Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Les architectes du Sénégal dénoncent leur exclusion des grands travaux



Les architectes du Sénégal dénoncent leur exclusion des grands travaux
L’ordre des architectes du Sénégal (OAS) a dénoncé vendredi lors d’une conférence de presse son exclusion des grands travaux initiés par l’Etat sénégalais.

Ces travaux ont trait notamment à la réalisation de l’arène nationale de lutte traditionnelle et à la construction de 2.000 logements destinés au recasement des victimes des inondations.
« Cette exclusion se fait par le biais de manipulation discriminatoires relevées dans les procédures d’acquisition des services ou par des fractionnements volontaires des budgets d’investissement », a dit M. Wagué Diop président de l’OAS.
Il a regretté dans le même ordre d’idée, le recours à l’expertise étrangère tant décrié, soit encore pratiqué par le gouvernement sénégalais pour les programmes tels que le nouvel aéroport de Diass (40 km de Dakar), les Universités de Ziguinchor (Sud), Kaolack (Centre) ou Thiès (70km de Dakar), sans compter le futur centre de conférence prévue dans le cadre du sommet de la francophonie de 2014.

L’OAS a d’autre part déploré le combat qu’il mène pour une effectivité du recours obligatoire à l’architecte décrété pourtant depuis 1978.

D’autres doléances sont également brandies par les architectes Sénégal comme notamment, la dégradation du cadre d’exercice de leur profession, l’absence de débouchés pour eux.

En dépit de cette situation morose, l’OAS invité les nouvelles autorités sénégalaise à une concertation. « Cette concertation serait axée sur un certain nombre de points comme la réforme du cadre réglementaire d’exercice de la profession, le renforcement de la pratique architecturale afin d’améliorer le cadre de vie et construire durablement », affirme Wagué Diop.

Il a brandi d’autres axes tels que la promotion de la recherche et de l’enseignement de l’Architecture et l’amélioration des conditions d’existence de la profession de sa corporation.

« L’exploitation de ces axes permettra de moraliser l’environnement des affaires touchant le domaine de l’architecture et favorisera la mise en place de nouvelles politiques d’aménagement du territoire et des villes », soutient encore le président de l’OAS.

Le Sénégal compte actuellement 200 architectes.

Source lesenegalais.net

Samedi 13 Avril 2013



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 13 Septembre 2014 - 21:36 Dakar by night: ceux que les parents ignorent.








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés