Référence multimedia du sénégal
.
Google

Les pêcheurs guet-ndariens dénoncent l’arraisonnement de 9 pirogues par des gardes-côtes mauritaniens

Article Lu 1503 fois


Neuf pirogues qui avaient à bord des pêcheurs saint-louisiens de Guet-Ndar ont été arraisonnées dans la nuit du mardi à mercredi, vers 2h du matin, au large de Ndiago, par les gardes-côtes mauritaniens, qui ont par la même occasion saisi et confisqué les moteurs hors-bord et tout le matériel que ces derniers utilisaient pour capturer la sardinelle dans la zone maritime mauritanienne. Ce problème alimente, depuis mardi, les causeries à Guet-Ndar, un quartier populeux de Saint-Louis qui abrite pas moins de 25.000 pêcheurs et qui est situé sur la Langue de Barbarie, à quelques encablures de Santhiaba, Gokhou-Mbathie et l’Hydrobase.

Ces pêcheurs, qui opéraient sans autorisation dans les eaux mauritaniennes et qui étaient à bord de ces embarcations (à raison de cinq par pirogues), ont tenu hier un point de presse pour déplorer avec la dernière énergie les circonstances dans lesquelles ces gardes-côtes ont arraisonné leurs pirogues. Par la voix d’Alioune Dièye, Abdou Guèye, Adama Ndiaye Lô, ils ont laissé entendre qu’ils ont été molestés à coups de gourdins, ligotés avec des chaînes, spoliés de leurs biens et libérés le mercredi à 9 heures du matin. Ensuite, ont-ils poursuivi, « nous avons marché de 9 à 14h pour retourner à Guet-Ndar, localité située à 16 kilomètres de Ndiago ».

Ces gardes-côtes, ont-ils précisé, ont fait comprendre aux capitaines de ces neuf pirogues qu’ils n’avaient pas l’autorisation de pêcher dans ces eaux et qu’ils sont obligés de payer chacun une amende de 1,5 million de francs pour pouvoir récupérer le matériel saisi. Pour l’heure, les commentaires vont bon train dans ce quartier où certains notables ont encore saisi cette occasion pour exhorter le gouvernement à se pencher sérieusement sur les doléances des populations de ce quartier qui tournent essentiellement autour du renouvellement des licences de pêche octroyées aux pêcheurs sénégalais par les autorités mauritaniennes, de la réhabilitation de l’avenue Lamothe.

Le gouverneur Mouhamadou Moustapha Ndao a reçu hier en audience une délégation des pêcheurs de Guet-Ndar. Parlant de cet arraisonnement, il a souligné que cette situation n’est pas alarmante, rappelant que des pirogues sénégalaises ont toujours été arraisonnées dans les eaux mauritaniennes et que cela n’a jamais posé de problème. Il a néanmoins invité les pêcheurs à plus de calme et de sérénité, avant de réitérer son engagement à tout mettre en œuvre, avec l’appui du gouvernement, pour effectuer des démarches auprès des autorités mauritaniennes en vue de récupérer dans les plus brefs délais le matériel saisi.

Source: le Soleil

Article Lu 1503 fois

Vendredi 22 Février 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State