Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le président du Mfdc Marsassoum écroué

Article Lu 11005 fois

Le président de la section locale du Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC) de la commune de Marsassoum séjourne depuis samedi dernier à la brigade territoriale de gendarmerie de Sédhiou. Il a été écroué ce jour alors qu’il tentait de voyager avec dans le sac « des documents compromettants la sécurité nationale », révèle une source militaire. Il boucle sa détention préventive ce lundi et sera déféré au parquet de Kolda en attendant la suite de l’enquête sur la nature et la quintessence de ces documents ajoute la même source.



Le président du Mfdc Marsassoum écroué
Le président de la section locale du Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance de Marsassoum n’est plus libre de ses mouvements. Mady Ndiaye, tradi-praticien de son état, a été interpellé ce samedi à Marsassoum par les éléments du commandant Niang de la soixante et unième section de Madina Wandifa au moment où il s’apprêtait à gagner la rive gauche du fleuve via le bac. Il est placé en garde-à-vue à la brigade de gendarmerie de Sédhiou.

De sources militaires bien au fait de la situation, cette arrestation fait suite à une saisie de documents dits « compromettants » trouvés sur lui : « c’est quelqu’un qui est très bien connu dans le milieu pour ses prises de position concernant la vie du MFDC. Quand il a programmé ce voyage, il a planifié sa sortie du village de telle sorte qu’on ne le verra pas avec un seul bout de papier. C’est ainsi qu’il a remis son sac à sa fille lui demandant d’aller l’attendre sur l’autre rive du fleuve de Marsassoum. » Mais c’était sans compter avec la vigilance des hommes en tenue qui l’ont suivi à « pas rapprochés ». Et quand il repris son sac des mains de sa fille, il fut interpellé et fit l’objet d’une fouille corporelle et de ses bagages. « C’est à la suite de tout cela que des documents portant atteinte à la sûreté nationale ont été découverts sur lui », annonce un témoin sous le couvert de l’anonymat. Il s’agit, d’après une autre source, d’une lettre qui lui est adressée par N’Kruma Sané, membre de l’aile dure du MFDC basé en France. Au bas de la lettre, révèle notre interlocuteur visiblement très peu bavard, se trouve la mention : « merci beaucoup pour tout ce que tu fais pour notre pays : la Casamance ».

Aussi, apprend-on qu’il a été découvert sur lui des cartes d’adhésion au MFDC et une note de feu l’abbé Augustin Diamacoune Senghor, patriarche et président du MFDC. Cette note serait relative à l’exploitation du bois notamment dans le secteur Nord de la Casamance frontalier à la Gambie. Des révélations qui alimentent les débats sur les récents épisodes de coupes abusives et illégales de bois avec une main dévastatrice des voisins de la Gambie en attestent les récentes arrestations dans la zone de Diouloulou et celle de Bounkiling avec des moyens redoutables. Pour l’heure, aucune idée claire sur la teneur de la missive. A signaler que l’arrestation de hauts responsables du MFDC à Sédhiou n’est pas un fait nouveau mais rare tout de même, puisqu’elle remonte à bien avant la signature des accords de paix de 1990. Mady Ndiaye, âgé de 55 ans, sera déféré au parquet de Kolda, aujourd’hui lundi.

Source: Sud Quotidien

Article Lu 11005 fois

Lundi 3 Septembre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State