Les dégâts du porno chez les hommes: trop d'excitation tue l'excitation

On pourrait penser que fréquenter des sites X rend les hommes plus sûrs d'eux dans la chambre à coucher. Au contraire!



Les dégâts du porno chez les hommes: trop d'excitation tue l'excitation
Selon une nouvelle recherche publiée par Psychology Today, les jeunes sont tellement excités par ce qu'ils peuvent voir sur la toile qu'il leur est de plus en plus difficile d'être excité par des rapports sexuels ordinaires. Résultat? Des possibles problèmes d'érection qui surviennent de plus en plus tôt. Les jeunes dans la vingtaine connaissent déjà de vrais problèmes d'impuissance.

Trop d'excitation tue l'excitation
En fait, la perte de la libido chez les jeunes est d'abord provoquée par une sur-stimulation de la dopamine, le neurotransmetteur qui active le corps à ressentir du plaisir sexuel, à cause de la trop régulièrement fréquentation des sites pornos. Les pics de dopamine trop fréquents font que le cerveau perd sa capacité à répondre aux signaux de dopamine habituellement déclenchés lors d'une relation sexuelle dite "normale". Les sensations doivent être de plus en plus fortes pour réveiller le corps.

"Les mots cochons, les photos et vidéos hot, ce n'est pas nouveau mais Internet envoie un flux incessant de pics de dopamine", explique Marnia Robinson, auteur du rapport. "Aujourd'hui, les internautes peuvent regarder du porno sur plusieurs sites à la fois, passer des vidéos au chat sexuel en direct. C'est gratuit, facile d'accès, disponible en quelques secondes, 24 h sur 24 et 7 jours sur 7."

Des problèmes d'érection à 20 ans? Non, ce n'est pas "normal"
Quand les jeunes constatent qu'ils n'arrivent pas à être excités avec des relations sexuelles normales, ils sont "paniqués", affirme Marnia. "La plupart des hommes sont étonnés d'apprendre que la pornographie peut être une source de problèmes au lit. Au lieu de ça, ils sont convaincus que la dysfonction érectile à 20 ans est quelque chose de normal."

On redémarre le cerveau en faisant une cure
Il est possible de remettre les compteurs de dopamine à zéro en fuyant la pornographie complètement pendant au moins un mois. Le cerveau redémarre en quelque sorte de son plein gré. Mais pendant cette période de convalescence, ceux qui sont vraiment accros risquent de subir une perte temporaire de libido et d'être "insomniaques, irritables, paniqués, désespérés, de rencontrer des problèmes de concentration et même des symptômes grippaux."

Une vraie cure de détox' pour retrouver des sensations plaisantes sous la couette, avec une compagne en chair et en os. Ca vaut
le coup, non?

( 7sur 7.be )

Mercredi 26 Octobre 2011

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News