Référence multimedia du sénégal
.
Google

Les corps sans vie de 5 pêcheurs sénégalais trouvés après le naufrage de leur pirogue

Article Lu 1464 fois


Partis nuitamment à la mer, 5 pêcheurs d’une même famille sont restés jusqu’au soir du 15 mai sans donner de nouvelles. Les sauveteurs partis à leur recherche retrouvent la pirogue puis repêchent les cinq (5) corps sans vie dans la mer. Étant tous des ressortissants du quartier Guet-ndar, les dépouilles mortelles y seront transportées pour être inhumées.
Encore une pirogue sénégalaise qui chavire dans les eaux territoriales mauritaniennes. Le phénomène est devenu presque récurrent. Au mois de novembre 2007, la pirogue de Mbaye Diop Fall avait chaviré à Nouakchott avec trois pêcheurs qui y ont laissé la vie. En décembre, celle de Mbaye Guéye chavire à son tour à Nouadhibou et fait deux morts. Fin avril dernier, quatre pêcheurs, engagés par Moustapha Guéye dit Sina, partent en mer. Ils seront tous repêchés morts. Cette fois, c’est la pirogue de la famille Sène qui a chaviré à Nouadhibou. La pirogue d’Abdoulaye Sène, partie en mer dans la nuit du 13 au 14 mai 2008 avec un équipage de pêcheurs composé de sa famille dont deux de ses enfants Sidy Sène et Badj Sène, a chaviré. Aux dires de nos interlocuteurs basés à Nouadhibou, la famille Sène est spécialisée dans «la pêche au filet dormant». Jusqu’au soir du 15 mai, ils ne reviennent pas et ne donnent pas signe de vie. Le doute s’installe alors dans la famille. Un groupe de sauveteurs partent à leur recherche et trouvent la pirogue naufragée. La recherche s’accentue avec l’arrivée d’un renfort de chalutiers. Finalement, ils retrouvent les cinq corps sans vie. Informé de ce drame, Cheikh Sidatte Ndiaye, secrétaire général de cellule au quai de pêche de Nouakchott, reste longtemps sans dire mot puis se lamente : « C’est comme ça, tous les mois ou presque. Les pêcheurs sénégalais meurent dans la mer comme des mouches. Chaque drame est familial car les propriétaires sénégalais des pirogues n’embarquent que leurs parents. Pour les condoléances, ils sont obligés de se rendre au Sénégal. Là-bas, toutes leurs économies sont dépensées, ils regagnent ensuite la Mauritanie les poches vides. » Selon toujours nos interlocuteurs, la famille Sène est originaire de Guet-Ndar à Saint-Louis. Et les corps y seront incessamment transportés pour l’inhumation.

Source: L'observateur

Article Lu 1464 fois

Mercredi 21 Mai 2008





1.Posté par chon le 28/05/2008 15:50
yalla naléle yalla yeureum te xaréléne adiana amen cé tritre

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State