Référence multimedia du sénégal
.
Google

Les supporters gambiens remportent le match des gradins

Article Lu 1443 fois


L’Independence Stadium de Bakau, rempli à ras bords avant 15 heures ce dimanche, jour de match entre la Gambie et le Sénégal, a débuté la partie sans arbitres ni officiels dès l’entrée des Scorpions sur le terrain. Les 4/5ème des gradins acquis à la cause gambienne se défoulait dès lors pour noyer la ’’petite’’ colonie sénégalaise pourtant forte d’au moins 1500 personnes.



Ce premier match d’ouverture avant la rencontre sur le terrain a démarré à 15 heures 20. Une clameur s’élève des gradins, amplifiée par l’usage massif des sifflets, les tam-tams et les applaudissements rythmiques.

Les ’’Scorpions supporters’’ jusque là silencieux face à l’animation sénégalaise, se bougent. Les rayons du soleil ont joué de solidarité avec la légendaire piqûre des scorpions pour ‘’assommer’’ une supportrice du 12-ème Gaïndé. L’adversité marque un petit répit lorsque les préposés aux secours gambiens se ruent à une vitesse supersonique pour la recueillir en bas des tribunes et l’évacuer.

Mais le ’’combat’’ n’en perd pas sa saveur puisque les Scorpions, à la recherche d’un dopage populaire, choisissent ce moment pour faire leur entrée sur la pelouse. D’un coup, tel un essaim, ils se dispersent aux quatre coins de cette pelouse qui a vu la plupart d’entre eux entrer dans la légende en y soulevant un trophée africain (chez les cadets). Et portent un coup dur sur l a tête du camp sénégalaise.

Cinq minutes de délire s’en suivent. Entre prières silencieuses, gestes d’émerveillement, appelle à un soutien, les rouges de vêtus font les cent pas, secoue les filets, et à la limite de l’invective, se donne du courage.

15h 27. Une autre clameur s’élève vers le ciel lourd de l’Independence Stadium de Bakau. Les Lions arrivent. Du moins ils sont annoncés par une vague subite de joie qui s’élève de la zone sud. On y rumine sa revanche dans une ambiance de crainte diffuse de voir l’adversaire noyer les efforts du coin vert-jaune-rouge. Comme si on a ignoré l’appel à la retenue et au fair-play lancé par une banderole de la Fifa dont le tour de terrain se fit dans la plus grande indifférence.

Les Lions ne vont pas tâter la pelouse comme les Scorpions de peur de se voir huer. Une déception se lit sur le visage de leurs supporters. Mais l’entrée pour les réchauffements de Tony Sylva change la physionomie. Le 12-ème Gaïndé réplique par des chansons. El Hadj Diouf est hué par les supporters gambiens mais en gentleman, il les applaudit.

Le Stadium Independence devient plus calme au retour des vestiaires des deux équipes. Le match très attendu pouvait alors commencer.

Source: APS

Article Lu 1443 fois

Lundi 9 Juin 2008


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 11:15 Ligue 1 16ème journée : Nice reste leader

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State