Référence multimedia du sénégal
.
Google

Les comptes français de Bongo saisis

Article Lu 11297 fois

Geler les comptes d’un Chef d’Etat français, la procédure a été rarement utilisée en France. Cela en effet s’est produit puisque la décision vient d’être appliquée au président du Gabon, Omar Bongo, suite à une condamnation par la cour d’appel de Bordeaux.



Les comptes français de Bongo saisis
Propriétaire d’une pêcherie avec sa flottille, René Cardona l’avait vendue à une société contrôlée par Bongo et sa famille. Mais le Gabonais avait ensuite demandé à Cardona de reprendre son bien, la pêcherie rencontrant des difficultés financières. Devant le refus de celui-ci, il avait porté plainte pour escroquerie auprès d’un juge d’instruction qui était son neveu. Puis l’industriel français a été emprisonné pendant plusieurs semaines à Libreville au Gabon.

Cette saisie intervient ainsi dans le cadre d’une « procédure diligentée par Me Le Bail », à la suite d’un arrêt rendu le 29 septembre 2008 par la cour d’appel de Bordeaux. Celle-ci avait condamné Omar Bongo à « restituer la rançon de 457.000 euros exigée pour la libération de René Cardona en 1996 »

Cette somme, qui n’a jamais été payée par le président gabonais, a atteint entre-temps, avec les intérêts, plus d’un million d’euros, a précisé l’avocat, confirmant une information révélée par le quotidien régional « Sud Ouest », daté du 26 février.

Le président gabonais possédait plus de quatre millions d’euros répartis dans deux banques... Il s’agit du Crédit Lyonnais - dans lequel le président gabonais possède deux comptes de dépôt, deux comptes sur livret et un compte-titre - et de comptes à la BNP, où il possède deux comptes-chèque, un compte-épargne et un compte-titre", a indiqué L’avocat d’Omar Bongo

L’avocat d’Omar Bongo, Me François Meyer, a pour sa part estimé sur France 24, que son client qu’il n’est pas nécessaire de crier au scandale d’état puisque pas concerné par ce procès, en tant que Président, mais bien en tant que citoyen gabonais.

Source: Nettali

Article Lu 11297 fois

Vendredi 27 Février 2009





1.Posté par LE CADEAU DE KHADAFI le 27/02/2009 14:51
TOUBA MEFIEZ VOUS DES SECTES Tè TOPA YALLA BAYI SEUTOU SERIGNE YI BETIO TIOUNE MODOU KARA ET SOKNA DIENG ...etc SONT DES FRANC MAçON
SERIGNE KèNE DOUKA DONN'DE LIGUEYAL YALLE TèMOYtou BOKALè
MOY TOULENE SERIGNE BARA khaliss la gueme ak pouvouir

2.Posté par algebre le 27/02/2009 16:50
Heheee woyou bandey baayam. bongo da dom djaay gangster far terral.saloppard voleur. tchim il me font pitié. kou fi wakhati panafricanisme defntéko ak man. on ne veut pas avoir affaire à des lascard de cette espece. tchipiri

3.Posté par lazim le 28/02/2009 02:19
MAIS DIOKH LEN MA SI KHALISSBI, ALLALOU BAYTIMAN LA REK

4.Posté par khady le 28/02/2009 21:05
Il faut pas se laisser faire certes nos chefs d'etats sont ce qu'ils sont mais comprendre que ces gens là français et autres europeens ne nous respectent pas ils s'attaquent à nos chefs d'etats alors qu'ils font pire combien d'africains se sont fait leser en europe et avec la complicité leurs polices . Ils poursuivent de partout des chefs d'etats africains ils feraient mieux de mener une enquête sur le genocide de thiaroye et de condamner les coupables avant de s'occuper de nos dirigents .

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State