Référence multimedia du sénégal
.
Google

Les proches de Georges TENDENG prennent le 'Maquis' : ‘Abdoulaye Wade méprise la région de Ziguinchor’

Article Lu 1323 fois

‘Abdoulaye Wade méprise la région de Ziguinchor’. On pouvait tout attendre des libéraux sauf cette réaction. Et pourtant, cette phrase lourde de sens a été plusieurs fois prononcée, hier, par des militants du Parti démocratique sénégalais pour traduire leur sentiment après la destitution du ministre Georges Tendeng.



Les proches de Georges TENDENG prennent le 'Maquis' : ‘Abdoulaye Wade méprise la région de Ziguinchor’
(Correspondance) - Au cours d’un point de presse tenu à la permanence du Pds, les proches du désormais ex-ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle n’ont pas lésiné sur les exemples pour justifier leur sentiment par rapport à l’attitude de leur secrétaire général national. Pour eux, c’est la énième fois que la région de Ziguinchor est victime de la ‘démarche discriminatoire d'Abdoulaye Wade’. ‘Quand il s’agit de récompenser, le département de Ziguinchor est oublié’, soutiennent-ils en chœur.
En fait, les libéraux proches du président de la fédération départementale Pds de Ziguinchor ne peuvent plus souffrir d'être laissés en rade. ‘Trop, c’est trop!’, avertit Idrissa Bodian. Pour ce vieux compagnon du président de la République, ‘Abdoulaye Wade est entrain de poursuivre son entreprise macabre de liquidation de ses anciens frères qui ont fait de lui ce qu’il est devenu’. Et d'ajouter : ‘Nous avons cheminé avec lui, nous l’avons aidé à installer le parti dans les coins les plus reculés de la Casamance, nous avons bravé avec lui les intempéries’. Mais, constate-t-il pour s’en désoler, ‘il nous a confortablement installés dans les calendes grecques’. Pour Idrissa Bodian, en enlevant Georges Tendeng, qui est le plus ancien libéral de Ziguinchor encore au sommet de l’Etat, ‘Wade a creusé un grand trou pour nous enterrer’. C’est ce que les proches de l’ex-ministre de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle ont dénoncé hier. De leur avis, cet acte est la preuve qu'Abdoulaye Wade n’aime pas la région. ‘Depuis qu’il est arrivé au pouvoir, il n’a jamais voulu recevoir la région de Ziguinchor alors que toutes les autres régions l’ont été’, se désolent-ils. Ce qui signifie, selon eux, que Wade a oublié ses anciens compagnons du parti, ‘ceux-là qui l’ont aidé et soutenu pendant les moments les plus durs, les moments de crises intenses’.

Cette démarche considérée comme discriminatoire ne surprend, cependant, guère les proches de Georges Tendeng car, argumentent-ils, ‘nous savons en âme et conscience que nous n’avons aucune considération politique et sociale de la part de l’Etat sénégalais’. S’ils soutiennent n’avoir rien contre l’actuel gouvernement, les frondeurs inscrivent leur sortie dans la volonté de ‘faire rétablir la justice, la logique et la reconnaissance’. Surtout que laisser en rade Georges Tendeng, signifient, à leurs yeux, anéantir la fédération départementale de Ziguinchor. Or, tiennent-ils à rappeler au secrétaire général national du Pds, ‘quand quelque part, on vous accueillait avec des brassards rouges, ce sont des applaudissements et des pancartes de bienvenue qui vous étaient réservés à Ziguinchor’. Wade, selon les proches du patron des libéraux du département, ‘semble avoir oublié tout ce que ses frères du Sud ont fait pour lui, dans le temps’. Suffisant pour les convaincre que le ‘Pape du Sopi’ n’aime pas cette région comme pour paraphraser cet homme politique célèbre de l’actuelle opposition à Ziguinchor qui a soutenu en son temps que ‘Wade n’aime pas la Casamance’.

Ce mépris pour leur région, les libéraux frondeurs de la capitale du Sud ne sont pas prêts de le pardonner à leur leader national. Au contraire, préviennent-ils en s’adressant à Wade, ‘vous avez fait ce qui vous a semblé bon, nous aussi, nous ferons ce qui nous semblera bon’. Ainsi, les frondeurs qui ont tenu, hier, un point de presse qui a pris, par la suite, les allures d’un meeting, manifestent leur volonté de se rebeller contre Abdoulaye Wade si ce dernier ne réhabilite pas Georges Tendeng.

Mamadou Papo MANE
Source: Walfadji

Article Lu 1323 fois

Jeudi 28 Juin 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State