Référence multimedia du sénégal
.
Google

Litige foncier à Saint-Louis: Le bras de fer s’intensifie entre l’Isra et le village de Ndiol

Article Lu 1898 fois

L’Institut Sénégalais de Recherche Agricole (ISRA) a pris la décision de clôturer dans les prochains jours un terrain objet de litige entre la structure et les populations du village de Ndiol, une localité où les techniciens de l’ISRA comptaient développer un projet d’expérimentation semencière, a-t-on appris des résidents environnants.



Litige foncier à Saint-Louis: Le bras de fer s’intensifie entre l’Isra et le village de Ndiol
En effet, depuis plusieurs semaines déjà , une vive tension régnait autour de ce village de la communauté rurale de Diama où les populations ont décidé de s’opposer à la volonté affichée par les responsables de l’ISRA de clôturer cette surface pour y développer trois fermes d’expérimentation semencières financées par l’Union européenne. Selon Madiama Diagne, chef de l’axe nord de l’ISRA qui a déjà saisi la justice dans cette affaire, ‘’Ces terres ont été attribuées à l’ISRA depuis des années pour un projet financé par l’Union européenne que nous risquons de perdre à cause de ce conflit’’. Il ajoute que le litige en question n’oppose pas l’ISRA aux populations de Ndiol mais plutôt à une famille, celle de Biré Sy qui estime que ces surfaces ont été attribuées à l’ISRA pour cause d’utilité publique’’, ont laissé entendre les membres de la famille indexée qui brandissent deux décrets signés selon eux, respectivement en 1999 par l’ancien régime et en 2002 par l’actuel .Des propos qui seront légèrement appuyés par le sous-préfet Mouhamadou Bamba Cissé qui estime que ‘’les populations auraient dû manifester leur opposition un peu plus tôt et afficher leur prétention dés le début des enquêtes ce qu’ elles n’ont jamais fait’’. Les populations de Ndiol quant à elles ne l’entendent pas de cette oreille et crient à la spoliation pour ces terres qu’elles ont hérité de leurs grands-parents et qu’elles ont toujours exploité dans le passé.

Cheikh FALL (Correspondant à Saint-Louis)
Source Sununews.com

Article Lu 1898 fois

Lundi 21 Décembre 2009





1.Posté par deuguentaan le 21/12/2009 12:17
Ces terres appartiennent aux populations de Ndiol Birressy depuis les annees 60. J'ai vu de mes propres yeux des papiers signe par la cours d'appel de Dakar depuis les independances + des arretes d'affectation signe durant les annees 90 et apres 2ooo par le president de la communaute rurale de Ross Bethio qui affirment effectivement que ces terres ont ete affectees a Ndiol Beressy. ISRA veut tout simplement faire du forcing. L'etat doit intervenior avant qu'il ne soit trop tard.

2.Posté par le patriote le 21/12/2009 12:20
Le village de Ndiol Biressy est situé sur la Route Nationale N. 2 à 25 km de Saint Louis.
Il compte environs 1600 habitants et est majoritairement peuplé d’agriculteurs et d’éleveurs Peulhs qui y sont établis depuis plus de trois siècles.
Le 03 Juillet 1953, la délibération N. 175 de l’audience publique et ordinaire de la cour d’appel de Dakar tranche en faveur du Sieur Biressy Sow site à un vieux contentieux foncier qui l’opposait au sieur Amadou Diagne Yakhya, confortant ainsi les populations du village dans l’occupation des lieux.
Avec l’installation de la société ISRA au début des années 70, un autre contentieux surgit : les villageois furent surpris de voir la nouvelle société clôturer une partie de leurs terres pour ensuite leur refuser tout accès aux multiples arbres fruitiers qu’ils y avaient eux même plantés.
C’est ainsi que nous avions officiellement saisi les autorités gouvernementales (P. C. R., Sous-préfet, Préfet, Gouverneur).
La délibération N. 09/99/CR/RB du 26 Juillet 1999 de la Communauté Rurale de Ross Béthio régularise à la famille Biressy la superficie de 40 ha qui leur a été affectée depuis le 15 Janvier 1993 par la décision N. 07/CR/RB.
Récemment, nous qui croyions que cette question est définitivement résolue sommes invités par les nommés Pape Faye et Dr. Traoré à quitter les lieux et à restituer tous les 40 ha sous prétexte que c’est le Président Abdoulaye Wade qui a donné ces terres à l’ISRA. Devant notre refus catégorique, car disposant de preuves légales et officielles, un des nôtres du nom de Abdou Biressy Sow fut même arrête.
Aujourd’hui par cette occasion, nous demandons que justice nous absolument rendue en nous restituant la totalité de nos terres. Nous condamnons avec la dernière énergie le comportement de l’ISRA qui, au lieu de contribuer au développement du village, n’hésite pas à intimider les paisibles citoyens sénégalais à part entière que nous sommes en voulant s’accaparer de ce qui a été légalement mis sous notre possession avant même son installation dans la zone.
Dans cet ordre d’idées, nous mettons l’état du Sénégal devant ses responsabilité car nous allons user de tous les moyens légaux pour combattre cette injustice ; par ailleurs, nous allons rencontrer le Président de la République pour un règlement définitif de ce problème qui nous permettra de vivre en toute tranquillité dans notre village.


3.Posté par alfred le 21/12/2009 14:16
DÉCOUVREZ LA NOUVELLE MISS MANJAK FRANCE 2010

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State