre lui en première instance l’institut avait relevé appel
Comme si toutes ces cuisantes défaites judiciaires ne lui suffisaient pas, l’institut diambar avait plaidé .En cette énième procédure, l’institut était représenté par Maître Adama Gueye et Associés contre Monsieur Aliou Tall qui comme toujours assurait sa propre défense.
A la date du 09 juillet 2008, suite à une longue et âpre bataille judiciaire,l’institut diambar était débouté .La Cour avait déclaré irrecevable l’appel que l’institut diambar avait relevé

Sans aucun gène, l’institut diambar avait introduit un second recours de référer sur difficulté
A la date du 13 novembre 2008, le Tribunal du Travail de Thiès avait rendu sa décision en ordonnant la continuation des poursuites sans délais et sans nouveau référé.

Delors l’institut diambar est contraint à verser à Monsieur Tall 1 173 250 FCFA .Il n’a aucun autre recours juridique.
Face à un homme aussi valeureux que Mr Tall,l’institut diambar n’avait acune chance de gagner
Ne savait t-il pas que Mr Tall est un pur produit de l’armée sénégalaise ?
Que cet homme est d’une grande force moral, d’une moralité sans faille, d’une perspicacité et d’une incorruptibilité inébranlable,
Que cet homme est aussi d’une intelligence très pointue et n’a peur de rien
Que cet homme est le prototype même de Jack Boer ’ 24 heures chrono.’
Que cet homme est un lion !
Ce lion que chante le grand LEOPOL S SENGHOR
Ce lion rouge de la savane et de la forêt
Ce lion qui a la capacité de traverser toute une jungle garnie de piéges mortels
Ce lion du Sénégal qui gagne !

Si l’institut diambar n’a pas déjà payer à Mr Tall, qu’il le fasse sans délais.Le dilatoire insensé ne le grandit pas !
S’il n’a pas assez d’argent pour payer Mr Tall, il n’a qu à faire sa repentance et faire une demande de grâce envers Monsieur Aliou Tall.
De mon coté,en tant que grand fan du foot ,je lance un vibrant appel au Président de la FIFA, Monsieur Blatte,au Ministre des sports Mr Bacar Dia ,aux Messieurs Diagna Ndiaye ,Maître ELhaj Diouf , Mbaye Diouf Dia ,Augustin Sénghor, Amsata Fall, Elhaj Ousseynou Diouf et à toute autre personne de bonne volonté ,d’intervenir très rapidement en payant à Monsieur Tall la somme de 1 173 250fcfa.que lui doit l’institut diambar.se serait là une belle façon de préserver l’honneur du football.
.



JACK BOER




6.Posté par ngayen le 11/01/2009 12:47
à tous les musulmans de réciter 15 fois la qasida "Rabbi Bima Yashrahou" (et toute autre imploration) pour prier le SEIGNEUR Tout-Puissant de secourir nos frères palestiniens de la barbarie et de l'injustice de l'État d'Israël. Faire passer le message.

7.Posté par ciss le 30/04/2009 11:28
slt eumeu je suis que vous battre se cheval balla gaye nekhouma parceque dafa fouye

8.Posté par dial le 23/07/2009 19:33
j taime boucou

9.Posté par mami le 01/08/2010 22:28
eumeu sene dou gatte bougnouko amaté raye mamame mou kham balla mome ci kaw ci kanam unchallah ci lou bakh

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State