Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Le ministère du Tourisme veut libérer le pays d'accords défavorables conclus avant l'alternance

Saly-Portudal (Mbour), 19 jan (APS) – Le ministre du Tourisme et des Loisirs, Youssou Ndour, a déclaré, vendredi à Saly-Portudal, dans le département de Mbour (sud-ouest) que le Sénégal était en train d’examiner les voies et moyens de mettre fin à des accords non profitables aux Sénégalais, signés sous l’ancien régime avec des compagnies et des pays.



Le ministère du Tourisme veut libérer le pays d'accords défavorables conclus avant l'alternance
‘’Nous sommes en train d’examiner ces accords pour voir comment arriver à nous libérer des accords qui ne sont pas profitables à notre pays pour pouvoir signer d’autres accords qui soient plus bénéfiques à nos populations’’, a dit . M. Ndour, qui effectue, depuis vendredi, une visite de travail de deux jours sur la Petite côte.

‘’Tout le monde frappe à la porte du Sénégal, mais nous avons trouvé des engagements déjà pris par l’ancien régime et qui font que la destination est trop chère’’, a-t-il relevé, ajoutant : ‘’Nous travaillons tous les jours pour essayer de trouver des solutions aux problèmes du secteur.’’

En réponse aux chauffeurs et autres transporteurs qui s’activent dans le secteur touristique et qui dénoncent les tracasseries auxquelles ils sont toujours confrontés, le ministre du Tourisme s’est élevé contre toute pratique de corruption.

Si quelqu’un commet une infraction, il faut user des voies légales pour le sanctionner au lieu de lui demander de l’argent.

‘’Personne n’a le droit de vous réclamer de l’argent pour des infractions que vous commettez. La loi a prévu des sanctions pour toute sorte d’infraction’’, a rappelé Youssou Ndour.

A cet égard, le Directeur de la réglementation et de l’encadrement touristique, Amdy Sène, a rappelé que pour pouvoir transporter des touristes dans le cadre d’excursion ou de transfert, il faut ‘’obligatoirement’’ avoir une licence d’agence de voyage délivrée par le ministère du Tourisme.

‘’Les professionnels du tourisme qui louent des véhicules et autres instruments de transport touristique sont dans l’illégalité et poussent même les chauffeurs dans l’illégalité. S’ils veulent travailler avec les chauffeurs, ils doivent internationaliser leurs produits’’, a indiqué M. Sène.
ADE/ASG

Samedi 19 Janvier 2013




1.Posté par zoulou le 20/01/2013 22:12
commences par enlever de notre pays de la liste rouge sur le plan international sur quelle , on figure sur cette liste meme pas une réaction de ta part sur ça Il faut te mettre au niveau de votre responsabilité et arretes de nous parler de futilités des objectifs c'est la chose la plus faciles à definir

2.Posté par NDAGA le 21/01/2013 08:45
ET APRES TU TE FAIS TARTINER LE BEURRE PAUVRE ARRIVISTE...

3.Posté par hummmmm le 21/01/2013 17:54
ils sont marrant nos dirigeants le tourisme devrait etre géré par un professionel du secteur youssou ndour a certes il a bossé pour se faire une place au soleil mais mais la veste ministérielle est trop large pour lui le tourisme est trés pointu il englobe (droit,diplomatie,sécurité,economie et j'en passe) franchement youssou n'est pas a sa place

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >







Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés