Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le parti d'Idrissa SECK s'interroge : ‘Karim Wade est-il actionnaire d'Iffco?’

Article Lu 1305 fois

L’évocation du nom de Karim Wade dans ce qu’ils appellent les ‘fronts financiers’ dérange au plus haut point le Rewmi qui se demande si le fils du président Wade est l’unique financier compétent dans ce pays.



Le parti d'Idrissa SECK s'interroge : ‘Karim Wade est-il actionnaire d'Iffco?’
Le secrétariat national de Rewmi qui s’est réuni, hier, sous la présidence d'Oumar Sarr, s’est posé des questions suite à la convention que viennent de signer le gouvernement sénégalais et le partenaire indien, Iffco. Convention qui permet désormais à ce dernier de contrôler les Industries chimiques du Sénégal (Ics) pour 40 milliards de francs Cfa. ‘Pourquoi le ministre Madické Niang juge-t-il nécessaire de remercier Karim Wade ?’, se sont interrogés d’abord Oumar Sarr et ses frères avant d’ajouter : ‘Est-il l'unique financier compétent de ce pays pour se retrouver seul sur tous les fronts financiers ?’ Pour le secrétariat national de Rewmi, ces questions méritent des réponses et interpellent ‘tous les Sénégalais vu les montants financiers qui sont souvent en jeu’.
Analysant la situation sociale, économique et politique du pays, le parti de l’ancien Premier ministre considère ‘intolérable la torture énergétique insupportable du gouvernement. Les délestages intempestifs de la Senelec s'accentuent en cette période de canicule et les prix de l'essence et du gasoil connaissent une flambée sans précédent. Des prix de carburant qui, curieusement, sont plus chers au Sénégal que dans certains pays continentaux comme le Mali ; résultat d'une pression fiscale, en l'espèce, indécente et scandaleuse’. Le secrétariat national de Rewmi a, par ailleurs, encouragé les leaders du Front ‘Siggil Sénégal’ pour leur ‘détermination et la bonne conduite’ de la feuille de route en perspective des Assises nationales. Ainsi, les Rewmiste se félicitent déjà de ‘l'engouement suscité par l'idée auprès de larges segments de la société’.

Abordant la vie du parti, le secrétariat national du Rewmi a annoncé le démarrage imminent des ‘Week-end Rewmi’ qui est un concept de décentralisation des activités du secrétariat national au niveau des départements du pays.

Les ‘Week-end Rewmi’, expliquent les responsables du parti, ‘sont un moment de rencontres, de convivialité avec la base et surtout de massification du parti’. Ainsi, ajoute le secrétariat national du Rewmi, ‘conscient de l'enjeu stratégique de la question de la formation dans les organisations politiques et l'intérêt manifeste du président Idrissa Seck pour cette question, le secrétariat national donne mandat à la commission ad hoc chargée de la formation des militants de mettre en œuvre, dans les meilleurs délais, les différents projets de séminaire élaborés à cet effet’. Et les frères de l'ancien Premier ministre de demander, aussi, à la structure des enseignants de Rewmi de réfléchir sur les modalités pratiques du démarrage de l'école du parti.

Georges Nesta DIOP
Source: Walfadji

Article Lu 1305 fois

Samedi 21 Juillet 2007





1.Posté par VIVE LA GENERATION DU CONCRET le 21/07/2007 15:51
. Aux détracteurs acharnés de Karim wade, nous rappellerons ceci : tant qu’il y aura des nihilistes doublés d’anarchistes, il y aura toujours pour le k Wade des défenseurs qui, sans tomber dans la pente laudative, s’efforceront de rétablir les faits et cette tâche ne sera pas difficile car comme le disait Vladimir Lénine : « les faits sont têtus ».karim es entrain de faire ses preuves a la difference de maky sall qui passe tout sont temps a entretenir des journalistes vereux comme diogou wack seck pour chanter ses éloges ,le peuple n a pas besoin de ca .des personnalité comme Karim wade peuvent révolutionner considérablement notre économie ,c un travailleur qui croit a son pays et à la valorisations de nos ressources.

Le président de la république maître Abdoulaye wade est bien aimé par les sénégalais ,du fait des acte qu’il pose et qui révolutionnent notre économie nationale ,c’est pourquoi partout ou les sénégalais se rassemblent la majorité le défendent
Je vous prie de contribuer à l’enrichissement du débat, mais quant vous etes atteint de nanisme intellectuel je comprends votre discours téméraire qui manifeste une ataraxie médiévale

Le futur president doit un profil comme karim wade

2.Posté par BACHLARD le 21/07/2007 15:52
Œuvrer pour son temps et pour le futur consiste à s'investir à fond comme Acteurs méthodiques de son présent (maîtrise de son destin économique, politique, social….) en posant les jalons de la Jeunesse du concret, et comme Architectes de son Futur en balisant le chemin pour la postériorité dans le cadre de la solidarité entre les générations. Les enjeux globaux (nationaux et internationaux) auxquels notre monde est confronté interpellent nos consciences et font appel au géni de notre génération pour donner enfin du sens à l'action de l'homme pour un développement partagé et durable.
La Jeunesse du Concret est le porte flambeau des idéaux de la Génération du Concret.
A ce titre elle est un maillon important du dispositif de la Génération du Concret.
La Jeunesse du Concret a bien conscience de la nécessité d'une convergence de nos idées et de nos actions pour dessiner les contours d'un espace de réflexions fécondes et d'un cadre d'actions pertinentes pour répondre à la demande nationale d'aujourd'hui et de demain. Notre idéologie passe d'abord par l'émergence d'un nouveau type de citoyen placé au centre de l'espace public (c'est-à-dire bien informé des enjeux de son temps), du développement et capable, par conséquent, de contribuer activement à la dynamique de construction nationale.

Cette nouvelle forme d'engagement traduit concrètement le concept de « la génération du concret » et doit se déployer suivant l'approche D.M.A.I.C : Définir Mesurer Améliorer, Innover, Contrôler. Notre Mouvement a plébiscité le concret dans les cœurs et dans les esprits et s'engage logiquement à suivre la voie salutaire tracée par Monsieur Karim Meïssa WADE pour placer définitivement le Sénégal sur les rails d'un pays émergent. C'est en cultivant en permanence les valeurs essentielles du travail, de la combativité, de l'esprit d'initiative allié à un sens élevé de la discipline et quête de l'excellence, que nous installerons définitivement notre pays dans le cercle des Nations prospères, débarrassées des avatars du sous-développement. C'est cela en réalité la finalité de tout projet de société répondant réellement aux aspirations profondes du peuple sénégalais.

Aider la Jeunesse du Concret à accomplir son objectif pour le Sénégal, c'est tout simplement s'aider soi-même car les réalisations et les grands projets sont au bénéfice exclusif de toutes les générations d'aujourd'hui et de demain.

3.Posté par bravo karim le 21/07/2007 15:52
Au terme d'une séance de travail entre les deux parties, le Fonds saoudien pour le développement s'est engagé à financer quatre nouveaux projets routiers pour le compte de l'Agence nationale de l'Organisation de la Conférence islamique (ANOCI) en perspective du 11-éme Sommet de l'OCI, prévu à Dakar en 2008.

Le Fonds va ainsi mettre prochainement à la disposition du Sénégal un montant correspondant au financement d'un réseau routier qui va des Mamelles jusqu'à l'aéroport international Léopold Sédar Senghor, en passant par la bretelle du Méridien Président, virage-océan et Corniche Almadies.

Le financement de ces quatre nouveaux projets vient s'ajouter à la réalisation de la Route de Ouakam, également financée par le Fonds saoudien pour le développement pour un montant d'environ 16 milliards de FCFA.

Par ailleurs, le Fonds saoudien a réaffirmé sa volonté de favoriser l'exportation de produits saoudiens au Sénégal à travers le soutien à des opérateurs économiques sénégalais, notamment ceux qui interviennent dans l'hôtellerie et la santé.

En marge de cette visite, la délégation de l'ANOCI a tenu une séance de travail avec le Secrétariat général de l'OCI à Djeddah sur la méthodologie de l'organisation du Sommet et la mise en œuvre du cahier de charges présenté par le Sénégal. De nombreuses décisions ont été prises lors de cette rencontre, notamment celle de mener, dans les meilleurs délais, des consultations appropriées avec les autorités compétentes pour le choix du thème scientifique du 11-éme Sommet de l'OCI.

L'ANOCI et le Secrétariat général de l'OCI ont aussi convenu d'établir des contacts suivis et permanents. Dans ce cadre, une équipe de l'OCI séjournera prochainement au Sénégal pour le lancement du schéma opérationnel de la préparation du Sommet. Il est aussi prévu la tenue en septembre ou octobre d'une réunion de coordination entre l'OCI, l'ANOCI et le ministère des Affaires étrangères du Sénégal


Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State