Référence multimedia du sénégal
.
Google

Les militaires français restent à Dakar et Libreville

Article Lu 11126 fois

Contrairement à ce qu'annonçait le Livre blanc sur la Défense, la France souhaite maintenir ses bases armées au Sénégal et au Gabon.



Les militaires français restent à Dakar et Libreville
Le ministre français de la Défense Hervé Morin a annoncé mercredi que la France allait maintenir ses deux bases militaires permanentes de Libreville et Dakar, sur la façade atlantique de l'Afrique. "L'idée est que nous maintenions Libreville et Dakar", a-t-il déclaré devant la presse, indiquant que "dans l'état actuel des choses, nos forces restent au Gabon".

Selon le Livre blanc sur la Défense, signé du président Nicolas Sarkozy et publié au printemps 2008, la France devait réduire les implantations permanentes françaises en Afrique à "deux pôles (...), un pour chaque façade, atlantique et orientale". Un choix devait ainsi être opéré entre les bases de Libreville et Dakar.

"J'ai toujours indiqué qu'il y aurait une (base permanente) sur l'océan Indien et une sur la façade atlantique avec un cas particulier qui serait le Gabon", a cependant assuré Hervé Morin mercredi. "On avait toujours dit qu'on maintiendrait Libreville", a-t-il insisté.

"Dans l'état actuel des choses, il est prévu que les forces (françaises) présentes au Gabon y restent", a poursuivi le ministre de la Défense.

Toutefois, a-t-il noté, "si le président de la République (Nicolas Sarkozy) dans un, deux ou trois ans estimait que ce n'était plus nécessaire de les maintenir et que les discussions avec les autorités politiques gabonaises faisaient qu'on peut les retirer, on verra bien...".

Un millier de militaires au Gabon

La France compte un millier de militaires déployés au sein des Forces françaises au Gabon (FFG), pour la plupart à Libreville, en vertu d'accords de défense conclus le jour même de la proclamation d'indépendance de l'ancienne colonie française, le 17 août 1960.

Quelques dizaines d'entre eux avaient été déployés début septembre à Port-Gentil, la capitale pétrolière du Gabon, pour protéger le consulat de France incendié lors d'émeutes après l'élection controversée du nouveau président gabonais Ali Bongo.

Au Sénégal, les Forces françaises du Cap-Vert (FFCV) comptent quelque 1200 militaires présents au titre d'accords de défense datant de mars 1974.

Dakar et Libreville figurent parmi les quatre bases militaires françaises permanentes en Afrique.

Source AFP/ Jeune Afrique

Article Lu 11126 fois

Jeudi 1 Octobre 2009





1.Posté par liberersenegal le 01/10/2009 07:25
Il revient au peuple senegalais souverain de decider si les soldats francais peuvent encore rester ou quitter notre territoire,si peu nous mettrons fin à la lignèe des presidents blancs contreplaquès comme les senghor,abdou diouf et wade qui tous vont finir leurs derniers jours en france.le peuple senegalais demande le depart des soldats d'occupation et bientot nous menerons une campagne d'explication partout au senegal il est plus comprehensible de rapatrier un soldat qu'un civil à la quete du bien etre,inacceptable que la france donne asile au separatiste nkrumah sanè qui depuis paris organise des actions de guerre contre notre paisible peuple et alors en quoi nous servent la presence de soldats etrangers dont leur pays loge et nourrit un fossoyeur de notre integrite territoriale.nous n'accepterons plus que des soldats etrangers campent sur notre sol dans le but de proteger de leurs propres ressortissants en cas de crise

2.Posté par rima le 01/10/2009 11:33
c'est juste pour se mettre en position pour la réelection de wade ou de son fils comme le gabon. je suis sure qu'ils sont entrain de faire rentrer l'artillerie loude pour impressionner la population le jour que les sénégalais vont se rebeller

3.Posté par xam leep wakh leep le 01/10/2009 12:26
si les soldats rancais doivent quitter le senegal ils sont campès à ouakam que pour leurs interets et nous demandons que les partis politiques et l'opinion nationale se prononcent sur la presence neocoloniale des soldats francais .n.
cet accord de 1974 est desuet et nous sommes en 2009 nous demandons l'annulation de cet accord imposè au peuple senegalais

4.Posté par deug le 01/10/2009 13:40
Comme disait le Grand Alpha Blondy: Armée francaise allez-vous en. Nous ne voulons plus de vous. Nous sommes des Etats indépendants et souverains. Votre présence militaire met en cause notre souveraineté et bafoue notre dignité. Nous ne voulons plus.
Out basta....................................................................................

5.Posté par deugeu bi le 01/10/2009 13:57
les gars avant hier je suis allé au cimetiére de bel air pour SIARÉ UNE FAMILLE et je trouve que la route est totalement baré par des soldats français en me demandant ou j´allais, j´avais l´impression de ne pas être dans mon pays , je comprends qu´ils sont leur base prés des cimetiéres ma nak baré toute la route c´est trop.
le gouvernement du senegal DA FA NIAK FEYDEU, tu verras jamais des soldats senegalais en europe en train de baré les routes comme s´ils etaient chez eux.


6.Posté par dou le 01/10/2009 19:06
il quitterons losqu'ils réussissent à porté au pouvoir Karim Wade

7.Posté par liberersenegal le 02/10/2009 08:16
le front de liberation du senegal avertit au dernier degre que les soldats francais doivent quitter notre pays sans delai nous decretons à partir d'aujourdhui ils sont consideres comme des occupants et ils seront traitès comme tel nous sommes souverains et le territoire du senegal appartient au peuple senegalais comme le territoire francais appartient au peuple francais et chaque jour ils chassent comme des chiens nos freres et soeurs du sol francais .un accord signè entre deux gouvernements ne prime guere sur la souverainete de notre peuple.
vous avez tous vu que les soldats francais sont sur notre sol que pour proteger les francais quand karim wade qui est francais etait bloquè l'armeè francaise comme sur le sol francais ont opèrè à la place de nos services,et combien de fois des citoyens senegalais sont dans la detresse ils sont entrain de grignoter la souverainete de nos services . notre souverainete est confisquèe par deux francais viviane vert et son fils karim qui manipulent notre vieux presidents qui est maladif et frappè souvent d'une perte de memoire.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State