Référence multimedia du sénégal
.
Google

Les Layènes sur les traces du Mahdi

Article Lu 1723 fois

La communauté Layène célèbre aujourd’hui lundi 13 et demain mardi 14 août le 127e appel de Seydina Limamoulaye.Comme chaque année les différents sanctuaires seront le point de convergence de la communauté Layéne en vue de commémorer le célèbre appel de Seydina Limamou laye. C’était au premier jour du mois lunaire de Chaban que Seydina Limamou Laye Al Mahdi a lancé à Yoff son fameux "Adjiboo Dayalahi" adressé à la fois aux génies et aux humains.



Les Layènes sur les traces du Mahdi
Célébré il y a plus d’un siècle, l’appel de Seydina Limamou Laye Al Mahdi vivra ce lundi et demain mardi la 127e édition. Comme à l’accoutumée, les fidèles vont converger vers les principaux sanctuaires Ngor, Yoff et Camberène pour perpétuer le mémorable appel « Adjiboo Dayalahi » en direction des Djinns et des hommes. C’était au début de la croisade de cet homme de Dieu contre les croyances tenaces et la lutte contre une société dépouillée de ses inégalités et de ses préjugés raciaux. Né à Yoff en 1843 au quartier dit Ngaparou de Alassane Thiaw et de Sokhna Coumba N’doye, c’est en mai 1883 vers les coups de 10 heures, à l’âge de 40 ans qu’il entreprend sa mission.

C’est exactement 3 jours après le décès de sa mère, qui l’avait beaucoup marqué, que Libasse reçu cette inspiration qu’il manifeste par une subite propension à réciter le Coran. Ce qui étonna plus d’un parmi la population de Yoff car il fut unanimement reconnu que Limamou Lahi n’avait jamais fréquenté une l’école. Seydina Limamou sortit de sa demeure et emprunta les rues du village de Yoff appelant haut et fort les gens à répondre à l’appel de Dieu car il était le Mahdi. Dans son appel, il alternait l’arabe et sa langue maternelle qui est le "Wolof ". Suffisant pour susciter une certaine suspicion auprès de ses contemporains qui auront d’abord du mal à accepter ses incessantes invitations et prédications. Cet appel ne manquera pas d’avoir un grand écho auprès de population. Les adhésions ne seront cependant pas vues d’un bon œil par l’administration coloniale.

C’est ainsi dans la 3e année qu’il commença à avoir maille à partir avec les autorités coloniales françaises de l’époque. Elles l’obligeront à s’exiler pendant 3 jours sur une colline du nom de Nguédiaga sur la côte à 15 km de Yoff, son village natal. Ainsi cours de ce 127e appel, les pèlerins visiteront les différents sites de la confrérie Layènes disséminés entre Camberène, Ngor et Yoff. Il s’agit après Yoff, lieu de naissance et d’adhésion des fidèles, on notera la célèbre « Grotte de Ngor », lieu symbolisant le séjour de 1000 ans de la lumière de Seydina Limamou Laye Al Mahdi mais également l’une des différentes étapes de son exil. Durant cet exil, le Mahdi avait en effet demandé à ses compagnons de s’installer dans la localité dite Nguédiaga située à Malika . ce site demeure jusqu’ici l’un des grands sanctuaires de la confrérie Layène.

Limamou Laye s’y est réfugié pendant trois jours, avant se de livrer aux envoyés des colons qui le transportèrent pour un autre séjour de trois mois à l’ïle de Gorée. Après Malika, c’est Camberéne qui est devenu le dernier site de Limamou et ses fidèles. Ce lieu où se trouve une importante bonne partie de la communauté layène du Sénégal abrite également le mausolée de Seydina Issa Laye, fils aîné et premier Khalife du fondateur de la communauté des Layènes. Après son rappel à Dieu en 1909, Seydina Issa Laye lui succéda à la tête de la communauté à l’âge de 33 ans. Il va diriger la communauté pendant quarante ans (1909-1949) avant de passer le témoin aux Khalifes Seydina Madione Laye (1949-1971), Seydina Issa Laye « Baye Seydi » (1971-1987), Mame Alassane Laye (1987 à 2001). Les charges de guide de la communauté revient aujourd’hui à son fils Chérif Abdoulahi Thiaw qui les occupe depuis 2001.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 1723 fois

Lundi 13 Août 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State