Référence multimedia du sénégal
.
Google

Les militaires revendiquent la prise du pouvoir au Niger : vers la fin de la 6ème République ?

Article Lu 11608 fois

Ouestafnews - Le Niger semblait s’acheminer dans la nuit du 18 au 19 février 2010 vers la fin de la 6ème République dont la naissance fut douloureuse et qui n’aura finalement vécu que pendant quelques mois.



Les militaires revendiquent la prise du pouvoir au Niger : vers la fin de la 6ème République ?
La « 6ème république » nigérienne est née au lendemain de l’adoption le 4 août 2009 d’une nouvelle constitution très controversée dont le but était de permettre au président Mamadou Tandja de rester au pouvoir.

Dans la soirée du 18 au 19 février 2010, un Conseil suprême pour la restauration de la démocratie (CSRD), a affirmé avoir pris le contrôle du pouvoir, selon une déclaration lue sur les ondes de la radio nigérienne (Radio Sahel) et relayée par Radio France international (RFI).

« Nous, forces de défense et de sécurité, avons décidé de prendre nos responsabilités en mettant fin à la situation politique tendue que vous connaissez déjà », a affirmé la voix présentée par RFI comme celle du colonel Goukoye Abdoul Karim, porte-parole du groupe de militaires qui revendique d’être désormais aux commandes à Niamey.

Dans la même déclaration, le CSRD a annoncé sa décision « de suspendre la constitution de la 6ème république et de dissoudre toutes les institutions qui en sont issues… ».

La naissance de la 6ème république avait polarisé la vie politique nigérienne et installé le pays dans une impasse.

L’opposition et la société civile refusaient de manière catégorique de reconnaître le régime du président Tandja, dont le mandat a expiré depuis le 23 décembre.

Mais à la faveur de la nouvelle constitution qu’il a faite adopter, M. Tandja s’était octroyé trois années supplémentaires de pouvoir et la possibilité de se représenter à une prochaine présidentielle.

Les militaires qui l’ont destitué ont promis de promouvoir des « Idéaux (…) qui pourront faire du Niger un exemple de démocratie et de bonne gouvernance… ».

Après une décennie de vie démocratique exemplaire entre 2000 et 2009, le Niger s’était subitement retrouvé à nouveau en crise, suite à ce que les partisans du gouvernement nigérien avaient appelé Tazartché (prolongation ou extension en langue haoussa).

Ce sont les animateurs de ce Tazartché, des proches de Tandja, qui l'ont convaincu de demeurer au pouvoir au-delà de son mandat légal, le poussant à dissoudre toutes les institutions qui s’opposaient à son projet, l’Assemblée nationale et la Cour constitutionnelle notamment.

Selon plusieurs sources, relayées par les médias internationaux, le président Tandja ainsi que les membres de son gouvernement ont été arrêtés par les militaires qui ont pris le contrôle du pouvoir.
Avant le putsch de ce jour, qui selon tout vraisemblance est en voie de réussir, le Niger était déjà au ban de la communauté internationale.

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) qui avait désigné un médiateur pour aider à sortir le Niger de la crise a suspendu ce pays de toutes ses instances depuis octobre 2009.

Source Ouestaf.com

Article Lu 11608 fois

Vendredi 19 Février 2010





1.Posté par doudou le 19/02/2010 06:52
bravo les militaies de niger que le bon dieu vous donne long vie vous tous .le j espere ce chien wade va tire de lecon sur le niger .

2.Posté par hgater le 19/02/2010 06:57
wade a fait pire que tandja mais c est tandja qui est puni...wade a modifiè la constion plus que tandja et nous impose son fils ,insulte tous les religieux du pays......mais il nous manque des couilles pour reagir comme les vaillants frères nigeriens......un peuple tres èveillè......

3.Posté par dsdsds le 19/02/2010 07:48
LES MILITAIRES SENEGALAIS SONT "TOUTES" MOLLES. LALA LAAAA !!!!!!

4.Posté par Mohamed le 19/02/2010 09:13
Vraiment je ne souhaite pas un coup d'etat au Senegal. Wade devra partir comme il est arrivé au pouvoir (Par les urnes), cela lui montrera que seul le pouvoir de dieu est éternel. Maintenant, s'il s'entete a vouloir humilier les sénégalais et promouvoir son incapable rejeton, il s'en ira autrement.

5.Posté par mousse le 19/02/2010 09:43
il faut en faire autant pour ce voyou de wade................qui est pire que tandja...............ce dernier ete un sage................alors que wade est un bandit...................un voleur ............un menteur................

6.Posté par DIOP le 19/02/2010 12:29
Un militaire ne doit pas seulement se cantonner,il est un acteur et témoin de la vie de son pays.Pour cela,il doit participer au renouveau et à la prospérité de celui-ci et refuser la corruption,à l'instar de ce qui se fait au Sénégal où des généraux et autres gradés bénéficient de tous les priviléges(voitures,indemnités..) Pour corroborer le tout,la police comme la gendarmerie disposent du parc automobile le plus reluisant de toute l'administration là où des inspecteurs du travail n'ont pas de véhicules de fonction.C'est le règne de Wade qui veut perpétuer son pouvoir .

7.Posté par Sadou Elhadji Morou le 19/02/2010 17:54
Les militaires nigeriens ont bien rempli leur devoir de cytoyen. Il reste au peuple de jouer sa partition dans la chorale. Mais auparavant je veux bien attirer l'attention des nouveaux maîtres de la vie politique nigérienne à savoir les jeunes militaires qui ont délivré le Niger de ce lourd fardeau qu'est Tandja. Valeureux officiers il faut faire très attention avec les hommes politiques nigériens ils sont tous "bonnet blanc et blanc bonnet" Ils seront tentés de vous tirer vers des traquenards et vous piéger pour leur seul intérêt mesquin. Méfiez-vous aussi des bavards de la société civile. Des gens telles que Nouhou Arzika Mahamadou, Mohamed Ben Omar; Sanoussi Tambari Jackou ils ont tous un moment ou l'autre trahi leurs camarades de lutte pendant qu'ils étaient étudiants. Mettez ces bavards mesquins au frais ou leur écourter la vie car ils représentent un danger pour le peuple nigérien.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:31 Yaya Jameh: Regardez comment il menaçait les socés

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State