Référence multimedia du sénégal
.
Google

Les rongeurs de la République

Article Lu 1332 fois


Abdou Latif Coulibaly a présenté son nouveau livre au public le samedi 18 Août dans un restaurant de la place. Je suis allé à cette cérémonie de présentation-dédicace de Lonase : chronique d’un pillage organisé avec cet a priori qu’il n’y aura rien qu’ils diront que je n’aurais déjà entendu, tellement la presse en a fait ses choux gras et tellement les citoyens, toutes catégories socioprofessionnelles confondues, sont intervenus dans les médias et dans les lieux publics pour exprimer les sentiments que leur a inspirés ce bouquin. Au-delà des indignations fortement clamées au sujet du pillage des biens publics par un régime libéral particulièrement vorace, de nombreux intervenants ont mis en cause la passivité, sinon l’hypocrisie du peuple sénégalais qui s’indigne toujours sans jamais agir. Les opposants politiques sont désespérants, les intellectuels aussi ; le peuple doit donc, a-t-on estimé, prendre ses responsabilités puisque c’est son destin qui est ici en jeu. C’est le cas de le dire.

Pour nos chers libéraux et pour tous ceux qui ont en partage avec eux la même philosophie et la même conception de la gestion du bien public, il n’y a pas de loi transcendante. Toutes les valeurs supranationales, qu’elles soient juridiques ou morales, sont déchues de leur souveraineté, détachées du référentiel ultime (le Sénégal et l’avenir de ses fils) pour être arrimées à des critères personnels et personnalisés. La voie est ainsi ouverte, depuis mars 2000 précisément, à toutes les exactions et à tous les excès. L’image d’un Sénégal en proie à des violences (les marteaux de Talla Sylla) et à des crimes (l’étudiant Balla Gaye, les syndicalistes de la Cnts) découle directement d’une nouvelle idéologie du règne et de la conception du pouvoir. Les avantagés du système disent tous qu’ils ont l’amour de la patrie ; mais par-delà ce folklore patriotique, le principe est clair : faire allégeance systématique au Prince, exalter les profondeurs mystérieuses de son âme généreuse et se poser ainsi en destructeurs des autres pensées, des autres points de vue. « Sentinelles de l’alternance », « Cercle des intellectuels de l’alternance »… les chiens de garde de l’alternance sont en éveil permanent. Une manière bien habile de se garantir l’impunité, mais une insulte à l’Etat de droit.

Certains s’interrogent sur les « raisons obscures » de « l’acharnement de Latif contre le régime de Wade ». Cependant, force est de reconnaître que nous sommes dans une République incarnée au plus haut niveau des responsabilités par diverses espèces de rongeurs ou de carnassiers que les vaines et infantiles agitations de l’opposition politique ne sauraient éliminer. D’ailleurs, il me semble que du point de vue de cette opposition-là, il y a comme une tendance, inconsciemment je crois, à la contamination de la cause qu’elle défend par les idées qu’elle combat : elle verse souvent dans des excès inadmissibles et contre-productifs.

Ramener leur raison à la raison, c’est-à-dire contraindre les gouvernants au respect des valeurs républicaines, tel est donc la mission assignée au peuple par ceux-là qui devraient élever la voix mais qui préfèrent l’attitude de Ponce Pilate, la quiétude que procure la délégation de leur conscience. Ramener les hommes politiques à la raison, la Côte d’Ivoire va sûrement y parvenir comme la plupart des peuples qui sont passés par la voie de l’anomie sociale et institutionnelle. L’ordre naît du désordre et ce n’est pas rien, pour nous Sénégalais, de méditer cela au lieu de déverser notre trop plein de passion sur le discours « insultant », dit-on, de Nicolas Sarkozy, le président français. Discours qui, au fond, est inspiré par l’attitude anti-patriotique de nos élus sur laquelle nos élites intellectuelles ferment les yeux de manière fort opportuniste.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1332 fois

Jeudi 23 Août 2007





1.Posté par Papis le 23/08/2007 13:18
Deuguite

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State