Référence multimedia du sénégal
.
Google

Loi de finances rectificative : Le Sénégal compte sur les bailleurs

Article Lu 1917 fois

XIBAR.NET (Dakar, 29 juin 2009) - Le ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances, Adoulaye Diop, était ce mardi face aux Sénateurs ; un projet de loi de finances rectificative de l’année 2009 entre les mains. Devant la baisse du niveau de prévisions des recettes, le régime libéral a été contraint de réduire ses dépenses. Il mise désormais sur les investissements. Il compte à ce propos sur les bailleurs.



Loi de finances rectificative : Le Sénégal compte sur les bailleurs
Le Sénégal s’attendait à1172 milliards de recettes. Mais, 130 milliards ne seront pas au rendez-vous, a constaté le ministre d’Etat Abdoulaye Diop. Les recettes non fiscales, qu’il prévoyait, sont ramenées à 30 milliards ; contre 35 milliards, initialement. Les recettes évaluées à1337 milliards dégringolent à 1202. Les difficultés du secteur secondaire, du fait de la dette intérieure, sont passées par là ; ainsi que des facteurs exogènes.

Que faire ? Le département que dirige M. Diop va, d’abord, recourir aux emprunts. Il attend 111,9 milliards de nos francs. Dans le détail, 30 milliards sont attendus de la Banque mondiale, 26,2 de l’Agence française de développement, 7, 4 milliards de la Banque africaine de développement et 48,3 milliards du Fonds monétaire international.

Pour avoir la tête hors de l’eau, le Sénégal compte, également, sur les dons budgétaires consentis ; qu’il chiffre à 51, 2 milliards de francs Cfa. Ceux des Pays-Bas sont estimés à 14, 6 milliards et ceux du Canada à 13, 2 milliards. La contribution de l’Union européenne est estimée à 17,1 milliards et celle de l’Agence française de développement à 3,3 milliards. Le soutien de l’Allemagne sera de 3,1 milliards de francs Cfa. Le ministre a précisé que ces différents fonds seront investis dans des projets à haute intensité de main d’œuvre.

En retour, l’Etat va revoir ses dépenses à la baisse. Estimées à 1135 milliards de francs Cfa, elles seront rétrécies à 30 milliards. Ainsi pour les dépenses de fonctionnement, 5,5 milliards seront consacrés aux indemnités de soutien scolaire, 6,6 milliards au complément de salaires des corps émergents. 3,6 milliards sont prévus pour le règlement des dépenses engagées, ordonnancées et impayées à la date du 31 décembre 2008. Pour les indemnités de surveillance et de correction du baccalauréat de cette année, ce sont 0, 9 milliards qui sont prévus.

Mais, si le secteur de l’éducation peut pousser un ouf de soulagement, ce ne sera pas le cas pour les ménages. Parce que le ministre d’Etat, qui avait à ses côtés le nouveau ministre délégué chargé du Budget, Ablaye Diop, a annoncé la fin des subventions aux denrées de première nécessité. L’injonction des bailleurs de fonds est, en partie, passée par là.

Redaction Xibar.net

Article Lu 1917 fois

Mardi 30 Juin 2009





1.Posté par Marietou le 30/06/2009 20:37
toujours des emprunts

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State