Référence multimedia du sénégal
.
Google

Le front Siggil Sénégal réitère son appel au boycott à quelques jours des législatives

Article Lu 1566 fois

Dans un appel adressé au peuple Sénégal en date du 24 mai pour le boycott des élections législatives du 3 juin prochain, les partis membres du Front Siggil Sénégal, expliquent qu’à la lumière des enseignements tirés du scrutin du 25 février 2007 et de tout le processus qui y a abouti, ils ont « choisi cette voie en toute responsabilité et en toute connaissance de cause. » Ils soutiennent que la « crédibilité de nos institutions et l’avenir du Sénégal constituent les motifs majeurs de ce boycott, Abdoulaye Wade et son régime les ont hypothéqués gravement. La démocratie et la République sont en péril. Le sens de notre combat, par ce boycott, est de les sauver ».



Le front Siggil Sénégal réitère son appel au boycott à quelques jours des législatives
Le Front Siggil Sénégal considère que « participer aux élections législatives du 03 juin, c’est cautionner la mascarade du scrutin du 25 février dernier. C’est compromettre gravement et durablement le besoin impérieux de traiter efficacement la question de la bonne gouvernance et du processus électoral par la discussion et le dialogue ». Et d’ajouter : « ce boycott, nous le croyons nécessaire. Et nous le voulons actif et populaire. Il concerne tous ceux qui ont été surpris et scandalisés par la vaste entreprise de fraude et d’accaparement du processus électoral. Ce boycott actif et massif doit être pris en charge par le peuple des villes et du monde rural, par les travailleurs, ouvriers ou intellectuels, bref par tous ceux qui sont frappés de plein fouet par la dégradation continue de leurs conditions de vie ; par tous ceux que la régression de notre pays dans beaucoup de domaines, depuis l’avènement de Wade à la magistrature suprême, a déçu ».

Les partis membres du Front Siggil Sénégal avancent que le « boycott actif et populaire sera l’expression citoyenne de la « stratégie de désobéissance civile » et donc une forme de résistance pacifique et de rejet des dérives monarchiques de Wade » Et par cette forme de lutte, disent-ils « nous confirmons que seuls la concertation et le dialogue sincère peuvent garantir la paix, la stabilité et le progrès dans notre pays »

Bacary Domingo MANE
Source: Sud quotidien

Article Lu 1566 fois

Mardi 29 Mai 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:44 Pénurie d’eau à Dakar : la véritable raison…

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State