Référence multimedia du sénégal
.
Google

Les émigrés invités à parler les langues africaines à leurs enfants

Article Lu 1834 fois

Le Khalife général de Taïba (Marsasoum, Sédhiou), El Hadj Moustapha Sylla, appelle les émigrés sénégalais à communiquer avec leurs enfants nés en France à travers les langues africaines, estimant que ’’le défi des parents, c’est de forger des hommes de demain sur qui la société peut compter’’.



’’Laissez l’école et la rue parler la langue française à vos enfants, mais dans vos maisons, de grâce, parlez leurs vos langues’’, a récemment fait valoir le guide religieux aux cours d’une conférence religieuse à Bordeaux. ’’Les immigrés ont fait beaucoup de sacrifices pour leurs enfants. Mais le drame est que ceux-ci ne comprennent pas les langues de leurs parents. Ils ne connaissent pas l’Afrique, encore moins sa culture. Ils ne savent pas quelles sont les priorités du continent’’, a-t-il souligné dans un texte transmis à l’APS.

El Hadj Moustapha Sylla a passé un séjour de près d’un mois en France (15 septembre au 10 octobre) pour animer une série de conférences religieuses sur les thèmes de l’éducation, du mariage et de la parenté.

Le guide religieux, qui a assimilé l’éducation à un ’’cadeau que Dieu a offert à tous les descendants d’Adam’’, a soutenu qu’elle est ‘’le fondement de toute chose’’. Il suffit de voir les animaux pour se rendre compte qu’ils leur manquent ce fondement précieux, a-t-il indiqué.

’’C’est pourquoi, a-t-il expliqué à Bordeaux, quand un animal met bas, les petits se dispersent dans la nature. Or, Allah a créé l’homme pour qu’il fasse l’apprentissage de l’humanité au sein de la société ’’.

’’En confiant un enfant à un couple, Dieu met entre les mains des parents, souligne le marabout, une lourde responsabilité : celle d’éduquer leur fils pour en faire un être sociable’’, a encore indiqué El Hadji Moustapha Sylla.

Selon lui, ’’le préalable à tout cela, c’est d’avoir un bon couple. Ce n’est pas un hasard si Dieu a laissé à l’homme ou à la femme le libre choix de son épouse ou époux’’.

’’Le mariage doit être précédé d’une période d’observation au cours de laquelle les futurs conjoints vont apprendre à se découvrir, à se connaître pour voir si leur comportement peut déboucher sur un esprit de tolérance, d’amour et de solidarité’’, a-t-il en outre dit.

’’Le couple solide, a réitéré le Khalife général de Taïba, est le socle sur lequel repose la bonne éducation des enfants’’.

’’On arrive dans le pays d’accueil avec notre comportement, notre culture, notre religion. La plus grave erreur est de se renier, en adoptant une autre culture, surtout dans ce qu’elle a de mauvais. Non, vous devez rester vous-mêmes, en prenant à l’autre ce qu’il a de meilleur et laisser ce qu’il a mauvais’’, avertit le religieux. ‘’Dans dix ans, ces enfants vont devenir des +Français noirs+, Ils ont reçu une mauvaise éducation. Ils ne savent rien de l’Islam et de leur culture. Il y a des Mohammed, Ismaël, Boubacar etc, mais est-ce des musulmans ?’’, s’est ainsi interrogé le marabout.

’’Malheureusement, la rue est devenue leur école où ils rencontrent d’autres Français qui n’ont pas reçu une bonne éducation. Les Français bien éduqués ne sont pas dans les rues, ils sont chez eux’’, a-t-il encore fait valoir.

Source: APS

Article Lu 1834 fois

Mercredi 22 Octobre 2008





1.Posté par fière le 22/10/2008 08:30
Bonjour,
je voudrai te remercier mon cher cousin d'avoir animé une conférence à Paris lors de la nuit du destin. Tu as cloué le bec à tous ces hommes qui sont les premiers à critiquer le comportement des femmes en leur disant que l'homme est aussi responsable du comportement des enfants et que c'est trop facile d'accuser les femmes. Merci encore une fois car comme tu le dis je suis trop choquée quand je vais au pays et que je vois des enfants nés en france incapable de parler leur langue maternelle même les simples salamaleck.
Merci pour cette vérité que certains refusent d'entendre.
casamance!!!!!!

2.Posté par maka le 22/10/2008 10:10
La meilleure solution c'est de les amener en vacances chaques année dans leurs pays d'origines. C'est plus simple.

3.Posté par joe sylla le 22/10/2008 16:33
tu as raison maka

4.Posté par Bert le 22/10/2008 22:18
Voilà qui est encore plu utile que toutes les discussion sur le FMI. Cet homme a visé juste, car le tallon d'Achille se situe tout simplement là, le reste n'en sont qu les conséquence! L'Africain "moderne" se désintéresse de lui-même pour se perdre dans l'inconnu, il se perd en rejoignant sans aucun discernement un "système" dont il ne maïtrise pas les rouages.

5.Posté par Liidel le 23/10/2008 12:08
Que faut dire alors de ces Sénégalais du Sénégal qui ne parlent ni wolof, ni français... ?

6.Posté par kane le 23/10/2008 14:41
Que faut dire liidel de ces Sénégalais du Sénégal qui ne parlent pas pulaar leurs langues maternelle mais wolof reek...

7.Posté par essamaye le 23/10/2008 15:59
Que dire du premier africain qui a trahi son ancetre pour prétendre etre chrétien(occident)musulman(arabe)ce marabout connait il la vie de ses ancetres sans parler islame alors que l'islam condamne le port de gris-gris et l'adoration de son marabout à la place de DIEU?

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State