Référence multimedia du sénégal
.
Google

Litige foncier à Ouakam : Bras de fer entre le maire et la collectivité Lébou

Article Lu 1676 fois


Les populations de Ouakam étaient sur le qui-vive hier. Et pour cause, le maire de la commune d’arrondissement, Samba Bathily Diallo, aurait procédé au morcellement et à la distribution d’un domaine appartenant au village de Ouakam. Ainsi, pour défendre leurs terres, les lébous, hommes et femmes de tous âges, se sont fortement mobilisés. Armés de bâtons et de coupe-coupe, avec les Freys (dignitaires lébous) en tête, ils se sont donné rendez-vous sur le site au centre de la brouille avec le maire de la commune d’arrondissement de Ouakam. En fait, ils croyaient que Samba Bathily Diallo allait envoyer ses hommes pour procéder une fois de plus au morcellement du domaine. Parce que, en septembre dernier, les émissaires du maire venus borner une partie du domaine étaient escortés, les Ouakamois ont voulu prendre les devants en se présentant les premiers au domaine, armés jusqu’aux dents.
Tout est parti du souhait exprimé par les populations de Ouakam de disposer d’un lycée moderne, à l’image de beaucoup d’autres localités. Un souhait qui a reçu un écho favorable du côté du ministère de l’Education qui demandera, par ailleurs, à ce qu’une parcelle soit réservée au projet. C’est ainsi que, de concert avec les notables Lébous, il a été retenu de céder six hectares du domaine pour la construction du lycée. Seulement, renseigne le secrétaire général du Collectif des jeunes de Ouakam, Ngala Samb, le maire a jugé la parcelle trop grande et réduit la superficie devant abriter l’établissement à 2,5 hectares. La surface restante sera, par la suite, bornée et morcelée sur demande du maire. Après la découverte de cet acte jugé frauduleux, les notables ont mené leurs propres investigations. Ainsi, ils découvrent que plus de 300 parcelles de terre avaient été distribuées par le maire Samba Bathily Diallo.

Le domaine 4 407 (numéro du titre foncier) à l’origine du litige, signale le secrétaire général du collectif des jeunes, a été cédé à la communauté lébou pour l’extension du village de Ouakam. Et précise-t-il, ‘le premier décret affectant le domaine au village de Ouakam a été signé par le président Senghor’. Aussi, le maire Samba Bathily Diallo est-il accusé d’avoir muté le titre foncier sous le numéro 30 173 pour mieux exproprier les Lébous de leurs terres.

Interpellé, le secrétaire général de la mairie de la commune d’arrondissement de Ouakam déclare que ceux qui disent défendre le site litigieux ne font pas la différence entre le domaine de l’Etat, celui de la commune d’arrondissement de Ouakam et un domaine de la Collectivité Lébou. Selon lui, la mairie de la commune d’arrondissement de Ouakam dispose, sur ce site, de douze hectares attribuées par bail pour un projet immobilier.

Une explication battue en brèche par le Frey de Ouakam Riip, Cheikh Tidiane Ndoye. Lequel trouve que tous les foyers de tension ont pour origine des litiges fonciers. Aussi en appelle-t-il à l’intervention des autorités compétentes pour que les Lébous ne soient pas dépossédés de ‘la terre de leurs ancêtres’.

Khady BAKHOUM (Stagiaire)
Source: Walfadji

Article Lu 1676 fois

Vendredi 3 Août 2007





1.Posté par hamédine le 22/09/2008 11:58
j"aimerai savoir la superficie des localités suivantes: ouakam et soumbédioune et aussi la population de soumbédioune

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State