Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le règne des magazines proxénètes: Quand un ministre de la République négocie les charmes d'une gonzesse

Article Lu 12616 fois

Vous ne l’imaginiez sans doute pas : parmi les magazines du genre Lissa, Thiof, Icône, Loisirs et Culture, Boulevard, Casting, Jet Set, etc, les proxénètes pullulent. Je veux dire qu’ils sont nombreux, les magazines qui ne sont rien d’autre qu’un marché de fesses. Les « Unes » mettent bien en évidence des filles, mais n’ayez surtout pas la naïveté de croire que ces meufs servent exclusivement de supports aux nouvelles créations de Nabou Diagne, Angélique Diédhiou, Collé Sow Ardo, Thiané Diagne et je ne sais qui d’autres. Non, la plupart de ces magazines servent plutôt de supports pour minettes à se faire. En ce qui me concerne, je n’ai aucune raison d’être incrédule puisque des amis qui travaillent dans ces magazines me l’ont dit.



Le règne des magazines proxénètes: Quand un ministre de la République négocie les charmes d'une gonzesse
Ils reçoivent chaque jour, jurent-ils, des appels téléphoniques venant en particulier de personnalités haut placées qui fantasment sur telle « balcon » de nana. J’ai personnellement écouté l’enregistrement (à son insu) d’un haut responsable politique – il est ministre de la République - « négociant » les charmes d’une gonzesse qui a fait la couverture d’un de ces magazines. Notre bonhomme suppliait le journaliste de lui filer le numéro de la fille.

Refus de ce dernier qui lui rétorque qu’il n’a pas le droit mais qu’il en parlerait à la concernée. « Je suis marié, tu le sais, avoue le ministre à mon confrère. Tout ce que je veux, c’est l’avoir pour quelques nuits. Elle me fait b… Qu’elle me demande tout ce qu’elle voudra, je gère ». Plus tard, lorsque j’appelle le confrère pour m’informer de la suite des tractations, il a cette réponse : « C’était ok, la fille a accepté. Tu sais, elles sont nombreuses à être de vraies garces ! ». Les ébats (dans ce cas échéant) auraient, à n’en pas douter, eu lieu quelque part dans la Petite Côte après que notre ministre aura sûrement prétexté un « voyage professionnel » et que la fille aura, de son côté, sorti et servi un gros mensonge tout aussi « professionnel ». En plus d’autres « cadeaux », le confrère lui, pour avoir joué avec efficacité son rôle de « facilitateur », n’a aucun scrupule lorsqu’il se balade avec deux portables derniers modèles offerts par le ministre. Précisons cependant tout de suite que les acheteurs de popotins féminins ne sont pas seulement des ministres ; il y a d’autres catégories comme des magistrats, des députés, des journalistes et/ou patron de presse de renommée, etc. Humains, nous ne sommes que des humains, n’est-ce pas !

Il faut voir certaines de nos sœurs se bousculer dans les rédactions des magazines, prêtes à tout pour assurer leur présence visuelle ! On se dit que la prostitution s’est vachement modernisée, et que la mutation psycho-sociologique de ce concept épouse des approches plus fines, plus subtiles. Personnellement, je ne peux m’empêcher de penser ceci : nous sommes dans le cadre d’un vaste réseau parfaitement organisé dont certaines boîtes de nuit, souterraines ou pas, constituent des maillons. Et si les mecs se tuent à intégrer le club dit des « jet setteurs » et courent les soirées de Dj Edouardo et autres soirées sénégalaises, ils savent pourquoi.

Ah oui, j’allais oublier : à Dakar, il pousse partout des hôtels clandestins, anonymes. Jusqu’à Yoff layène, au pied du mausolée du vénéré Seydina Issa Rohou Laye ! Sacrilège.

Par Felix NZALE
Source: Sud Quotidien

Article Lu 12616 fois

Jeudi 13 Septembre 2007





1.Posté par salambaye le 13/09/2007 12:06
musulmans sachez bien que vous ete victimes d'un vaste complot....unissez vous......

2.Posté par Chams le 13/09/2007 15:44
Cela m'a écoeuré de lire ces quelques lignes, ma copine a fait la une d'une de ses revues et depuis lors elle a des comportements bizarres. Merci cher journaliste de m'avoir éclairé.

3.Posté par ndiaga le 13/09/2007 17:09
Chams, je te plains mon gars. Mais dara, nandité sonoul. Cherche ailleurs , tu trouveras chaussure à ton piedDevant le pouvoir, peu de femems résistent.
Moi je suis rentré au Sénégal après plus de quinze ans à l'étranger. Mon salaiar ed petit fonctionnaire ne me permet pa sde rivaliser avec les gros calibres à grosses bagnoles et gros portefeuille, qui peubent offrir à la nana l'équivalent de ton salaire en une nuit.
Ce sont le smêmes nanas qui son call girl au Dolce Vita pour 50.000 l'heure ou le double au casino du cap vert

4.Posté par wakh deug le 13/09/2007 17:44
n importe quoi cet article qui ne prouve rien du tout

5.Posté par leuz le 13/09/2007 17:45
c'est de la prostitution secrète.c'est un sisteme qui existe au senegal depuis des annèes.
wax lèèn si nak.

6.Posté par hopeless le 13/09/2007 18:06
tout ceci est dû à deux facteurs: la pauvreté et l'envie qui gangrène notre jeeunesse. l'envie de paraître, d'être in de ressembler à cette jeunesse dorée d'autres cieux poussent nos jeunes soeurs vers la facilité et dans le lit de ces gros porcs d'homme dits puissant. pouah

7.Posté par is le 13/09/2007 21:38
non m frachment jn compren plus rien on s croire plus au senegal

8.Posté par adja niang le 14/09/2007 11:01
SOS CITE KEUR DAMEL en face LE DANCING YENGOULENE, Des hotels clandestins et d'apartements meublés, y naissent de facon extraordinaire.L'autre jour j'étais en compagnie de ma copine pour y chercher un appartement à usage d'habitation, mais malheuresement il n'ya avait presque plus. cause : on y compte pres de 04 immeubles à usage d'hotel clandestin, il y'a même 1 qui a ouvert restaurant et bar au rez de chaussé et LES HABITANTS REGARDENT ET NE DISENT RIEN.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State